Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 février 2007 2 06 /02 /février /2007 17:23

La scène : un chat au bord d'une route. Il la traverse.

Question : Pourquoi le chat a-t-il traversé la route ?

Réponses :

RENE DESCARTES : Pour aller de l'autre coté.

PLATON : Pour son bien. De l'autre coté est le Vrai.

ARISTOTE : C'est dans la nature du chat de traverser les routes.

KARL MARX : C'était historiquement inévitable.

CAPTAIN JAMES T. KIRK : Pour aller là ou aucun autre chat n'était allé avant.

HIPPOCRATE : A cause d'un excès de sécrétion de son pancréas.

MARTIN LUTHER KING, JR. : J'ai la vision d'un monde où tous les chats seraient libres de traverser la route sans avoir a justifier leur acte.

MOISE : Et Dieu descendit du paradis et Il dit au chat : "Tu dois traverser la route". Et le chat traversa la route et Dieu vit que cela était bon.

RICHARD M. NIXON : Le chat n'a pas traverse la route, je répète, le chat n'a JAMAIS traversé la route.

NICOLAS MACHIAVEL : L'élément important c'est que le chat ait traverse la route. Qui se fiche de savoir pourquoi ? La fin en soi de traverser la route justifie tout motif quel qu'il soit.

SIGMUND FREUD : Le fait que vous vous préoccupiez du fait que le chat a traversé la route révèle votre fort sentiment d'insécurité sexuelle latente.

BILL GATES : Nous venons justement de mettre au point le nouveau #Chat Office 2002#, qui ne se contentera pas seulement de traverser les routes, mais classera vos dossiers importants, etc.

OLIVER STONE : La question n'est pas : "Pourquoi le chat a-t-il traversé la route ?" Mais plutôt : " Qui a traversé en même temps que le chat, qui avons-nous oublié dans notre hâte et qui a pu vraiment observer cette traversée "

CHARLES DARWIN : Les chats, au travers de longues périodes, ont été naturellement sélectionnés de telle sorte qu'ils soient génétiquement enclins à traverser les routes.

ALBERT EINSTEIN : Le fait que le chat traverse la route ou que la route se déplace sous le chat dépend de votre référentiel.

BOUDDHA : Poser cette question renie votre propre nature de chat.

TOMAS DE TORQUEMADA : Tout chat ayant traversé la route et qui reviendra en arrière sera considéré comme relaps et sera remis entre les mains de la Sainte Inquisition.

GALILEO GALILEI : Et pourtant, il traverse...

ERNEST HEMINGWAY : Pour mourir. Sous la pluie.

JOHN RAMBO : Colonel ? J'en ai raté un !

NOTRE PREMIER MINISTRE : Le chat n'a pas encore traversé la route, mais le gouvernement y travaille.

CANTONA : Le chat, il est libre le chat. Les routes, quand il veut, il les traverse.
C. DE GAULLE : Le chat a peut être traversé la route, mais il n'a pas encore traversé l'autoroute !

JACQUES CHIRAC : Parce que je n'ai pas encore dissous la route.

L'EGLISE DE SCIENTOLOGIE : La raison est en vous, mais vous ne le savez pas encore. Moyennant la modique somme de 1.000 € par séance, plus la location d'un détecteur de mensonges, une analyse psychologique nous permettra de la découvrir.
WIIM DUISENBERG : Bientôt, ce n'est plus un chat qui traversera la route, mais 0.176986453 EuroChats.

UN COMMERCIAL D'IBM : Nous proposons de construire une infrastructure technique permettant aux chats de traverser les routes. Un cluster de 5 serveurs massivement parallèles à tolérance de panne, reliés par un réseau FDDI, avec 10 To de disques RAID devrait suffire. Coté logiciel, il faudra approvisionner une centaine de licences DB2, Netview et Visual Age, car ces produits sont en totale adéquation aux besoins de traversée des routes, moyennant une prestation d'adaptation mineure de 25 années hommes (tarif :1.000 € HT /jour).

BILL CLINTON : JE JURE sur la constitution qu'il ne s'est rien passé entre ce chat et moi.

DAVID HIRSCHMANN : Parce qu'aucun effort ne fut fait de son coté pour lui proposer un autre rendez-vous.

NELSON MONTFORT : J'ai à coooté de moi l'extraordinaire chat qui a réussi le fooormidable exploit de traverser cette suuuuuperbe route : "Why did you cross the road ?" < miaw t ! miaw > Eh bien il dit qu'il est extrêmement fier d'avoir réussi ce challenge, ce défi, cet exploit. C'était une traversée très dure, mais il s'est accroché, et…

MULDER : Le chat est contrôlé à distance par les extra-terrestres.

ANDERSEN CONSULTING : Deregulation of the cat's side of the road was threatening its dominant market position. The cat was faced with significant challenges to create and develop the competencies required for the newly competitive market. Andersen Consulting, in a partnering relationship with the client, helped the cat by rethinking its physical distribution strategy and implementation processes. Using the new Poultry Integration Model (PIM), Andersen helped the cat use its skills, methodologies, knowledge, capital and experiences to align the cat's people, processes and technology in support of its overall strategy within a Program Management framework. Andersen Consulting opened a diverse cross-spectrum of road analysts and best cats along with Anderson consultants with deep skills in the transportation industry to engage in a two-day itinerary of meetings in order to leverage their personal knowledge capital, both tacit and explicit, and to enable them to synergize with each other in order to achieve the implicit goals of delivering and successfully architecting and implementing an enterprise-wide value framework across the continuum of poultry cross-median processes. The meeting was held in a park-like setting, enabling and creating an impactful environment which was strategically based, industry-focused, and built upon a consistent, clear, and unified market message and aligned with the cat's mission, vision, and core values. This was conducive towards the creation of a total business integration solution. Andersen Consulting helped the cat exchange to become more successful. Thanks for your attention.

home.euphonynet.be/cornishcatmania/humour.htm.

Partager cet article
Repost0
2 février 2007 5 02 /02 /février /2007 15:58

On pense souvent que la raison peut tout résoudre, qu’il suffit de prendre une pose … de descendre de son nuage et de s’asseoir par terre … de mettre ses lunettes made « terre à terre »… de se munir d’un crayon, d’une gomme et d’une feuille blanche et de dresser une liste de ses problèmes… (qu'on pourrait limiter leurs classement en deux catégories la première matérielle/physique et Mondiale et la deuxième émotionnelle/Morale et Universelle…) de commencer à les disséquer un par un … croyant par magie que les solutions s ‘imposeraient d’elles mêmes à soi… Ou de faire travailler la gomme croyant vainement blanchir la page…

On risque d’attendre trop longtemps devant la feuille vite noircie par tant de soucis… vite meurtries par tant de chagrins …
Peut être qu’on est entrain de commettre une erreur de croire en étant muni de notre raison qu’on peut tout attendre de ce face à face avec ses problèmes … Mais, bon… Même après une bonne réflexion les échecs nous ramènent souvent à la réalité et la majeure partie ça ressemble à une baffe en pleins figure

Mais, notre réalité celle propre à chacun est tout à fait différente car on est souvent aveuglé par notre soi disant objectivité et par l’esprit cartésien que beaucoup d’ailleurs, se l’attribue à tort et à travers…

qu’en est il de nos émotions … Belle nature ancrées en nous … ?

On ignore souvent le flot de sentiments qui pourrait détruire ce que nous avons pu construire jour après jour en un clin d’œil tel un terrible séisme

On oubli souvent l’intensité des émotions qui nous plonge dans le feu et le cendre tel le carnage que pourrait faire un volcan

Nature… Sentiment… Emotions … et Raison
Que de belles petites contradictions … Corbeille de fruits de ce que je suis … De ce que tu es

Les émotions telles la colère… la joie… la haine… la passion… la peur… la tristesse … l’amour ne sont pas seulement, comme la science qui essaie trop souvent de nous le faire croire que c’est du au fonctionnement archaïque de notre cerveau…

Rien n’est raisonnable… Tout est humain … Tout est contradictoire…
Et ma vie est humaine … Mes écrits sont humain … j’en suis fière

Que serait un humain s'il était calculé, quantifié, guidé que par la raison ?
Avouez que ça ne laisse pas beaucoup de place à l’expression divine du cœur et du corps … à l'improvisation, aux surprises…

Comme la vie doit être triste pour les gens raisonnables … ?
Comme la vie doit être étroite et vide pour les gens comme il faut… comme il se doit ?

L'homme a besoin de rire, de souffrir et de pleurer, d'aimer et de haïr, de se laisser guider par sa nature, et d’apprendre de sa nature … ne serait-ce que pour se sentir en vie…

Pourquoi qu’à chaque fois qu’on essai d’aborder la partie immergée de l'iceberg humain… dès que l'on cherche réellement au fond de soi ce qu’il y a et ce qui ne va pas…
Le bel accord entre raison et émotions vire généralement à l'indignation du CONTRADICTOIRE… Et du coup, l’insensé d’une alarme qui retentie bêtement à chaque fois qu’on la touche dans le vif

le milieu professionnel est l’antre de l’imposante raison, laissons-nous guider par nos émotions… et se débattre avec nos contradictions … C'est la seule façon de se sentir réellement vivant et qui prouve d’ailleurs qu’on est vivant

Je ne me laisserais guider que par mon cœur… et de ma plume je lirai ma raison Je n’aurai pas sûrement une réponse à tous mes maux de la terre mais, au moins, c'est un choix qui me permettra de rester moi-même en toutes circonstances et, au fond, c'est ça, le plus important

Partager cet article
Repost0
1 février 2007 4 01 /02 /février /2007 19:08

Ceci est une peinture de BEV DOOLITLE

Combien de visages voyez vous dans cette illustration

Si vous avez découvert 10 visages : vous avez un pouvoir d’observation ordinaire
Si vous avez découvert 15 visages : vous avez un pouvoir d’observation au dessus de la moyenne
Si vous avez découvert 20 visages : vous avez un pouvoir d’observation très observateur
Si vous avez découvert plus de 21 visages : vous avez un pouvoir d’observation plus qu'extraordinaire... Vous êtes très intuitif et créateur

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2007 3 31 /01 /janvier /2007 19:01

Il m’a fallut m’armer par beaucoup d’audace et rassembler mon courage pour aborder un tel sujet…
Explorer le monde mystérieux et secret des femmes est un voyage que je compte entreprendre avec plaisir … mais aussi avec beaucoup d’égard et de respect pour la femme que je suis et aussi que je représente

Naître et grandir dans une société musulmane et arabe ne facilite en rien ma tâche à exposer un phénomène naturelle qui touche l’intérieur profond de l’être humain et de la femme en particulier
La majeur parti des gens croit que les femmes ne pensent pas au sexe et qu’elle éprouvent beaucoup moins de désir que les hommes

Personnellement, je pense que ce n’est pas vrai car ce qui a rendu la femme moins expressive de ses désirs et de sa sexualité est tout simplement la SOCIETE qui a toujours exclu et condamné toutes celles qui chercheraient à s’instruire … à parler … à s’ouvrir au monde des plaisirs

Eh Oui … on trouve de tonnes de difficultés à aborder ce genre de sujets à cause des TRADITIONS car le monde arabe a tendance à toujours vouloir cacher… ignorer… enterrer le plaisir au féminin et plus encore tout ce qui touche à la femme en général et qui dérange

J’ai lu dans une de mes lectures qu’une fille se masturbe pour la première fois naturellement… sans se rendre compte dès l’âge de quatre ans … et cela m’a surpris… pour ne pas dire choqué…
Je croyais que les femmes ne l'apprennent que tard dans leur adolescence ou vers le début de la vingtaine…
Donc le parabole ... les médias étrangers  sont pour rien pour la multiplication de cette pratique au sein de notre société … c’est un

PHENOMENE NATUREL

Avec ma curiosité habituelle, j’ai cherché des réponses à mes interrogations exclamatives en posant des questions à droite et à gauche au sein du monde très fermé des femmes et des jeunes filles et… je pu résumer ce petit paragraphe par pas mal d’avis timides mais honnêtes …

Quelques unes considèrent que la masturbation est une des plus importante technique sexuelle qu'une femme devrait apprendre car c'est la clé pour apprécier tout autres formes d'activités sexuelles…

D’autres estiment que la masturbation, en un, donne à la femme le privilège à découvrir le monde du plaisir et à répondre à la stimulation sexuelle… En deux, cela permet aussi à la femme d’explorer son corps … de visiter ses recoins … d’apprendre à l’aimer et à respecter ses cris et en trois, cela pourrait donner de l'assurance et une forte confiance en soi …

D’autres enfin, trouvent que c’est du pur et dur sacrilège… Et que je devrais avoir honte de leurs avoir poser une telle question

Je suis amusée... et contente car ees avis sont plutôt partagés … Mais pour moi, peu importe si tout le monde et d’accord ou pas … l’important c’est qu’on en parle ... HONNETEMENT...
Je voudrais juste que les femmes verraient la masturbation en tant qu’un fait normal … NATUREL

Le problème c’est lorsqu’une adolescente vive ce genre d’expérience... la première fois… par accident, la deuxième fois… par curiosité et la troisième et énième fois, par habitude … et qu’elle n’ose pas en discuter avec ses parents… juste par peur et par honte alors qu’elle ne devrait pas … Que dans son école ou dans son lycée … l’éducation sexuelle ne fait pas partie du programme scolaire… Et qu’il n’y a pas des gens qualifiés avec qui en discuter … Pour la simple raison qu’on a encore peur de soulever le problème du sexe dans le milieu adolescent …

A chaque fois qu’il y a un programme qui traite un sujet qui concerne Le SEXE… à la télé … dans les journaux… où à la radio … Tout le monde condamne … Tout le monde est parfait … tout va bien … ON SE MARIT VIERGE … et nos petits enfants … pardonnez moi … Nos petits robots sont parfaits

Y en a marre de jouer le parfait

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2007 1 29 /01 /janvier /2007 18:12

 

 

 

Chaque femme est une Cendrillon

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2007 1 29 /01 /janvier /2007 17:38

Il y a quelques temps, quelqu’un m’a envoyé un cadeau… une chanson d’un dessin animé « Bashar yè Bashar » … Et ma foi, Cela m’a rempli de bonheur et m’a transporté sur un air de joie à une époque des dernières années du primaire … Il faut dire que même aujourd’hui je demeure une fervente … une passionnée de dessins animés … Je me souviens que c’était le temps naïve des rêves …
Que c’était beau cette période où on croit au monde des fées … où on vit les aventures de SASSOUKI… où on voyage à la découverte du monde de CHIKH KAHFEN … Et pleins d’autres … j’oublis pas mal mais je garde une sensations de béatitude et d’innocence à chaque fois que je rencontre un air de musique, une photo ou une rediffusion de ce monde là…
Un monde qui nous a passionné et qui nous a fait rêver…
Il m’arrive de suivre avec ma nièce les dessins animés d’aujourd’hui et il m’est rare d’éprouver du plaisir … Où il y a beaucoup de violence où c’est d’une idiotie frappante

Notre présent ne fait plus rêver … Notre monde est de plus en plus violent … que des images de monstres du l’imaginaire hybride et malade de notre époque… Pourquoi ?
Pourquoi apprendre à nos enfants à tuer… à faire la guerre … à se battre et à se cogner dessus ?
L’histoire d’aujourd’hui ne fait plus rêver …
l’histoire des savants, des écrivains, des artistes, des philosophes, des politiciens, des cinéastes et des aventuriers… ça ne tente plus personne ?
Dans le passé, ces hommes ont permis à l’humanité de défier les aléas de la nature … Ils ont découvert le feu … puis de leurs mains ils ont appris à construire et quitter le froid des grottes pour le chaleureux des maisons … il ont inventé les roues pour se transporter au fil du temps et nous ramener un bout de lune… Ils nous ont permit de vivre en bonne santé en découvrant les vaccins … et le médicaments …. Ces hommes là ont fait jaillir du sauvage le civilisé …

C’est grâce à ces hommes qu’aujourd’hui on vit mieux … mais, pourquoi nous ne sommes pas heureux ? Pourquoi on se sent mal ?
pourquoi qu’à chaque fois où j’ouvre le journal d’ici je ne tombe que sur des banalités, des crimes atroces et des mensonges... Pourquoi qu’à chaque fois où j’ouvre le journal d’ailleurs j’ai les larmes au cœur à cause du réchauffement climatique, terrorisme, guerres, corruption, pauvreté, famines, pénuries d'eau et de pétrole etc. ?
comment apprendre à une enfant de deux ans à espérer dans un avenir meilleur si elle se sert d’une télécommande comme un pistolet et qu’en jouant je la surprend à me tuer ?
pourquoi empoisonne t’on le présent … Pourquoi détruit t‘on le souvenir prochain de nos enfants ?

chacun de nous garde en lui un air d’innocence, une parcelle de bonté et de joie de vivre et une bonne dose de spontanéité d’enfant …
le plaisir le plus fou … c’est à la découverte de nos premiers dessins animées
ça reste… ça ne s’oubli pas … c’est comme l’alphabet cela reste ancré

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2007 1 29 /01 /janvier /2007 10:57

" Une vieille légende hindoue raconte qu’il y eut un temps où tous les hommes étaient des dieux. Mais ils abusèrent tellement de leur divinité que Brahma, le maître des dieux, décida de leur ôter le pouvoir divin et de le cacher à un endroit où il leur serait impossible de le retrouver. Le grand problème fut donc de lui trouver une cachette.
Lorsque les dieux mineurs furent convoqués à un conseil pour résoudre ce problème, ils proposèrent ceci : "Enterrons la divinité de l’homme dans la terre." Mais Brahma répondit : "Non, cela ne suffit pas, car l’homme creusera et la trouvera."
Alors les dieux répliquèrent : "Dans ce cas, jetons la divinité dans le plus profond des océans."
Mais Brahma répondit à nouveau : "Non, car tôt ou tard, l’homme explorera les profondeurs de tous les océans, et il est certain qu’un jour, il la trouvera et la remontera à la surface."
Alors les dieux mineurs conclurent : "Nous ne savons pas où la cacher car il ne semble pas exister sur terre ou dans la mer d’endroit que l’homme ne puisse atteindre un jour."
Alors Brahma dit : "Voici ce que nous ferons de la divinité de l’homme : nous la cacherons au plus profond de lui-même, car c’est le seul endroit où il ne pensera jamais à chercher."
Depuis ce temps-là, conclut la légende, l’homme a fait le tour de la terre, il a exploré, escaladé, plongé et creusé, à la recherche de quelque chose qui se trouve en lui"

 

 

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2007 5 26 /01 /janvier /2007 17:43

1ère partie :

Attendre, assise au fond d'une salle spacieuse au murs très blanc … pour seule compagnie ma maladie… je désespère…
Une sonnerie retentie… et une porte s’ouvrit
L’infirmière avec son air polie et souriant me demande de la suivre… c’est mon tour… le médecin m’attend

A ma vue, le regard très vert de mon médecin s’illumine et avec le sourire, il se dirige vers moi pour une chaleureuse poignée de main

- Alors mademoiselle, que me vaut l’honneur de ta visite ?
- J’ai des douleurs au bas ventre le plus souvent d'un seul côté... accompagnées de nausées, de vomissements et regarde ma tête, elle a la pâleur d’un mort
Après examen et échographie abdominale, mon médecin a diagnostiqué un kyste ovarien… et vu que c’est trop tard pour quelconques médicaments… je devais ne plus tarder et subir une très petite intervention… de rien du tout comme il me l’a dit… et mon rendez vous était maintenue pour un samedi vers 7h30 du matin dans une clinique de Tunis…
J’y suis allée… toute seule comme une grande, la peur au ventre mais mon regard de marbre ne laissait échapper pas le moindre sentiment

Tout avait l’air de bien se passer

En fin de journée, dans ma 403, mon médecin est venu me rendre visite … il souriait tenant d'une main mon dossier, Il semble heureux il se penche pour me dire que tout s’était bien passé mais que je devais passer la nuit… et rester sous observation … le kyste est partie de mon corps pour atterrir dans un laboratoire afin de se faire analyser…

Le médecin est parti, et une nausée s'empare de moi, J'étouffe… Je veux partir… Je tremble… je suis clouée ici… Je ne peux pas quitter cette clinique tant que mon corps s’y refuse... Et du coup, je m'en prends à lui… pourquoi es tu si fragile ? Coopère un peu … rend moi mes forces, je veux partir d’ici au plus tôt…

Je ne peux pas bouger… j’essai de m’endormir… Je fonds dans ce matelas cherchant en vain mon sommeil sans y arriver… la douleur ne veut pas me lâcher … ce n’est qu’au petit matin que j’ai réussi à fermer l’œil

Une copine à qui j’ai téléphoné est venu m’aider à sortir et m’emmener à la maison… je lui ai donné deux chèques en blanc et elle est parti régler la facture de la clinique, et les honoraires du médecin … et à s’occuper des feuilles de l'assurance maladie… tout est en règle …

Enfin, je suis dehors… je rentre chez moi, il n’y avait personne … tout le monde était parti en vacance à Hammamet … et c’est pour cette raison que je n’ai voulu les déranger…

Je reste clouée sur le canapé … tantôt à rêvasser tantôt à regarder la télé… et pour déjeuner il y avait du surgelé… Ce n’est qu’ au bout de deux jours qu’au téléphone, ma soeur a su de ma traversée de la maladie ...

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2007 5 26 /01 /janvier /2007 13:33

Je n’arrivais pas à dormir et pourtant chez moi, mon ciel était parsemé d’étoiles qui brillaient telles des diamants… et à leurs lueurs, je pensais à elle...

Je pense à ma nouvelle rencontre
Je pense au croissant de mon bonheur pour avoir partager avec moi quelques heures… d’histoires, de charme, et de nature…

Je fermais les yeux et pas à pas je montais les marches magiques et argentées de mon sommeil au large de mon ciel si vaste et si étoilé… elle est là !!

Elle dorme à côté de moi … au petit matin, je me suis levé avec le silence d’un félin … et je suis sorti chercher d'un pas vaillant le rire d’un pain au chocolat et le nectar de la campagne dans un pain... pour accompagner notre petit déjeuner… et …

De retour à la cuisine, j’ai commencé à préparer le café et à presser des oranges...
Elle adore des œufs brouillés à la crème, au saumon fumé et je me suis mis à lui préparer son plat en y ajoutant beaucoup d’amour …

Avec mes baisers… je l’ai réveillé …

Elle est là, avec son air paresseux, ses cheveux ébouriffés, et son regard gourmand …Elle s’est assise au centre de mon filet que j’ai tissé que pour elle... d’une infinie variété de tendresse, de perles et de mon cœur si attentionné

Avec le rire, elle a commencé à beurrer son couteau… Avec plaisir à l’étaler sur du pain en ajoutant un soupçon de confiture d’orange à base de pâte d’amande… elle en raffole

Assis sur mon nuage, le cœur léger, l’esprit en extase et l’âme en paix … je ne me lasse pas de la regarder … je n’en reviens pas du bien que procure sa présence dans mon ciel étoilé … Je marche quelques pas... Je m'éloigne... Voilà un escalier qui va me ramèner sûrement dans le jardin des fées ... Pour ceuillir quelques étoiles pour lui faire un bouquet...

Je descends les marches avec un plaisir fou … J’ouvre les yeux … Seul dans mon lit.. Déçu... de ne pas la trouver mais ce qui est sûr... Mon cœur était en paix

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2007 3 24 /01 /janvier /2007 12:06

Il faut dire que j'ai été le plus dingue... le plus rebelle et le plus coureur de jupons de toute notre famille... Je menais la belle vie... pour chaque Week-end, une déesse dans mon lit... du whisky à gogo et un groupe d'amis aussi fou les uns que les autres...

A nous les plus jolies conquêtes... à nous la plus belle table dans les plus branchées des discothèques... Un cigare, un verre à la main... j'ai été prince dans mon 5ème élément

Ou le contraire

Il faut imaginer que j'ai été le plus sage... le plus prudent et le plus raisonnable de toute notre famille... je menais une belle vie... Mes journées étaient remplies... j'adorais mon travail... j'avais quelques amis depuis le temps du lycée... entre le cinéma, le théâtre, un café de temps à autre j'ai été comblé... Mes journées coulaient au rythme calme et tranquille d'un long fleuve avec des profondeurs en paix

A mon trentième anniversaires, ma mère que je vénère s'est mise dans la tête l'idée de me marier

En tant que prince de La nuit, pour moi, tout les chats sont gris... Le jour, je n'ai pas le temps pour chercher la femme de ma vie... j'irai devant un campus mais non, je risque de tomber sur une fille du foyer non... non et non, je serai sûrement l'arroseur arrosé donc...
J'irai devant un collège... je chercherai ma femme rêvée dans le corps d'une fille cachetée
Je suis garée depuis une heure devant un lycée... Oh mon dieu, du moulant... du mini ? Non merci
Je n'ai qu'une solution... C'est à ma mère de me trouver la femme de me vie... je lui laisse le soins de tout organiser

En tant que prince du contraire, ma femme devrait être une universitaire pour le prestige et pour pouvoir suivre mon esprit très VOLTAIRE...
Avec son salaire et le mien, on pourrait nous construire... Avancer tout doucement tout au long de mon fleuve paisible

Je me suis marié... j'ai perdu ma liberté

Ma femme est enceinte... Elle n'a pas perdu de temps... une tactique pour me retenir ? l'ancre est jeté et ma mère avec le sourire qui m'annonce "te voilà mon fils avec femme et enfant et bien de responsabilités"

Mon épouse est enceinte... c'est encore tôt... nos carrière sont à leurs débuts... on a pas encore payer les dettes de notre mariage... Avorter c'est la seule solution
On aura notre premier dans deux ans... au mois de février selon l'échéancier de mon banquier


J'ai quarante ans...


Je me suis levé ce matin, de l'amertume en arrière goût, un bloc de pierre au coeur, du dégoût dans les mains, et une froideur qui range l'homme en moi... Elle me donne plus envie

Cette femme que je n'aime toujours pas dort à côté de moi... Cette femme que je ne désire plus est allongée à côté de moi... Vais-je encore lui faire l'affront de caresser son corps...? Vais je encore lui dire que je l'aime ? Ou dois-je être honnête pour elle, et pour moi-même ?

C'est la mère de mes enfants... mais aussi le plus dur c'est l'amie de ma mère...

C'est la mère de mon enfant... mais aussi le plus dur c'est qu'elle ne s'entend guère avec ma mère

Je commence à me raser... de face à mon miroir tu me regardes ? pourquoi me fixes tu ? je ne te reconnais plus ? Mais qui es tu ?
Je suis toi... à 40 ans

Miroir, mon beau miroir,
dis-moi... je ne me reconnais plus en moi...Je crois que je suis devenu l'ombre de mon ombre, que je ne vaux plus grand-chose, que mon avenir est derrière moi, que je ne peux plus retourner à mes trente ans, que ma force et ma jeunesse se sont évaporée...

Mais, merde j'ai quarante ans

Miroir, mon beau miroir,
Pourquoi tout ce retard à faire face à moi dans mon miroir ? Je regarde le reflet de mon couple et dans le silence, ils se disputent... En dispute, ils se déchirent... et avec le temps Le tout se fissure...

Miroir, mon beau miroir,
Dis moi que c'est ma faute... je suis un con... j'ai ma femme sur mon dos avec ses pourquois et les où étais tu... Elle ne me lâche que rârement... 

J'ai poussé ma femme à oublier ses amis, à refuser les sorties, qu'il fallait faire des économies... plus de maquillage hors de prix... plus de robes qui séduit
Je la regarde à travers mon miroir étalée sur le lit, offerte avec grasse... Bon dieu...La vache... de mon désir, il ne reste plus trace
Seul ses enfants comptent, une maison sans le loyer... propre et bien équipée c'est désormais son seul intérêt

Miroir, mon beau miroir
Pourquoi ces cernes sous mes yeux ?
Pourquoi mon regard est si terne ?

Nos carrières sont à leur apogées.. Monter au sommet au détriment de ma santé ? me sacrifier pour femme et enfant mais plus encore pour prestige et argent... Je me regarde dans mon miroir... Je vois que de la tristesse.... 

Tristesse qui me rappèle qu'un jour il faudra bien mourir
Je dois profiter du temps qu'il m'est offert par le bon dieu... Je n'ai qu'une seule vie...


Miroir, mon beau miroir,
Tu pourrais me dire qu'il ne sert à rien de rendre les choses plus compliquées ... Tu pourrais me rappeler qu'il suffirait d'aimer, et que même si je la déteste...

Je ne veux surtout pas lui ressembler... il est tellement plus facile d'en consommer...

Pour les enfant .... je suis obligée de ne pas la jeter

Miroir, mon beau miroir
Retour à la case de départ... Retrouver le temps de mes trente ans... sortir le soir ?. Revoir du monde... et consommer la chair fraîche... après tout il n'est pas encore trop tard... jouer les vampires... juste le temps d'un soir... l'argent est mon pouvoir

Miroir mon beau miroir
Retour à la case de départ... Retrouver le temps de mes trente ans... lire un livre le soir... et le jour, jouer l'intello pour impressionner... c'est ça mon pouvoir de séduction

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Dans le Monde Magique de Lili
  • : Regard sur la Vie ... sur ma Société au fil du Temps...
  • Contact

Profil

  • Lili
  • Je perds ma tête devant le simple sourire de ma nièce de 3 ans... 
 J'adore le regard joyeux et colorée de ma chienne à ma vue... 
 J'admire l’arc en ciel d’un matin de grisaille...
  • Je perds ma tête devant le simple sourire de ma nièce de 3 ans... J'adore le regard joyeux et colorée de ma chienne à ma vue... J'admire l’arc en ciel d’un matin de grisaille...

Divers

 

 

 

 

 

 

 

 

Rechercher

Archives