Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 septembre 2008 3 03 /09 /septembre /2008 13:16

L’analyse d’une fin

 

"Qu’est ce que je veux faire vraiment dans ma vie ?

Ou sont passé mes rêves de jeunesse ?

Après un premier échec comment choisir la femme avec qui je vais vieillir ?

Apres un divorce comment faire taire mon sentiment de culpabilité face à mon premier enfant ?

Il grandit… il commence à se dévêtir du besoin maternel pour se blottir dans la sécurité de mes bras… Et ma vie à moi ?

Ai-je besoin de me construire un autre nid ?

Vais-je avoir un autre enfant ?

Ai-je le courage de changer ma vie ?

Ai-je fait ce qu’il fallait ?

Aurai-je le temps ?"

 

Pleins de questions qu’un homme à la mi-quarantaine qui n’a pas encore le courage de se poser,  se pose

 

Entre la tchatche qui lui sert d’un paravent… Derrière laquelle, il se cache pour  prendre son temps, à se déshabiller de sa timidité afin de frayer son chemin pour encore une nouvelle drague…

 

Entre une invitation à un mariage ou à des fiançailles d’un ami ou d’un collègue ou encore d’un lointain cousin,  il se rend, l’œil observateur, avec l’intention d’un dragueur qui se raconte des histoires sur le sérieux…

 

Et entre des maitresses à mi-temps, parsemées par ci par là comme pour un marin qui se félicite et jubile dans son intérieur d’avoir une divorcée dans chaque port…   


Il se rempli la vie... 


Malgré toutes ces femmes dans sa vie dont la moyenne de durée est de deux à trois semaines  pour la plupart... Et des années pour d’autres, Il se sent seul,  pour la bonne raison qu’il n’arrive pas à s’ouvrir… à faire confiance... à se donner… et à se confier  mais plus encore à aimer 

 

Pourquoi ce genre d’homme échoue dans une relation ?

Pourquoi il n’arrive pas à aller au devant ?

 

Pour la bonne raison :  
C’est qu’il ne fourni  aucun effort pour connaitre pour de vrai une Femme…  
Il ne fait que la baiser et effleurer son corps sans jamais oser le découvrir ou le chérir ou encore l’aimer …
Il n’ose que survoler sa vie jamais la partager… Il s’automate à ne voir en elle que son CV  s’il convient à ses ambitions ou pas et elle, elle lui sert pour remplir les blancs de son emploi du temps…

 

Il se dessine une image inaccessible de la femme parfaite dans son esprit tourmenté de par un premier échec… Et de par sa peur de l’engagement... Car il ne sait que trop qu’un deuxième échec lui sera fatal !
Sauf que lui-même n’est pas l’homme parfait qu’il voudrait faire croire ou être !!!

Il le sait que trop bien ! Et…


Il doute.

Il doute de lui même et de tout le monde. 



Ce n’est pas de tout repos de sortir avec un tel personnage n’est ce pas ?

 

Surtout qu’une de ses ex me l’a qualifié de quelqu’un  de bien mais encore  gamin !!! (3andou barcha tfourikh et mézèl tayer)!!!!


J’ai beaucoup pensé et repensé à cette phrase (et à d’autres encore que je préfère garder pour moi) toutes en les comparant de ce que je connais de lui !

Je n'ai rien relevé de tel sur ses comportements !
 

Le mec  a quarante cinq ans quand même !!!   

 

Je ne m’influence pas facilement et si quelqu’un vienne me chuchoter les dessous d’une histoire... Je garde tout, entre guillemets et je me pose des questions  comme :
« pourquoi vienne t elle me raconter de telles confidences ?... Mais bon j’ai appris avec le temps à lire dans les intentions et à relever le vrai du faux  et le faux du vrai…
Et puis le plus important c’est que chaque histoire est différente parce qu’elle s’imprègne du caractère, du cœur et de la volonté de chacun

 

Le tout début.

Il y a un an ou peut être plus je l’ai remarqué assis dans son coin absorbé dans son journal … A chaque page qu’il tournait… Il relevait la tête et discrètement il cadrait son entourage tout en ayant un regard un peu ailleurs…
Il m’attirait et Il m’intriguait !!

Son air sage un peu philosophique, sa présence élégante dans son calme et son regard un peu joyeux trop timide …
Tout,  en lui me séduisait…  


J’ai été sous le charme !

 

Et puis un jour,  les premiers mots… les premières phrases et le premier échange d’idées grâce au commun d’une connaissance… Un con que je ne suis pas fière de l’avoir connu mais il a l’unique mérite de m’avoir présenté l’homme charmant de mon samedi !!!

 

Et puis plus rien…
J’avais juste  le regard amoureux !

 

J’ai commencé à fuir son regard à chaque fois que le hasard avec sa baguette magique nous réunissait dans un même endroit

Je faisais comme si je ne le connaissais pas… J’évitais son regard… J’évitais son sourire et j’évitais même son bonjour !

 

Pourquoi ?

 

Et bien, quand je le regardais à la dérobé…

Mes premières pensées erraient vers le bleu de la mer… C’est vrai qu’elle est magique, reposante, forte et enveloppante de douceur et de fraicheur mais n’est elle pas traître, lâche, destructive, glaciale et obscure ?  

A mon âge, on a fini de courir le risque et de plonger tête baissée dans les passions des aventures de la vie

Et puis moi… Je ne sais pas nager même dans la réalité j’évite de me baigner dans une eau trouble ! Des fois, je le fais quand même … Juste le temps pour me mouiller et pour respirer un peu de fraîcheur… Souvent par besoin, pour mon salut, par envie, pour mon bonheur.

 

Le début d’une rencontre

Un jour, j’ai été toute complice et toute heureuse de partager mon café avec Erana… On discutait de littérature, du Blogosphère et de cinéma… Je n’ai pas vu qu’il était là 

J’ai été heureuse d’être en compagnie charmante de la petite Erana que par le plus beau des hasards mon sourire a rencontré son regard…
Et il a tout de suite profité de la magie de cette seconde pour me lancer un bonjour… Je lui ai répondu avec le sourire par un signe de la tête et… A ma surprise il s’est levé et venu à mon encontre pour finir à partager notre table…  


On a échangé nos numéros … et une histoire a commencé…

 

Entre le Début et la Fin

La raison qui m’a encouragé à lui ouvrir dans un sens mon cœur c’est qu’il était clair…
Il m’a demandé de sortir avec lui… De faire connaissance tout on s’engageant d’être l’un avec l’autre et tout en promettant d’être présent l’un pour l’autre…

C’était clair dès le départ et ce qui m’a plu c’est qu’il ne m’a pas demandé comme c’est à la mode aujourd’hui d’être ensemble comme ça... jusqu’à preuve du contraire  pourtant je le lui ai proposé…


D’ailleurs, je tiens à m’éclaircir sur ce point car si je le lui ai demandé c’est parce que je préfère qu’on ne me fasse pas de promesse que de ne pas les tenir

Il a refusé et il est remonté dans mon estime… Je me suis dit « voilà enfin une personne qui sait ce qu’elle veut… Qui est claire et honnête dans ses démarches » 

 

Et j’ai décidé de rassembler mon courage à deux mains et de tromper mes pieds au bord d’une mer qui m’est tout à fait inconnu …

L’eau était tendre et ne dépassait pas mes genoux… Des fois je m’asseyais en observant le sable fin… D’autres fois je barbotais mon corps dans l’eau claire et douce… Mais je n’osais en aucun cas m’aventurer plus loin… 

J’ai décidé de vivre cette histoire avec le cœur…
Si je me sentirai en sécurité,  je me laisserai surement emporter par la beauté des vagues…
S’il y a raison de me méfier il me suffirait de faire quelques pas en arrière pour regagner la terre ferme 

 

Quand je parle d’amour… Et bien voyez vous il ne s’agit plus de cet amour aveugle et immature de nos 20 ans ou de nos 25 ans

Tout est réfléchit... Car avec l’âge on arrive à avoir une vue d’ensemble plus mûre de l’amour qui est imprégné de respect et de considération…


La peur est présente aussi car les conséquences sont plus graves… Mais c’est bien là le défi …


Le vrai défi de chacun n’est ce pas de vaincre sa peur, d’amadouer son orgueil  et de contrôler son égoïsme… ???!

 

Malheureusement l’effort n’était pas réciproque !!!!… Et je me suis retrouvée toute seule avec un homme qui possède plusieurs vies... 

Je n’ai pas trouvé ma place !
Et je n’ai pas à forcer la porte de quelqu’un alors qu’il ne veut pas m’ouvrir …
C’est voué à l’échec et ça engendre beaucoup de souffrance et de haine!


Et je ne veux pas de poison en moi…

  

La Fin

J’ai promis à un ami de faire le nécessaire pour discuter et mettre les points sur les « i » avec mon petit ami mais honnêtement après avoir écrit ce texte, je commence à comprendre que ce n’est pas à moi de dire les chose et de m’expliquer sur ce qu’il faut faire ou sur ce qu’il ne faut pas faire…

Et puis le plus important je ne me suis pas sentie aimé et pour moi c’est largement suffisant pour tout laisser tomber

 

Et pour expliquer les mots durement spontanés d’une de ses ex qui est tombée sur moi par hasard :

 

Déjà comme je le connais il a beaucoup souffert dans son adolescence et il a manqué de confort pour pouvoir s’habiller, sortir et avoir les filles rêvées... Du coup il était timide, renfermé, rêveur mais aussi volontaire pour s'en sortir...


Aujourd’hui, il a pu enfin réaliser le standing qu’il a toujours rêvé d’atteindre donc il en profite… Et c'est normal
 



Souvent entre 40 et 45 ans, l’Homme vit la transition du milieu de la vie... Comme une deuxième crise d'adolescence, qui le mènera à un second âge adulte : l'âge mûr celui de 45 à 60 ans.

D'une part, l'homme récolte ce qu'il a semé...
« Beaucoup se sont mariés… Certains ont réussi à rester ensemble d’autres ont divorcé... D'autres encore ont préféré rester célibataires, Beaucoup ont eu des enfants, ils ont  investi dans leurs carrières, ils ont plus de liberté et plus confiance en eux qu'il y a 20 ans ...

D'autre part, les premiers signes de l'âge apparaissent... ils se font de plus en plus souvent appeler « 3ammou »... Et Ils s'étonnent d'avoir des courbatures pour un exercice de rien du tout.

Mais...

C'est aussi l'âge des premiers doutes ; les choses en lesquelles ils croyaient dur comme fer paraissent tout à coup moins sûres... 

Encore,

C'est l'âge  du premier regard en arrière « Ils repensent à leurs 30 ans … Ils repensent à leurs mariages ratés ou ennuyeux ou malheureux… 
Ils repensent aux pourquoi(s) et Ils se demandent s'ils ont  fait les bons choix...

 

Conclusion

J’ai confiance dans l’homme mais dont je me méfis c’est le diable en lui…

J’ai déjà donné.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

J
BonjourJe découvre ton blog grace à BtbJ'aurais écris et decris les mêmes maux mais version masculine , j'ai ressentis la même chose après mes 40 ans...Tournant ou moitié d'une vie...Amicalement
Répondre
L
<br /> Je pense que les histoires se ressemblent ... On vit presque les même choses qu'on soit homme ou femme, noir ou blanc, musulman ou chrétien ou juif...<br /> L'amour ... la tristesse... l'échec ... la réussite... l'envie... l'amitiée etc. Tout se traduit dans diverses langues mais il s'agit du même noyau<br /> <br /> <br />
M
Véridique, oui.Loin de vouloir trouver des excuses, mais voulant juste dire ce que j'en pense : c'est peu être à cause des filles qui viellissent à vingt ans que nous hommes, nous ne fesons pas l'effort et restons adultrs 45 ans passées
Répondre
L
<br /> Elles vieillissent parce qu'on les emprisonnent par toutes les foutaises des traditions et du ce qu'il faut faire ou ne pas faire<br /> <br /> <br />
K
salut lili ,ton histoire est touchante .les hommes de 40 ans sont plus ados que les ados eux memes , c 'est un syndrome que j'ai découvert quand ma meilleure amie est sortie avec un homme de 40 ans et j'ai été choquée par le degré d'immaturité, immaturité sociale , affective ...Mais le probleme , concerne aussi ,( ne nous voilons pas la face) ,les autres hommes !
Répondre
L
<br /> Hommes ou femmes<br /> Rares sont responsables<br /> <br /> <br />
D
bjr lili,c la premiére fois ke je me retrouve la sur ce site, depuis 17h chui en train de lire tes histoires je c pas ce ki mattire!!c comme ci vous parlez de moi,g senti ts ce ke vous avez ecrits la!g 26 ans et bientot 27 mais vous mavez touchée!
Répondre
A
Hallucinant!!! , j'ai 43ans déjà ...
Répondre

Présentation

  • : Dans le Monde Magique de Lili
  • : Regard sur la Vie ... sur ma Société au fil du Temps...
  • Contact

Profil

  • Lili
  • Je perds ma tête devant le simple sourire de ma nièce de 3 ans... 
 J'adore le regard joyeux et colorée de ma chienne à ma vue... 
 J'admire l’arc en ciel d’un matin de grisaille...
  • Je perds ma tête devant le simple sourire de ma nièce de 3 ans... J'adore le regard joyeux et colorée de ma chienne à ma vue... J'admire l’arc en ciel d’un matin de grisaille...

Divers

 

 

 

 

 

 

 

 

Rechercher

Archives