Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 janvier 2007 1 08 /01 /janvier /2007 16:17

Assise au bord de la mer, je suis dans un autre monde… je me surprends à penser à ma vie et … cela m’exaspère …

Je suis ivre de nature à perte vue et...  j’ai envi de garder ma vision des étoiles le plus longtemps possible… c’est des moments magiques ou je me sens dans un univers sans gravité, ou être seule ne m’inquiète point, ou la différence entre tristesse et bonheur ne font qu’un doux mélange comme celui d’ une mousse au chocolat vanille, légère et appétissante mais qui me fait grossir

Le bleu turquoise de la mer, la verdure du jardin qui m’entoure, et moi perdue sous un soleil jaune d’œuf couchant, ça me donne l’impression de voler…

Imprégnée tantôt de rosée tantôt de blanc et accompagnée d’un air de musique Hachichement enivrante,

Je me remets à réfléchir … à exister … à penser à moi et à mes intérêts car il n y a pas longtemps, j’ai pris une décision grave et difficile … celle de me marier

J’ai déjà choisi « la victime »… c’est une vieille connaissance…avec laquelle j’ai gardé une belle amitiée depuis une dizaine d’années ….

C’est un homme amoureux … il mériterai mon dévouement
Il vit entre Tunis et Alger … et ça m’arrange... j’aurai du temps pour m’habituer à l’aimer
il possède sa propre société … il s’est construit par lui même … il mérite mon respect.
Il connaît mes histoires, je connais les siennes … on est égale et c’est très clair

J’ai vraiment besoin de passer à une nouvelle étape dans ma vie… d’avoir un enfant … j’ai 33 ans, mes ovules ne sont pas éternelles…

J’ai toujours pensé qu’amour et mariage ne font pas bon ménage… Ma sœur et son mari font l’exception parce qu’ils sont trop complices …

Certes, beaucoup de mes copines, mariées, séparées ou divorcées m’ont raconté leurs expériences, elles disent que l’homme, une fois marié, change d’un coup, presque radicalement, même faire l’amour devenait pour lui une corvée !
Monsieur commence à exercer ses droits de mari, son langage et ses attitudes changent « tu dois… il faut… pourquoi tu … je veux que… tu n’as pas le droit de… »
Et la bonne femme doit se soumettre à ses autorisations préalables, s’habiller à sa manière, couper les ponts avec ses amis… oublier un peu sa famille à elle au profit de sa famille à lui etc.… mais Je crois que l’homme ne change pas …à son rythme de vie de célibataire … Il est comme ça et cela depuis le début, la personne en erreur c’est la femme, aveuglée par le flot de ses sentiments, par l’angoisse de vieillir, par peur des ragots, ou encore pour des besoins matérielles ou tout simplement parce qu’elle croit qu’elle sera plus libre ou plus heureuse que chez son père

Mon amoureux d’Algérie est rentrée, m’a téléphoné … a passé chez moi dire bonjour à ma mère comme d’habitude et m’a invité à dîner
Foutaise, je me suis surprise à lui dire non … ce n’est pas lui

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2007 1 08 /01 /janvier /2007 11:49
Je suis rentrée chez moi, après avoir bu un café ou plus exactement un chocolat chaud avec des amis…
Fatiguée… Je n’avais qu’une seule idée prendre place dans mon lit et zapper d’une chaîne à une autre jusqu’à ce que je m’endorme
Quelqu’un sonne à la porte…J’ouvre et je tombe sur un ancien voisin une sorte d’ami d’enfance que je vais appeler Monsieur X
Etonnée, je ne savais plus que faire en premier s’il faudrait que je le fasse entrer ou qu’il faille tout d’abord appeler ma mère
Je le laisse dans le hall, je monte arracher ma mère de son lit qui ne voulait pas descendre… Avec un sourire forcé, elle l’invite dans le salon qui était froid comme du glaçon … C’est rare où qu’une personne nous rende visite donc c’est l’unique pièce qui n’est pas chauffée

Pour expliquer l’objet de sa visite, il lui présente ses vœux de bonheur pour l’année 2007, pour l’Aïd … ses condoléances pour le décès de mon père qui est mort depuis presque trois ans … (Et que je me souviens l’avoir rencontrer au centre ville il y a deux ans et que je le lui ai dit)

Ma mère avec les minutes qui passaient commençait à le dévisager … à peser ses mots … à s’intéresser à ses propos
Il ne fumait pas… il ne buvait pas… et il faisait ses prières…Et moi, exaspérée, je voulais couper cette jolie discussion par comment va ta femme ? Est-ce que tu as eu un enfant ou pas encore ? Mais pas de chance pour que j’aille regagner mon lit… il a divorcé il y a quelque temps mais aussi a acheté une maison… une petite villa quelque part dans une bon lieu
Alors ma mère se sentant légère comme une dinde qui n’arrivait pas à voler s’est levée avec une soudaine énergie direction la cuisine pour lui préparer un café
Lui, profitant de l’absence de ma mère… Moi, irritée mais polie face à une tonne de questions du genre tu ne t’as pas encore décidée à faire le grand saut … pour construire un foyer … t’es toujours rebelle … etc.
Ma foi, je bouillonnais de l’intérieur et j’avais le visage crispée sur un Big Cheese car j’ai été entrain de justifier mon point de vue … Ma façon de voir les choses avec la crainte de me faire surprendre par ma mère
Elle rentre dans le salon avec du café, des fruits, un sourire et une question pourquoi as-tu divorcé ?
Avec une réponse vague, il détourne la discussion pour inviter ma mère à un déjeuner chez lui … Un dimanche afin de lui faire visiter sa maison.

Je connais très bien ce genre de mec, il ne bouge que selon ses intérêts…
Il y a trois ans, je l’ai rencontré par hasard aux alentours de mon bureau à l’heure du déjeuner, après les comment (s) vas tu … Ca va bien, tu t’es mariée ? Non et toi … ? Oui je me suis marié et j’ai un enfant … Tant mieux, je suis contente pour toi… Du nouveau dans ta vie ?… Oui, mon père est décédé… Béat son âme il y a quelques mois, c’est dur.. mais bon heureusement qu’il y a le boulot … le travail … Je ne le savais pas… Je te présente mes condoléances, tu travailles où ? pas loin d’ici d’ailleurs, il se fait tard… Je dois retourner au boulot … Attend, je viens avec toi, je voudrais imprimer quelques documents je peux venir avec toi … Oui bien sûr
Je lui présente notre directeur financier qui est à part un collègue un bon ami à moi, je lui prépare ses documents… entre temps, en discutant avec mon collègue il essayait d’arracher un contrat avec nous
Et en sachant qu’il venait de ma part, mon collègue lui a promit de faire un effort pour soutenir son dossier
Et les vas et viens se sont répétés directement au bureau de mon collègue … les sortis pour le café aussi … pas le moindre bonjour pour moi
Un jour mon collègue, excédé par l’insistance de Monsieur X, me téléphone pour me poser une très simple question « est ce que tu veux vraiment que je l’aide » et ma réponse était NON

Alors, qu’il vienne nous souhaiter une bonne année à 21h30 du soir et nous faire un exposé … une sorte d’un coup de marketing de sa personne et entre deux phrases un verset de coran Dieu a dit ceci Dieu a dit cela … avec beaucoup de conseils du genre « Ne te force pas trop au travail, pense à toi .. à ta santé... à te construire une vie … »

Tout cela m’a énervé grave heureusement que tout a une fin et que j’ai pu enfin regagner ma chambre … jouer avec mon chien bouffer un peu de sincérité animale et d’amour inconditionnel et le plus miraculeux de tout c’est que je n’ai pas eu droit aux commentaires de ma mère
Echappée belle
Partager cet article
Repost0
4 janvier 2007 4 04 /01 /janvier /2007 20:04

J’ai la nette impression que notre Vie est faite d’une suite de Croisées de Chemins … c’est toujours la même Histoire … le même Casse Tête Chinois … Quel Direction emprunter … Quelle Décision prendre … Se fier à son Instinct ou à sa Raison… pousser ses Limites ou se contenter de sa Réalité … (????)
Pourquoi vivons nous dans l’espoir de tout changer alors qu’au fond, nous avons si peur du Changement …

Pourquoi je suis si incapable de vivre sans me poser de questions…

Faire une Rencontre de plus dans ma vie
Il me plaît … Alors pourquoi pas

Sauf qu’à mon âge, de par mon expérience et suite à la mort de mon père qui m’a beaucoup fragilisé , je ne peux plus me permettre le luxe de marcher sans savoir ou aller … de me donner à l’aventure

Je pense qu’il est temps pour moi de grandir… et de comprendre que derrière une attirance … il y a des comptes à rendre à une conscience … et il y a une responsabilité de ne pas faire du mal à soi-même et aux autres.
« Faire du mal » ça peut prendre de jolies formes … on ne se rend pas compte que trop tard qu’on est entrain de faire une erreur … de détruire des personnalités et même des vies…

Suis je entrain de faire une erreur ?

Je suis face à une histoire que je freine … qui me paraît très compliquée … qui me demande d’être présente mais en retrait, patiente mais passionnante, tendre mais à petites doses …
Une histoire qui me demande de la fermer
Une semaine déjà et j’ai l’impression que je le connais depuis un an et cette situation n’est pas de tout repos car à chaque fois que j’ai envi de donner mon avis… d’exprimer mon refus ou tout simplement de dire ce que je pense ; je me rends compte que j’ai pris le train en marche … je n’ai pas encore ma place dans sa vie … et je ne me sens pas en droit de réclamer quoique ce soit…

Je pense que c’est normal ce qui m’arrive par rapport à mon détachement de la réalité … j’aime aimer … j’aime désirer … j’aime avoir peur de perdre ce que j’ai dans mon cœur … dans son cœur … dans ma vie

Pourquoi dois je cacher mon exaltation ? je ne veux surtout pas … j’aime me faire plaisir … je me sens vivre

On me demande de voiler mes sentiments … de freiner mes élans … d’être dure, capricieuse et pas facile … Afin de mieux patamodeler l’homme qu’il est
« pourquoi il ne fait pas ceci … pourquoi il ne t’apporte pas cela … et tout le tralala … »

je n’ai rien encore décidé, l’homme est en instance de divorce … et perdu avec ses démons
on se rencontre le temps d’un chocolat chaud, d’un dîner … l’essentiel pour moi c’est que je suis heureuse le temps qu’il m’est offert par le Bon Dieu … car ça me permet dans un sens de nourrir mon équilibre et de supporter la routine de mes journées …

Il me dit à chaque rencontre d’arrêter de lui poser la question « est ce que je te manques » tout le temps … tout le temps … tout le temps (REMARQUE : Je continuerai à le faire même à 80 ans )
D’un côté, il a raison ça va devenir banal … ce qui compte c’est le comportement … mais d’un autre côté, ce qui maintient notre moral et ce qui nous séduit dans notre vie de tous les jours c’est ce genre de banalité … ça nous permet d’espérer et d’attendre « le fameux comportement »

Je me suis habituée à ma solitude … et rencontrer quelqu’un est relié à un seul fait c’est celui d’être là pour moi … de me rendre heureuse …
Je n’ai pas envi de patamodeler qui que ce soit …
On est adulte, expérimenté et chacun de nous est responsable de ces faits et de ses gestes … le seul truc c’est qu’on doit savoir ce qu’on veut l’un de l’autre

« Le chacun est libre de faire ce qu’il veut … » c’est une formule intéressante à la seule condition qu’il n’est pas avec moi

J’aime me sentir en parfaite harmonie avec une personne même si ça ne dure qu’une semaine… une éternité … peu importe le temps
je sais que ça viendra les moments de réflexion , de décisions …
Ça se fera avec le temps, avec nos histoires respectives et avec le renforcement de nos sentiments …

Et ce moment est arrivé très vite parce qu’ en premier
c’est lui qui m’a poussé à réfléchir … sur le fait que derrière lui il existe trois femmes une épouse qui part … la mère de son enfant qui reste pour la vie et une enfant qui grandit et pour elle, il est le père et l’unique homme de sa vie
face à tout ça … je suis bien obligée de m’arrêter et de faire le point.

En deuxième non pas parce que je suis entrain de tomber amoureuse mais c’est au contraire je ne suis pas encore amoureuse alors il m’est facile de savoir si je
pourrais vraiment supporter le poids d’une relation ou je me sentirai en trop

En troisième je suis trop honnête tout d’abord avec moi-même … et du même coup avec lui
Je n’aime pas perdre mon temps ni qu’il perde le sien …
Je crois que c’est encore trop tôt pour lui d’avoir une relation sérieuse qui vise une stabilité
Il n’a ni le temps ni l’envie ni la tête pour se consacrer à la réussite d’une relation … Une aventure peut être mais pas autre chose
Il n’a pas besoin de stabilité … il a besoin de faire le ménage dans sa vie … de mettre chaque chose à sa place … de s’organiser et de reconsidérer ses priorités (dont une femme égocentrique ne fais pas partie… c’est ce que je suis)

Je l’aime bien et j’ai de la tendresse pour lui mais je refuse d’être un accessoire dans la vie d’un homme

je m’aime trop et je me respecte encore plus

Concernant son enfant,
il est vrai que l’idée que l’homme que j’aime ait un enfant, ne m’est pas facile à admettre … j’ai besoin de temps et de beaucoup d’amour pour m’habituer à ce concept

Partager l’amour, la tendresse et le temps avec l’enfant de l’homme qu’on aime me demande à moi de la volonté et beaucoup d’efforts mais au père de l’enfant c’est encore triplement plus

Quelque part il voulait que je l’accepte tel que il est aujourd’hui avec sa nouvelle condition sociale et matérielle

Le problème c’est que je suis encore à un stade ou je ne l’ai pas encore accepté en tant que homme dans ma vie … je ne le connais même pas … il sort rarement de sa coquille … et sincèrement ce n’est pas à moi de faire des efforts … ce n’est pas à moi de me faire aimer … ce n’est pas à moi toute seule de construire l’histoire de notre couple … ce n’est pas à moi de faire le nécessaire pour bâtir une relation basé sur la sincérité et la confiance


Il m’a proposé de m’amener sa fille jouer avec la fille d’une copine à moi pour me la présenter et je lui ai dit de ne pas le faire et c’est pour trois bonnes raisons … je vais énumérer que deux :

La première :
Je ne suis pas prête

La deuxième :
C’est pour le bon équilibre et le bien être de sa fille
C’est un conseil d’une personne qui a beaucoup d’expériences dans ce domaine de la vie.

Je pense qu’il n’a pas à s’afficher avec des femmes copines… ou collègues…devant sa fille … pas avant : en premier, la prononciation du Divorce ; en deuxième, Le dialogue : elle a besoin de son explication à lui pour comprendre le changement radicale de sa petite vie… et en troisième, il ne faut lui présenter que la personne avec qui, il compte lui faire vraiment partager sa vie

C’est très important,

Dans le cadre d’un couple qui se sépare et que la famille se déchire … A partir d’un an et demi un enfant prend conscience de son pouvoir et de sa place dans le cœur de son père … de sa mère
si c’est un garçon, il devient violent, d’homme à homme … je défends ma mère et je te déclare la guerre … et si c’est une fille, c’est plus subtil et plus catastrophique , j’en veux à ma mère parce qu’elle n’a pas su garder mon père … mais, je suis obligée de la défendre …
j’en veux à mon père et je dois le punir en me détruisant … il m’a laissé tomber pour une étrangère en fin de compte, je n’avais pas vraiment de place dans son cœur … il m’a trompé … il n’a plus le droit de m’élever … et je vais me venger de lui et tous les hommes
Elle va te copier … et va te rendre la vie infernale … si son père se permet d’avoir des maîtresses camouflées en copines … elle aussi pourrait se le permettre


Une enfant observe, comprend tout, enregistre car rien ne lui échappe pas même un regard, ou un sourire ou encore un demi mot et … un jour, elle va juger ses parents secrètement ou ouvertement sur cette période transitaire de sa vie...

Et c’est maintenant, qu’il faut lui inculquer le respect de sa mère, de son père : ils sont ses références …

Le respect de la Lois… De la Société … Respect du Mariage … Respect du Divorce car dans la tête d’un enfant ou d’un adolescent c’est blanc ou c’est noir … le gris n’existe pas encore

Aussi, il y a le respect Du temps : la vie est composée d’histoires … il y a des histoires qui finissent ; d’autres qui commencent … et chaque histoire doit mûrir et prendre son temps …

l’habituer au dialogue … l’habituer à la vérité … le père devrait être sa source … parler de tout posément avec diplomatie et avec intelligence…

Après le Divorce, tout rentrera dans l’ordre… le papa sera en position de force et de transparence et comme ça, il pourra très bien l’habituer à son rythme de vie.

Il est vrai que je n’ai pas d’enfants mais à mon sens aimer son enfant ce n’est pas lui offrir des cadeaux ou l’engouffrer de gâteaux ou encore céder à tout ses caprices…
Aimer son enfant, c’est le protéger aujourd’hui pour que demain il aura suffisamment de force pour se protéger lui même

Et puis je ne suis pas entrain de lui faire la leçon… je suis entrain de réfléchir … c’est une manière à moi de régler mes comptes avec un passé ou rien n’était facile … une façon constructive pour m’extérioriser

Je dois prendre une décision car je suis persuadée que cet homme n’est pas prêt à commencer une nouvelle page et c’est normal il est entrain de passer par une période difficile … il est perturbé… et déchiré entre l’espoir et le pouvoir …

Il a besoin de se fixer de nouveaux repères et de construire de nouvelles bases de vie
Je pense honnêtement que il n’est pas prêt à m’avoir dans sa vie … alors, je préfère m’éclipser …

Et puis, je ne peux pas ignorer la possibilité qu’il retourne avec sa femme… Pas pour elle … mais pour l’amour de sa fille… Il en ait capable … Il est le genre d’homme qui peut très bien vivre en parfait étranger avec sa femme et feindre un bonheur absolu juste pour les beaux yeux de son enfant
Je ne peux pas courir ce risque

Moi, je ne peux pas jouer la comédie … je suis une femme à part entière … j’aime la vie … Et j’aime surtout être en harmonie dans mon couple … Je déteste m’enfermer dans un cocon de la peur, du doute et du manque de confiance …

j’exige de me sentir vraiment bien avec mon homme … et d’avoir une bonne place dans son monde sinon ce n’est pas la peine de trop insister

je préfère retrouver la paix de ma solitude, le calme de ma vie et ma liberté...
Partager cet article
Repost0
4 janvier 2007 4 04 /01 /janvier /2007 19:05
Qui étaient ce peuple Berbère, qui s’est taillé un empire dans les rochers au fond de la terre ?
Ces demeures, comment arrivaient elles à résister l’eau, le vent et le temps ?
Et ces habitants, d’où viennent ils ? Qu’avaient ils gardé de leurs ancêtres… ?
Qu’avaient ils appris de leurs divers conquistadors ?
Qu’elle était leur cadre de vie ? De quoi était fait leur quotidiens ?
Aujourd’hui, Comment se comportaient ils avec les touristes étrangers et tunisiens ? Que s’étaient leurs espérances ? Qu’attendaient ils de l’avenir, enfin de la vie ?

J’ai lu dans un livre que le premier Homme est apparu depuis le dixième millénaire avant Jésus-Christ dans la région de Gafsa, l’homo sapiens, succédé par les Capsiens, les mangeurs d’escargots.
Les siècles passaient et c’étaient au deuxième millénaire avant Jésus-Christ, que des êtres plus civilisés sont nées de ce mélange ethnique et c’étaient enfin, nos premiers ancêtres : les Berbères.
Les conditions de la vie devenaient de plus en plus difficile, mais l’Homme était muni d’une intelligence exceptionnelle, s’était vite adapté, il a construit des maisons sous terre

Pour la première fois de ma vie je visite cette région et c’était une très belle découverte … j’ai visité l’hôtel où ils ont filmé la guerre des étoiles … En compagnie d’un responsable très sympathique, j’ai visité chaque recoins avec une joie et un plaisir fou … mais ce qui est certain pour ma part, c’est que je n’y passerai jamais la nuit … l’endroit ne marche pas avec ma claustrophobie

Il y avait trois ou quatre petits restaurants de zéro fourchettes où tout les groupes de touristes font escale et déjeunent…

J’ai voulu visiter une maison une sorte de musée ou plus exactement une sorte de caverne mais il y avait une vieille femme ( la propriétaire) j’ai oublié comment elle se prénomme je crois Ommi FATMA… d’ailleurs, elle est très connu à travers les cartes postales et aussi elle est trop photographiée par les touristes
Cette femme ne nous a pas laissé entrer dans sa maison pour la bonne raison qu’on étaient des tunisiens… on lui a même proposé de l’argent mais elle n’a rien voulu savoir… elle criait pas de tunisiens

Tant pis mais ça n’empêche pas qu’a chaque fois que je me souvienne de la beauté, de la magie et de la couleur de MATMATA … je me souviens de cette femme… que je déteste
Peu importe les raisons qu’ils l’ont poussé à réagir de cette manière… peu importe sans âge
Elle n’avait pas à se comporter de la sorte…

Avec les conditions mondiales, le tourisme dans notre pays a besoin de beaucoup d’efforts pour préserver la base de notre économie
Et je pense que ce n’est pas seulement une question de manque d’argent, mais c’est surtout un effort de chacun… un service impeccable… un sourire… un mot gentil … une poignée de main…

Est ce trop demandé ?
Est ce trop demandé de penser à notre avenir ?
Partager cet article
Repost0
4 janvier 2007 4 04 /01 /janvier /2007 12:41
A notre bel arc-en-ciel

Si SIRINE était une couleur, elle serait le vert
Vert comme l’herbes de notre belle terre.

Si SIRINE était une couleur, elle serait le rouge
Rouge comme de magnifiques cerises de la première souche.

Si SIRINE était une couleur, elle serait le bleu
Bleu comme les yeux bleu d’un amoureux.

Si SIRINE était une couleur, elle serait le jaune
Jaune comme le rire du soleil qui rayonne.

Si SIRINE était une couleur, elle serait le rose
Rose comme un joli papillon en danse sur des roses se pose.

Si SIRINE était une couleur, elle serait le brun
Brun comme la grâce d’un Daim.

Si SIRINE était une couleur, elle serait le noir
Noir comme le mystère d’une élégance pendant un soir.

Si SIRINE était une couleur, elle serait le violet
Violet comme une jolie musique douce … un air de paix.

Si SIRINE était une couleur, elle serait l'orange
Orange comme un parfum d’une orange et la Bonté d’un Ange.

A l’image de SIRINE notre belle princesse,
A nos yeux … elle incarne toutes les couleurs
Avec son magique regard d’une déesse,
et le sourire digne d’une altesse …
SIRINE, Arc en Ciel de notre cœur …
plus encore elle est le souffle de notre bonheur
Partager cet article
Repost0
4 janvier 2007 4 04 /01 /janvier /2007 12:36
S.I.R.I.N.E

Comme un S
Je suis la princesse des Cygnes
Blanche du cœur mais vêtue en Bleu et Marine

Comme un I
Grande Impératrice Je suis la jolie SISSI
Artiste dans l’âme, chantant DO RE MI FA SOL LA SI

Comme un R
Je suis la jolie Fée Rebelle, survolant les aires
Sous le regard amusé de mon Grand Père

Comme un I
Je suis un papillon du Midi, Libre dans le vert d’une prairie
Couronnée dans le cœur de ma famille …
Je brille Tel un gros Rubis

Comme un N
Sereine, entre Papa et Maman, je suis devenue la Reine
Gâtée, aimée, protégée … Heureuse j’ai beaucoup de veine

Comme un E
Héritière d’un caractère rouge comme du feu
Grand Dieu, sous le regard fier et heureux
De mon Grand Papa devenu un Ange des Cieux
Partager cet article
Repost0
4 janvier 2007 4 04 /01 /janvier /2007 12:31
Ma fille de treize ans

Visage de fleur souriante, au cœur vibrant d’une adolescente
Ton regard innocent m’interroge sur la vie et ses débauches
Mon esprit de papa s’égare, s’inquiète et s’interroge
Mon cœur est auprès de toi comme ma vie mais je n’ai pas toujours de réponses

Ma petite …au sommet de ses treize ans … est amoureuse
Le premier amour frappe à sa porte… elle est heureuse
Je m’éclipse … je me plonge dans ma mémoire libre et baladeuse
Dans son album de petites histoires et de photos … entassés dans ma couveuse

Là ou mon esprit se ressource … je suis en paix
Là ou il existe un monde qui regorge d’amour et d’honnêteté
Là ou ma main tendue vers une perfection d’un effort in fatigué
Là ou les mots jaillissent de la source d’une sincérité
Là ou la clarté de la raison suit son cour dans le fleuve de la liberté
Là ou les mains des coutumes sont désormais liées

Mon petit cœur de treize ans est amoureux
J’ai peur pour mon ange des nuages malheureux
Je la laisse faire ses preuves dans l’action en feu
Elle, est au fond de moi … elle est faite de mes racines …
elle saura en mieux…

Se construire … grandir … pour souffler les bougie de sa maturité
Certes j’aurai aimé la garder dans mon idéal afin de la protéger
Mais

Je serai là … pompier … eau d’amour je la couvrirai
Je serai là … ami et confident … je l’écouterai
Je serai là … enseignant … je la guiderai

Moi, le papa au cœur du paysan
Je tiens la main de ma fille … de mon cœur c’est elle le diamant
Je voudrai qu’elle coure les champs… je voudrai de la nature qu’elle apprend
Les bases sains d’une vie de paysans … Et moi, en parent
Je l’aiderai à s’armer dans le monde cruelle de notre civilisation

Visage de fleur, court à travers le monde
Mon cœur est auprès de toi comme ma vie, je serai là à chaque fois que tu le demande
Mon esprit de papa te suit … t’entoure comme à la ronde
Profite de chaque instant de ta vie et de chaque seconde


Un poème que j'ai écrit spécialement pour un ami que j'apprécie énormément.
Partager cet article
Repost0
3 janvier 2007 3 03 /01 /janvier /2007 12:20

Un jour un homme de trente ans m'a écrit :
salut
J'ai beau demandé pourquoi je m'acharne a te connaître sans pour autant trouver d'explications objectives ... peut être que j'ai succombé a ton charme si irrésistible, à ton regard peu commun des choses, à ton caniche beau et malin ou aussi à ton âge... oui il se peut que j'ai flashé sur toi parce que t'as 34 ans et j'en ai 30 ans... il m'arrive souvent de m'interroger sur les relations humaines : pourquoi les hommes choisissent un partenaire plus jeune alors qu'avec le temps les femme sont plus femme ??

Salut,
En lisant ton E-mail, j'ai bouffé chaque phrase chaque mot avec une gourmandise et un plaisir fou ? et dire de ma petite KENZA un caniche beau et malin ? c'était la cerise délicieuse sur le gâteau
Mon cher
J'ai noté pas mal de questions et j'ai senti une appréhensions face à ce que je pourrais te répondre
30 ans c'est le plus bel âge que puisse avoir un homme ou une femme mais ce n'est pas donné à tout le monde ta finesse d'esprit et la profondeur avec laquelle tu touches les mots ? car tu leurs donnes vie et un sens plus large et plus beau ? je suis sous le charme
pourquoi les hommes sont attirés vers des femmes plus âgés qu'eux alors que pour se marier ils choisissent une fille de 25 ans ?
Et pourquoi les filles de 25 ans sont attirées vers des hommes de 40 ans alors que pour se marier il est plus judicieux d'avoir un mec de 30 ans ?
A mon sens, tout ceci est une question de pouvoir ? d'une part, le pouvoir de l'expérience, la bonne situation de la pré-quarantaine et plus, et d'une autre part, le pouvoir de la jeunesse et de la fraîcheur
L'homme est un chasseur par nature ? il est attiré par une femme plus âgée mais pour se marier ? il épouse une fille très jeune ? c'est en général pour l'élever, la patamodeler selon ses désirs et souvent il s'agit d'un homme qui a peu de confiance en lui même, il lui faut une personne naïve et sans passé, ou tout le contraire c'est un homme qui a trop de confiance en lui même et c'est une sorte de coureur de jupons, il case la femme comme un petit objet dans sa maison
une fille de 25 ans se mariant à un quinquagénaire c'est le pouvoir de la chair fraîche sur l'expérience. Mais, quant un homme veut sortir avec une fille plus âgé que lui, c'est généralement vouée à l'échec
Dans son sub-conscient c'est une sorte de défi, comme un chasseur qui part à la chasse ? le plaisir de tirer, c'est ce qui compte, une fois à terre, il le ramasse, il le met derrière dans son sac à gibier, sur le visage un sourire de con car ce qui compte pour lui, dans sa petite tête de merde c'est la quantité de son gibier dans son sac à gibier
Pour répondre à ta question pourquoi les hommes choisissent un partenaire plus jeune alors qu'avec le temps les femmes deviennent plus femme ??
Cela dépend de ce que veut cet homme ? qu'est ce qu'il attends ? qu'est ce qu'il cherche ?

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2007 3 03 /01 /janvier /2007 09:56

Cette histoire est l’histoire de FERID HAJ MOHAMED ... Elle se passe à Tunis… Parce que le centre ville est un bon endroit pour situer de vieilles … De terribles … De belles … De dangereuses…  D'extraordinaires … De vulgaires…  De bonnes  HISTOIRES….

Il vit dans cette histoire … mais,  chaque jour il la découvre un peu plus… c’est rare ou il s’arrête pour regarder au plus haut … Admirer la liberté des oiseaux … L’architecture des immeubles du passé … La verdure des arbres et… C’est par manque de courage qu'il ne voudrait regarder en profondeur dans les dessous de l’intérieur …Dans la souffrance des âmes en pleurs …

Il imagine que chacun possède sa petite histoire qui se trouve dans une plus grande histoire et que celle ci n’a pas le choix que de se trouver dans une plus grande … et que cette dernière se trouve elle aussi dans une autre plus vaste encore …plus nationale qui dépend de la  plus internationale

Mais tout le monde a … une, deux ou trois images de cette ville…  Chacun a sa propre vision …  Et pour le réalisme d’une histoire c’est bien de faire intervenir des clichés que … Le tunisien … l’ex-tunisien ou l’étranger visiteur ou encore le visiteur étranger … Pourrait  facilement partager…  Là, le cliché c’est Tunis, on peut mettre en place n’importe quel rideau de décor, n’importe quel model de chaise de café … du moment qu’on pense que c’est Tunis : l’imposante statut d’Ibn KHALDOUN entre une Cathédrale et une Ambassade de France…

Est elle piégée par la grisaille des nuages et du vent ? ou peut être est-elle cernée par les templiers toujours étrangers à notre temps ? Ou peut être est elle là juste pour dire qu'elle résiste malgrè le TOUT... 

Une Avenue …bordée d’immeubles à plusieurs âmes … qui se perdent tantôt dans l’ancien tantôt dans le moderne, … Le théâtre de Tunis  ... Toujours là … a bien résisté au risque de se démolir sous le mauvais goût du soit disant modernisme … Mon histoire est mon monument à moi, chaque jour qui passe j’ajoute une brique… Alors, voilà je vais vous raconter le dilemme de mon histoire, je raconte un certain FERID HAJ MOHAMED 

« FERID HAJ MOHAMED  vit avec sa femme et ses trois enfants depuis maintenant 18 années. Régulièrement, ils changent de quartiers pour que les enfants – deux garçons et une fille – ne s’enferment pas dans une seule vision de la ville… aller contre courant … expliquer à ses enfants que ce qui se passe dans la vie n’est pas un fleuve long calme et tranquille 

Dans chaque école, ils se font de nouveaux amis, qui viennent s’ajouter aux anciens… Apprendre à faire le pas vers l’autre .. dans une petite ville qui commence à avoir les défauts d’une grande ville… c’est bien réfléchit de FERID HAJ MOHAMED

Certes, à Tunis, c’est facile de rester en contact, même quand on est des enfants, tout est fait pour ça, le métro, Internet, les portables.
Un WEEK END alors que les enfants HAJ MOHAMED  sont chez leur oncle, FERID et sa femme ont eu une discussion. Elle veut se séparer de lui mais pas d’eux… À travers le rideau, FERID voit sa femme, des valises à la main, monter dans un taxi jaune et tout poussiéreux pour partir au loin, …

Est il content de se débarrasser d’elle … Est il malheureux de la perdre ? Certes sa vision d’élever ses enfants est différente par rapport à celle du troupeau et peut être même de sa femme ? Mais sa vision du couple est elle la même que la vision de son frère, de son collègue, de son ami, de son voisin…Du Tunisien ... de monsieur tout le monde ? Celle qui est partie ? Est elle sa femme ? Ou uniquement la mère de ses enfants ? Regrette il la femme ou la mère ?

 

Pour raconter une bonne histoire, il faut savoir de quoi on parle. Vous devez penser que celle de FERID HAJ MOHAMED  , c’est un peu la mienne… la votre … Que de toute façon, beaucoup d’histoires, de bonnes histoires ont un fond de vérité. Parce qu’il est idiot d’essayer de parler de quelque chose qu’on a pas vécu…

Mais cette histoire n’est elle pas un cocktail de petites et différentes histoires dans une corbeille d’une seule histoire qui est la même pour tout les histoires QUI SE PASSENT à TUNIS ou même ailleurs

Du vaste balcon de son immeuble à l’architecture vieille à l’italienne, assis dans le confort de son canapé vieux à l’orientale, FERID HAJ MOHAMED pensait à sa femme pas en tant que sa FEMME mais il pense à ce qu’il doit faire pour que la MERE de ses enfants rentre au bercail … dans quatre mois l’examen du bac de son aîné et le 9ème de la petite

 

Du haut de son balcon,  FERID HAJ MOHAMED promenait son regard entre le va et le vient de ce  modernisme et de ce  traditionnel du centre ville … de sa Tunis …De sa bien aimé Tunis et c’est décidé, il prends son portable... Il téléphone à son beau père… des paroles d’hommes son échangés…

Le lendemain à la première heure du matin, un taxi jaune et poussiéreux s’arrête dans le centre de la ville devant l’immeuble de FERID HAJ MOHAMED, une femme descend, des valises à la main monte les escaliers... Ouvre la porte pénètre dans la chambre où FERID HAJ MOHAMED dormait et sans un mot défait ses valises puis prépare un café et se dirige vers le vaste balcon, s’assoit sur le traditionnel du canapé pour regarder le temps passer... et le fleuve continu son court calme et tranquille... 

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2007 2 02 /01 /janvier /2007 18:12
Une lettre à un Homme marié



Je n’arrête pas de me trimballer d’une corde à l’autre, insaisissable dans mes contradictions, amoureuse des mots, exploratrice de leurs sens et du sens même de ma vie et de ce qui m’entoure.
Habituée à être perdue dans mon monde, je m’y plaisais, consciente que ce qui me manque ce n’est qu’une minuscule boussole.
Personne n’a pu ou n’a su être ma boussole… et je doute difficilement à ce stade de mes réflexions que tu pourrais l’être ou le devenir 
Je commence par le commencement :
Nos deux réalités à tous les deux sont inégales ce qui rend nos objectifs différents par la force de nos vies
Un)
je n’ai pas de vie de famille et je ne suis pas dans l’urgence à en avoir au dépend de mon bonheur de femme malgré mes 35 ans
Deux)
Comme je l’ai déjà expliqué, je suis à la recherche de l’homme de ma vie … pas du tout d’un amant et pas juste un mari
Quant au statut de l’épouse modèle et sans histoires j’aurais pu l’avoir en une vingtaine de fois .. en une trentaine d’occasions…
Par contre toi, ce qui est programmé est fait… Tout est bien rangé, sécurisé, cadré sur une base « solide »… ton soucis majeure c’est voir grandir tes filles dans l’idéal du mieux. Reste l’homme qui est en toi … de quoi a t il besoin ? d’une amie ? Ou d’une maîtresse ?
J’imagine l’expression de ton visage quant tu auras à lire « maîtresse » ça me fait sourire … mais ne monte pas sur tes quatre chevaux … s’il te plait
Comme je t’ai déjà soufflé que je ne crois pas vraiment à l’amitié entre un homme et une femme et même toi tu partages et tu sais que j’ai raison surtout à travers le terre à terre et de la perversité de l’esprit Arabe et plus exactement Tunisien que dire si l’un d’eux est marié…
Il y aura toujours quelqu’un qui profiterait même inconsciemment de la faiblesse de l’autre.
A travers mes expériences et celles des autres dans le domaine de l’amitié j’ai appris que parfois avec d’énorme coups de poings que :
Dans un couple d’amis, il y a toujours quelqu’un qui est plus attentionné, plus intéressé, plus attiré, et silencieusement plus amoureux… l’autre inconscient … prend, rit, danse, joue, déguste et profite de cette soit disant amitié qui évolue dans le silence jusqu’à ce que la vie leur sépare ou plus exactement le poids si lourd du non-dit … il y a d’autres amitiés bien sûr qui sont basées sur le profit matériel ou sexuelle
Mais bon, ce n’est pas notre cas … car je sais que tu t’es rendu compte que je ne suis pas dupe ou superficielle et que je possède une intelligence morale très développé … ce qui me manque c’est juste avoir la force pour réussir à canaliser tout ça dans du constructif Alors, des questions se posent
Ai-je vraiment besoin de toi ?
Comment puis je t’être utile sans me brûler les ailes ?
Réussiras tu à contrôler tes envies, ta jalousie ? et ne me dis surtout que ce n’est pas le cas pour toi (tu es jaloux et possessif )
Suis je capable d’être plus forte que moi ?
Suis je assez créative de réinventer un nouveau genre d’amitié ?
Suis je assez solide pour limiter tes écarts à déguster mes écarts ?
J’en sais trop rien
Sur Internet, dans le tchatche … c’est très différent de la vie … de notre réalité  comme quant on lit un roman et que par la suite on regarde l’histoire au cinéma .. on est souvent déçu … on préfère toujours le roman c’est plus profond .. ça te pousse à te chercher en toi … à rentrer dans un autre monde comme si on déguste le raffinée d’une bonne bouteille de vin qui a mûrit dans la durée… dans l’histoire d’une cave d’un grand et vaste château
J’ai une révélation
Un château c’est comme à l’intérieur de nous même… c’est moi… c’est toi … c’est chacun de nous … nous naissons… nous grandissons… nous évoluons … nous changeons … nous nous acceptons … nous nous détestons …nous découvrons certaines de nos faiblesses que nous devons corriger ou que nous devons cacher ou effacer … nous cherchons des solutions … nous ne choisissons pas toujours les meilleurs mais malgré tout nous continuons … nous essayons de nous tenir bien et correctement  de façon un à remplir toute la surface par de jolies meubles, les murs par de grands tableaux … par d’anciennes photos et deux à honorer non pas les fenêtres … non pas les portes mais l’espace vide qui se trouve à l’intérieur car il reste toujours un espace vide dans lequel il y a le nous … notre cœur … nos désirs … nos fantasmes … nos quêtes les plus secrètes …
Cherches tu à m’installer dans le vide de l’intérieur de ton château ?
Peut être
Mais, ce qui est sûr enfin d’après moi, Tu ne cherches en moi ni l’amie ni la maîtresse … tu cherches juste la Muse … et … moi, juste une boussole
Réussirons nous à nous entendre ?
Je ne sais encore trop rien
Jusqu’ aujourd’hui, j’ai toujours été à la recherche chez un homme le tout et le rien L’ami, l’amant, l’amoureux, le père et le mari … pour moi, une relation est comme une main je n’acceptais jamais qu’il lui manque un doigt Peut être devrais je changer ma vision des choses … chacun a et aura un rôle dans ma vie comme moi, dans la sienne ou dans la tienne
Soyons vigilant et commençons par le rien … peut être réussirons à nous retrouver


Il est 1h du matin … je suis fatiguée et je n’arrive pas à avoir des réponses mais une question se pose à l’instant même et que j’ai envi de te la poser :
As tu rencontré tes indices dans mon récit ? Et acceptes tu ma seule et unique offerte car je te propose le  RIEN ?

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Dans le Monde Magique de Lili
  • : Regard sur la Vie ... sur ma Société au fil du Temps...
  • Contact

Profil

  • Lili
  • Je perds ma tête devant le simple sourire de ma nièce de 3 ans... 
 J'adore le regard joyeux et colorée de ma chienne à ma vue... 
 J'admire l’arc en ciel d’un matin de grisaille...
  • Je perds ma tête devant le simple sourire de ma nièce de 3 ans... J'adore le regard joyeux et colorée de ma chienne à ma vue... J'admire l’arc en ciel d’un matin de grisaille...

Divers

 

 

 

 

 

 

 

 

Rechercher

Archives