Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 novembre 2007 1 05 /11 /novembre /2007 15:36

Au déjeuner, 
j’ai été avec ma copine autour de table et on parlait d’amour, self contrôle, de désamour… Et du vide de la solitude…

On n’abordait pas le sujet de son côté sérieux et solennel…
Oh non c’est juste du papotage de filles … et puis on a eu la même pensée … à travers une même question …
Et ça nous a fait rire...
 
Elle :
« Tu sais de quoi j’ai envi… Là maintenant ? »
 
Moi,  lui répondant devinant ses pensées parce qu’elles sont très proches des miennes :
« Que quelqu’un nous prenne dans ses bras juste pour avoir un peu d’amour et un peu de tendresse… Juste pour pouvoir rassembler un peu de forces et continuer ce chemin si dur de la vie »
 
Elle :
« Tu penserais à qui de nos amis ? Dis juste un nom … Choisi une personne avec qui tu pourrais avoir ce qui te manques sans qu’il profite de la situation ou de toi  »
 
Moi :
« Personne ! Je n’ai confiance en personne… kol wèhèd chitanou fi maktoubou … Ou peut être si … »
 
En retournant au travail, et pour accéder à nos bureaux qui se trouvaient au 8ème étage on devait prendre l’ascenseur…
 
Pendant la montée…
L’ascenseur a commencé à s’agiter avec force et à gigoter de droite à gauche …
Il y a eu de longs et de terrifiants moments de secousses et surtout de panique…
Je ne savais plus si on montait ou si on descendait… 
J’ai comme perdu la notion du temps... et de niveau d'hauteur
 

femme-ascenseur-1.jpg

 


 
Tout mes maux de terre se sont envolés par enchantement …
Je ne pensais plus à rien …
J’ai eu un moment de VIDE et une seule envie celle de sortir indemne moi et ma copine. 
 
Un moment de solitude … !!
Comme un vide bénéfique pas celui de tout à l’heure qui me rongeait de l’intérieur et qui me paralysait ma volonté …

NON !
celui là est plus reposant et au même temps plus encourageant pour agir  
 
Dès que je me suis installée dans mon bureau, j’ai téléphoné en premier à ma sœur pour respirer un peu de sa douceur …
Rire un peu de nos maladresses et fleurir ma journée qui a commencé triste… 
Qui a été transgressé d’une petite faiblesse…
Qui a été secoué par les sauts d’humeur d’un ascenseur … Et … 
Pour finir avec un deuxième coup de fil chatouilleux pour le plaisir.. pour le petit cadeau d’une futur soirée 
 
Peu importe les éthiques et peu importe la mentalité à la con j’ai trop besoin de tendresse… Donc
Jeudi soir Bisous… Bisous et beaucoup de tendresse… parfois les ex servent 

Vendredi danser jusqu’au matin … Je me suis défoulée sur les rythmes DOV DOV DOV de je ne sais quel DJ vondrachnouwa 
 
Samedi “baby sitting” : respirer la joie de vivre de ma petite nièce… Et un café avec des amis que j'adore
Et dimanche un dîner en famille bien arrosé...   
 
Ce matin,
j’ai repris le même ascenseur … 
il faut bien aller travailler … aller au devant et avancer
 
Notre ascenseur !!
C’est comme l’amour... yefjaa3
On croit mourir de peur quand il débarque… 
A la merci des aléas de la vie ... 
Il se peut qu'on arrive à destination ... 
Il se peut que non 
Chagrin d'amour ... Ou panique dans un ascenseur 
c'est pareil

On reste un peu ou beaucoup de temps à ne plus prendre d’ascenseur ... pour se taper l’interminable 160 marches de l’escalier … juste le temps pour rassembler son courage 

Je pense qu’il faut se prendre en main malgré ce qui se passe à l’intérieur … 
Il faut à tout prix dépasser sa peur et remonter... en ascenseur 
 
Comme c'est étrange !
A chaque fois que je sens que les choses m’échappent … qu’un coup d’air de déprime m’envahisse ou que mes forces m’abandonnent …
Il m’arrive un truc qui remet les pendules de mon cœur à l’heure
Et …
 
Je me suis souvent penchée sur le berceau d'une femme... Celle que je ne suis plus ou...
Celle qui demeure prisonnière dans mes profondeurs…

Je me sens portée vers elle pour la prendre dans mes bras…
Je voudrais lui tirer ma révérence...

Tant de douceur … Tant d’attention
A celle qui voulait…
A celle qui espérait…
A celle qui se promettait une vie meilleure mais pas du tout parfaite 
 
Je me penche souvent sur le berceau d'une femme… A cette femme si touchante de maladresse, qui aspirait à vivre dans une bulle d'amour et de tendresse.

A elle en moi ... je dis :

Avec mes erreurs…
Avec mes bas plus que mes hauts…
Je te porte par des moments un regard sévère… mais ce n’est que de cette façon que tu deviennes meilleure…

La société te porte aussi par des moments d'un regard dur … mais celle que je suis maintenant : 
lui répond Rien à cirer
 
A la femme de mon berceau je lui dit :
Aujourd'hui, je veux te porter un regard tendre et poser un baiser de confiance sur ton front …
Certaine que … Tu sauras le transformer en courage…
 
Sache qu'un jour, tu seras une femme accomplie comme tu n'oses même pas encore en rêver.
 
JE SUIS DE BONNE HUMEUR POUR ATTAQUER CETTE SEMAINE
Partager cet article
Repost0

commentaires

N
Une très belle pensée et ça donne bcp du plaisir dans sa lecture. Je dirais: agir d'abord, réctifier en suite. Recommancer tout à à zéro s'il le faut, mais ne jamais rester inactif à la recherche du parfait.Slts. 
Répondre
P
hé bien heureusement que cet ascenceur a remit les pendules à l'heure!:) ona besoin d'etre secoué des fois pour voir plus clair, avancer...bonne semaine:)
Répondre
2
cette femme est là, elle est très attachante...
Répondre

Présentation

  • : Dans le Monde Magique de Lili
  • : Regard sur la Vie ... sur ma Société au fil du Temps...
  • Contact

Profil

  • Lili
  • Je perds ma tête devant le simple sourire de ma nièce de 3 ans... 
 J'adore le regard joyeux et colorée de ma chienne à ma vue... 
 J'admire l’arc en ciel d’un matin de grisaille...
  • Je perds ma tête devant le simple sourire de ma nièce de 3 ans... J'adore le regard joyeux et colorée de ma chienne à ma vue... J'admire l’arc en ciel d’un matin de grisaille...

Divers

 

 

 

 

 

 

 

 

Rechercher

Archives