Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 janvier 2007 2 02 /01 /janvier /2007 18:12
Une lettre à un Homme marié



Je n’arrête pas de me trimballer d’une corde à l’autre, insaisissable dans mes contradictions, amoureuse des mots, exploratrice de leurs sens et du sens même de ma vie et de ce qui m’entoure.
Habituée à être perdue dans mon monde, je m’y plaisais, consciente que ce qui me manque ce n’est qu’une minuscule boussole.
Personne n’a pu ou n’a su être ma boussole… et je doute difficilement à ce stade de mes réflexions que tu pourrais l’être ou le devenir 
Je commence par le commencement :
Nos deux réalités à tous les deux sont inégales ce qui rend nos objectifs différents par la force de nos vies
Un)
je n’ai pas de vie de famille et je ne suis pas dans l’urgence à en avoir au dépend de mon bonheur de femme malgré mes 35 ans
Deux)
Comme je l’ai déjà expliqué, je suis à la recherche de l’homme de ma vie … pas du tout d’un amant et pas juste un mari
Quant au statut de l’épouse modèle et sans histoires j’aurais pu l’avoir en une vingtaine de fois .. en une trentaine d’occasions…
Par contre toi, ce qui est programmé est fait… Tout est bien rangé, sécurisé, cadré sur une base « solide »… ton soucis majeure c’est voir grandir tes filles dans l’idéal du mieux. Reste l’homme qui est en toi … de quoi a t il besoin ? d’une amie ? Ou d’une maîtresse ?
J’imagine l’expression de ton visage quant tu auras à lire « maîtresse » ça me fait sourire … mais ne monte pas sur tes quatre chevaux … s’il te plait
Comme je t’ai déjà soufflé que je ne crois pas vraiment à l’amitié entre un homme et une femme et même toi tu partages et tu sais que j’ai raison surtout à travers le terre à terre et de la perversité de l’esprit Arabe et plus exactement Tunisien que dire si l’un d’eux est marié…
Il y aura toujours quelqu’un qui profiterait même inconsciemment de la faiblesse de l’autre.
A travers mes expériences et celles des autres dans le domaine de l’amitié j’ai appris que parfois avec d’énorme coups de poings que :
Dans un couple d’amis, il y a toujours quelqu’un qui est plus attentionné, plus intéressé, plus attiré, et silencieusement plus amoureux… l’autre inconscient … prend, rit, danse, joue, déguste et profite de cette soit disant amitié qui évolue dans le silence jusqu’à ce que la vie leur sépare ou plus exactement le poids si lourd du non-dit … il y a d’autres amitiés bien sûr qui sont basées sur le profit matériel ou sexuelle
Mais bon, ce n’est pas notre cas … car je sais que tu t’es rendu compte que je ne suis pas dupe ou superficielle et que je possède une intelligence morale très développé … ce qui me manque c’est juste avoir la force pour réussir à canaliser tout ça dans du constructif Alors, des questions se posent
Ai-je vraiment besoin de toi ?
Comment puis je t’être utile sans me brûler les ailes ?
Réussiras tu à contrôler tes envies, ta jalousie ? et ne me dis surtout que ce n’est pas le cas pour toi (tu es jaloux et possessif )
Suis je capable d’être plus forte que moi ?
Suis je assez créative de réinventer un nouveau genre d’amitié ?
Suis je assez solide pour limiter tes écarts à déguster mes écarts ?
J’en sais trop rien
Sur Internet, dans le tchatche … c’est très différent de la vie … de notre réalité  comme quant on lit un roman et que par la suite on regarde l’histoire au cinéma .. on est souvent déçu … on préfère toujours le roman c’est plus profond .. ça te pousse à te chercher en toi … à rentrer dans un autre monde comme si on déguste le raffinée d’une bonne bouteille de vin qui a mûrit dans la durée… dans l’histoire d’une cave d’un grand et vaste château
J’ai une révélation
Un château c’est comme à l’intérieur de nous même… c’est moi… c’est toi … c’est chacun de nous … nous naissons… nous grandissons… nous évoluons … nous changeons … nous nous acceptons … nous nous détestons …nous découvrons certaines de nos faiblesses que nous devons corriger ou que nous devons cacher ou effacer … nous cherchons des solutions … nous ne choisissons pas toujours les meilleurs mais malgré tout nous continuons … nous essayons de nous tenir bien et correctement  de façon un à remplir toute la surface par de jolies meubles, les murs par de grands tableaux … par d’anciennes photos et deux à honorer non pas les fenêtres … non pas les portes mais l’espace vide qui se trouve à l’intérieur car il reste toujours un espace vide dans lequel il y a le nous … notre cœur … nos désirs … nos fantasmes … nos quêtes les plus secrètes …
Cherches tu à m’installer dans le vide de l’intérieur de ton château ?
Peut être
Mais, ce qui est sûr enfin d’après moi, Tu ne cherches en moi ni l’amie ni la maîtresse … tu cherches juste la Muse … et … moi, juste une boussole
Réussirons nous à nous entendre ?
Je ne sais encore trop rien
Jusqu’ aujourd’hui, j’ai toujours été à la recherche chez un homme le tout et le rien L’ami, l’amant, l’amoureux, le père et le mari … pour moi, une relation est comme une main je n’acceptais jamais qu’il lui manque un doigt Peut être devrais je changer ma vision des choses … chacun a et aura un rôle dans ma vie comme moi, dans la sienne ou dans la tienne
Soyons vigilant et commençons par le rien … peut être réussirons à nous retrouver


Il est 1h du matin … je suis fatiguée et je n’arrive pas à avoir des réponses mais une question se pose à l’instant même et que j’ai envi de te la poser :
As tu rencontré tes indices dans mon récit ? Et acceptes tu ma seule et unique offerte car je te propose le  RIEN ?

Partager cet article
Repost0

commentaires

F
Chère Lili,Je me perds ou je me trouve dans tes écrits, je m'en rejouis, je réfléchis, je te suis dans le dédale des pensées et de ton regard sur la vie, je comprends, j'approuve, je suis surpris, je proteste et puis je change d'avis ;=) et je m'arrête provisoirement ici, parce qu'un jour quelqu'une m'a proposé un "rien", je m'en souviens comme si c'était hier.
Répondre
L
J'aimerai que tu m'invites à danser ...

Présentation

  • : Dans le Monde Magique de Lili
  • : Regard sur la Vie ... sur ma Société au fil du Temps...
  • Contact

Profil

  • Lili
  • Je perds ma tête devant le simple sourire de ma nièce de 3 ans... 
 J'adore le regard joyeux et colorée de ma chienne à ma vue... 
 J'admire l’arc en ciel d’un matin de grisaille...
  • Je perds ma tête devant le simple sourire de ma nièce de 3 ans... J'adore le regard joyeux et colorée de ma chienne à ma vue... J'admire l’arc en ciel d’un matin de grisaille...

Divers

 

 

 

 

 

 

 

 

Rechercher

Archives