Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 septembre 2008 3 03 /09 /septembre /2008 13:16

L’analyse d’une fin

 

"Qu’est ce que je veux faire vraiment dans ma vie ?

Ou sont passé mes rêves de jeunesse ?

Après un premier échec comment choisir la femme avec qui je vais vieillir ?

Apres un divorce comment faire taire mon sentiment de culpabilité face à mon premier enfant ?

Il grandit… il commence à se dévêtir du besoin maternel pour se blottir dans la sécurité de mes bras… Et ma vie à moi ?

Ai-je besoin de me construire un autre nid ?

Vais-je avoir un autre enfant ?

Ai-je le courage de changer ma vie ?

Ai-je fait ce qu’il fallait ?

Aurai-je le temps ?"

 

Pleins de questions qu’un homme à la mi-quarantaine qui n’a pas encore le courage de se poser,  se pose

 

Entre la tchatche qui lui sert d’un paravent… Derrière laquelle, il se cache pour  prendre son temps, à se déshabiller de sa timidité afin de frayer son chemin pour encore une nouvelle drague…

 

Entre une invitation à un mariage ou à des fiançailles d’un ami ou d’un collègue ou encore d’un lointain cousin,  il se rend, l’œil observateur, avec l’intention d’un dragueur qui se raconte des histoires sur le sérieux…

 

Et entre des maitresses à mi-temps, parsemées par ci par là comme pour un marin qui se félicite et jubile dans son intérieur d’avoir une divorcée dans chaque port…   


Il se rempli la vie... 


Malgré toutes ces femmes dans sa vie dont la moyenne de durée est de deux à trois semaines  pour la plupart... Et des années pour d’autres, Il se sent seul,  pour la bonne raison qu’il n’arrive pas à s’ouvrir… à faire confiance... à se donner… et à se confier  mais plus encore à aimer 

 

Pourquoi ce genre d’homme échoue dans une relation ?

Pourquoi il n’arrive pas à aller au devant ?

 

Pour la bonne raison :  
C’est qu’il ne fourni  aucun effort pour connaitre pour de vrai une Femme…  
Il ne fait que la baiser et effleurer son corps sans jamais oser le découvrir ou le chérir ou encore l’aimer …
Il n’ose que survoler sa vie jamais la partager… Il s’automate à ne voir en elle que son CV  s’il convient à ses ambitions ou pas et elle, elle lui sert pour remplir les blancs de son emploi du temps…

 

Il se dessine une image inaccessible de la femme parfaite dans son esprit tourmenté de par un premier échec… Et de par sa peur de l’engagement... Car il ne sait que trop qu’un deuxième échec lui sera fatal !
Sauf que lui-même n’est pas l’homme parfait qu’il voudrait faire croire ou être !!!

Il le sait que trop bien ! Et…


Il doute.

Il doute de lui même et de tout le monde. 



Ce n’est pas de tout repos de sortir avec un tel personnage n’est ce pas ?

 

Surtout qu’une de ses ex me l’a qualifié de quelqu’un  de bien mais encore  gamin !!! (3andou barcha tfourikh et mézèl tayer)!!!!


J’ai beaucoup pensé et repensé à cette phrase (et à d’autres encore que je préfère garder pour moi) toutes en les comparant de ce que je connais de lui !

Je n'ai rien relevé de tel sur ses comportements !
 

Le mec  a quarante cinq ans quand même !!!   

 

Je ne m’influence pas facilement et si quelqu’un vienne me chuchoter les dessous d’une histoire... Je garde tout, entre guillemets et je me pose des questions  comme :
« pourquoi vienne t elle me raconter de telles confidences ?... Mais bon j’ai appris avec le temps à lire dans les intentions et à relever le vrai du faux  et le faux du vrai…
Et puis le plus important c’est que chaque histoire est différente parce qu’elle s’imprègne du caractère, du cœur et de la volonté de chacun

 

Le tout début.

Il y a un an ou peut être plus je l’ai remarqué assis dans son coin absorbé dans son journal … A chaque page qu’il tournait… Il relevait la tête et discrètement il cadrait son entourage tout en ayant un regard un peu ailleurs…
Il m’attirait et Il m’intriguait !!

Son air sage un peu philosophique, sa présence élégante dans son calme et son regard un peu joyeux trop timide …
Tout,  en lui me séduisait…  


J’ai été sous le charme !

 

Et puis un jour,  les premiers mots… les premières phrases et le premier échange d’idées grâce au commun d’une connaissance… Un con que je ne suis pas fière de l’avoir connu mais il a l’unique mérite de m’avoir présenté l’homme charmant de mon samedi !!!

 

Et puis plus rien…
J’avais juste  le regard amoureux !

 

J’ai commencé à fuir son regard à chaque fois que le hasard avec sa baguette magique nous réunissait dans un même endroit

Je faisais comme si je ne le connaissais pas… J’évitais son regard… J’évitais son sourire et j’évitais même son bonjour !

 

Pourquoi ?

 

Et bien, quand je le regardais à la dérobé…

Mes premières pensées erraient vers le bleu de la mer… C’est vrai qu’elle est magique, reposante, forte et enveloppante de douceur et de fraicheur mais n’est elle pas traître, lâche, destructive, glaciale et obscure ?  

A mon âge, on a fini de courir le risque et de plonger tête baissée dans les passions des aventures de la vie

Et puis moi… Je ne sais pas nager même dans la réalité j’évite de me baigner dans une eau trouble ! Des fois, je le fais quand même … Juste le temps pour me mouiller et pour respirer un peu de fraîcheur… Souvent par besoin, pour mon salut, par envie, pour mon bonheur.

 

Le début d’une rencontre

Un jour, j’ai été toute complice et toute heureuse de partager mon café avec Erana… On discutait de littérature, du Blogosphère et de cinéma… Je n’ai pas vu qu’il était là 

J’ai été heureuse d’être en compagnie charmante de la petite Erana que par le plus beau des hasards mon sourire a rencontré son regard…
Et il a tout de suite profité de la magie de cette seconde pour me lancer un bonjour… Je lui ai répondu avec le sourire par un signe de la tête et… A ma surprise il s’est levé et venu à mon encontre pour finir à partager notre table…  


On a échangé nos numéros … et une histoire a commencé…

 

Entre le Début et la Fin

La raison qui m’a encouragé à lui ouvrir dans un sens mon cœur c’est qu’il était clair…
Il m’a demandé de sortir avec lui… De faire connaissance tout on s’engageant d’être l’un avec l’autre et tout en promettant d’être présent l’un pour l’autre…

C’était clair dès le départ et ce qui m’a plu c’est qu’il ne m’a pas demandé comme c’est à la mode aujourd’hui d’être ensemble comme ça... jusqu’à preuve du contraire  pourtant je le lui ai proposé…


D’ailleurs, je tiens à m’éclaircir sur ce point car si je le lui ai demandé c’est parce que je préfère qu’on ne me fasse pas de promesse que de ne pas les tenir

Il a refusé et il est remonté dans mon estime… Je me suis dit « voilà enfin une personne qui sait ce qu’elle veut… Qui est claire et honnête dans ses démarches » 

 

Et j’ai décidé de rassembler mon courage à deux mains et de tromper mes pieds au bord d’une mer qui m’est tout à fait inconnu …

L’eau était tendre et ne dépassait pas mes genoux… Des fois je m’asseyais en observant le sable fin… D’autres fois je barbotais mon corps dans l’eau claire et douce… Mais je n’osais en aucun cas m’aventurer plus loin… 

J’ai décidé de vivre cette histoire avec le cœur…
Si je me sentirai en sécurité,  je me laisserai surement emporter par la beauté des vagues…
S’il y a raison de me méfier il me suffirait de faire quelques pas en arrière pour regagner la terre ferme 

 

Quand je parle d’amour… Et bien voyez vous il ne s’agit plus de cet amour aveugle et immature de nos 20 ans ou de nos 25 ans

Tout est réfléchit... Car avec l’âge on arrive à avoir une vue d’ensemble plus mûre de l’amour qui est imprégné de respect et de considération…


La peur est présente aussi car les conséquences sont plus graves… Mais c’est bien là le défi …


Le vrai défi de chacun n’est ce pas de vaincre sa peur, d’amadouer son orgueil  et de contrôler son égoïsme… ???!

 

Malheureusement l’effort n’était pas réciproque !!!!… Et je me suis retrouvée toute seule avec un homme qui possède plusieurs vies... 

Je n’ai pas trouvé ma place !
Et je n’ai pas à forcer la porte de quelqu’un alors qu’il ne veut pas m’ouvrir …
C’est voué à l’échec et ça engendre beaucoup de souffrance et de haine!


Et je ne veux pas de poison en moi…

  

La Fin

J’ai promis à un ami de faire le nécessaire pour discuter et mettre les points sur les « i » avec mon petit ami mais honnêtement après avoir écrit ce texte, je commence à comprendre que ce n’est pas à moi de dire les chose et de m’expliquer sur ce qu’il faut faire ou sur ce qu’il ne faut pas faire…

Et puis le plus important je ne me suis pas sentie aimé et pour moi c’est largement suffisant pour tout laisser tomber

 

Et pour expliquer les mots durement spontanés d’une de ses ex qui est tombée sur moi par hasard :

 

Déjà comme je le connais il a beaucoup souffert dans son adolescence et il a manqué de confort pour pouvoir s’habiller, sortir et avoir les filles rêvées... Du coup il était timide, renfermé, rêveur mais aussi volontaire pour s'en sortir...


Aujourd’hui, il a pu enfin réaliser le standing qu’il a toujours rêvé d’atteindre donc il en profite… Et c'est normal
 



Souvent entre 40 et 45 ans, l’Homme vit la transition du milieu de la vie... Comme une deuxième crise d'adolescence, qui le mènera à un second âge adulte : l'âge mûr celui de 45 à 60 ans.

D'une part, l'homme récolte ce qu'il a semé...
« Beaucoup se sont mariés… Certains ont réussi à rester ensemble d’autres ont divorcé... D'autres encore ont préféré rester célibataires, Beaucoup ont eu des enfants, ils ont  investi dans leurs carrières, ils ont plus de liberté et plus confiance en eux qu'il y a 20 ans ...

D'autre part, les premiers signes de l'âge apparaissent... ils se font de plus en plus souvent appeler « 3ammou »... Et Ils s'étonnent d'avoir des courbatures pour un exercice de rien du tout.

Mais...

C'est aussi l'âge des premiers doutes ; les choses en lesquelles ils croyaient dur comme fer paraissent tout à coup moins sûres... 

Encore,

C'est l'âge  du premier regard en arrière « Ils repensent à leurs 30 ans … Ils repensent à leurs mariages ratés ou ennuyeux ou malheureux… 
Ils repensent aux pourquoi(s) et Ils se demandent s'ils ont  fait les bons choix...

 

Conclusion

J’ai confiance dans l’homme mais dont je me méfis c’est le diable en lui…

J’ai déjà donné.

 

Partager cet article
Repost0
29 août 2008 5 29 /08 /août /2008 13:12

Il paraît que je suis féministe !

Mais... Entre nous je ne sais pas si je le suis vraiment car… Je ne crois pas trop à l’égalité homme femme ! Même que …

Nous les femmes, sommes plus rusées et plus maligne en profondeur et à longueur du temps… Les hommes, eux  ont beaucoup d’avance côté école de rue ils ont un « Master » mais… Quand la vieillesse et la maladie sont là… Le Master  ne leurs sert plus à rien !  

 

Il paraît que je suis féministe !

Mais entre nous je n’ai pas besoin et je ne cherche pas à vivre sous la dépendance d’un homme... En petite et gâtée… Je préfère encore et toujours celle de mon père même après sa mort ! Mais en femme adulte, avec mes petits moyens je suis bien !

 

Il paraît que je suis féministe !

Entre nous je ne sais pas si je le suis vraiment mais … Je trouve inadmissible qu’on me  traite de pute dans la rue juste parce que je suis une fille !

 

Il paraît que je suis féministe !

Mais entre nous je ne veux pas être traitée comme un objet de plaisir ! Et je ne pense pas que se faire traiter de tels est une chose bien même si on inverse les rôles !

 

Il paraît que je suis féministe !

Mais entre nous je pense que c’est anormal que les femmes gagnent moins que les hommes à travail égal.

 

Il parait que je suis féministe !

Parce que je pense que la femme a autant de droits et de légitimité que l’homme pour qu’elle puisse avoir une vie sexuelle avant le mariage

 

Il parait que je suis féministe !

Entre nous je ne sais pas si je le suis vraiment mais je trouve incompréhensible que la femme travaille dehors et à la maison et s’occupe presque de tout souvent  toute seule …

 

Il parait que je suis féministe !

Entre nous je ne sais pas si je le suis vraiment … Car je pense que l’homme ou la femme a un rôle bien défini et que chacun devrait  bien respecter…

Le problème c’est que de nos jours l’homme s’est beaucoup féminisé et n’arrive plus à s’adapter aux changements  de notre ère et la femme se masculinise de plus en plus parce qu’elle n’a plus confiance dans l’homme …

Et je pense que c’est compréhensible… Moi-même, Je n’admets pas qu’un bon à rien… qu’un fainéant… qu’un alcoolique… qu’un violent… qu’un coureur de jupon à deux sous… qu’un impulsif puisse me jouer le rôle de l’homme macho !...  

Je ne suis pas féministe, mais c’est vrai ! … Car selon ce paragraphe que j’ai pu relever d’internet… Je n’ai rien d’une féministe :


« Une personne féministe est une personne qui croit, affirme et met en pratique le principe de
l'égalité entre les hommes et les femmes. Il va de soi, qu'un homme peut aussi être féministe. En plus d'être un courant de pensée, le féminisme est porteur d'un projet politique qui s'adresse à l'ensemble de la société. Ce projet espère l'avènement d'un monde où les rapports entre les sexes respecteront les principes d'égalité et de liberté. Le féminisme ne se limite pas uniquement à la quête et à l'affirmation de l'égalité entre les sexes. La pensée féministe cherche également à "libérer les femmes" en leur donnant des outils pour s'affirmer comme des individus capables de contrôler leur propre corps et, de façon plus générale, toutes les dimensions de leur vie. Ces revendications sont d'autant plus importantes que la femme est la moitié de l'humanité. Cette lutte pourrait se décomposer en plusieurs étapes : tout d'abord, une lutte pour la reconnaissance du droit à l'existence sociale des femmes ; ensuite, une lutte pour les droits politiques ; et enfin, une lutte pour une égalité pure et parfaite même s'il restera toujours des données biologiques qui empêcheront une égalité parfaite».


J’ai juste un cœur et un regard différent car je ne suis plus dupe …N’est ce pas que ce sont d’abord les femmes qu’on viole ?!…. N’est ce pas que ce sont les femmes qu’on maltraite ?!… N’est ce pas que ce sont les femmes qu’on dépouille de leurs argents, de leurs rêves et de leurs vies ???…

A celui qui m’a traité de féministe comme si le fait d’être femme, arabe  et avoir des  idées et oser les dire est une tare…

Je réponds :

 

Monsieur,

Marchez dans la rue… Regardez dans les mosquées…  Observez ces filles qui se déchainent dans les boites… Allez dans les supermarchés et regardez autour de vous : une femme sur cinq vit la violence conjugale, Subit une violence morale, se fait violer par son mari juste parce qu’il croit qu’il a le droit… Et cela arrive tous les jours sans distinction du milieu social, parce que contrairement à ce qu’on croit, ce n’est pas un truc de pauvre ou d’un sans diplômes…

 

Vous qui ne pensez pas être féministe… Vous qui pensez être indifférent… Vous qui vivez égoïstement dans votre bulle, regardez à travers le grillage d’une cours d’école. Au moins une petite fille sur cinq sera victime d’agression sexuelle.

 

Lesquelles ?… Pas la votre bien sur… ça n’arrive qu’aux autres n’est ce pas ?

 

Laquelle sera obligée de supporter le harcèlement continuel et les plaisanteries gluantes de son patron pour pouvoir ramener un salaire à la maison ? Pas votre femme… Pas votre fille… Pas votre sœur … C’est les autres !!!

Vous avez une solution ?

Ne plus laisser votre femme travailler ?!! Très bonne idée ! Mais… Qui vous aidera à payer vos crédits et vos dettes ?

Ah pardon j’ai oublié qu’un macho saura le faire tout seul comme un grand !

 

Parmi ces petits garçons qui jouent au bord de la mer et  qui empilent du sable ou qui courent, lequel trouvera un jour viril de participer à un viol collectif ? Lequel va un jour frapper sa femme en pensant qu’il la corrige au nom d’une religion mal comprise ou pour son bien !!!!

 

Peut-être pensez-vous que ces petits garçons sont fondamentalement des brutes et ces petites filles, fondamentalement des victimes.

Par conséquent, l’un et l’autre mérite bien leur sort. Ca ne peut pas vous arriver à vous, ni à vos enfants, ni à votre mari ou à votre épouse, ni à vos parents, ni à vos sœurs, ni à vos amis, ni...
Finalement
 ça n'arrive à personne !


Quelle est belle la bulle dans laquelle vous vous lovez !!!.

 

A monsieur ou à madamde l'autruche,  

Tout ce qui arrive dans notre monde est sans rapport avec tel message publicitaire qui incite au viol, qui enracine l’image de la femme objet dans les subconscients des plus faibles…

 

C’est sans rapport avec les déclarations fracassantes d’hommes religieux ou de pouvoir qui pensent que les femmes publiques et non voilées sont nécessairement des putes…

 

C’est sans rapport avec ces parents qui ont toujours préféré leur fils, parce qu’un fils, quand même,il assure la lignée et saura une épaule sur laquelle les parents pourraient compter un jour.

 

C’est sûrement sans rapport... n’est-ce pas ? 

à celui qui me croit féministe... Je me demande s’il n’est pas un sexiste ?

 

Mais…

 

C’est quoi un sexiste ?

N’est ce pas un homme qui n’a aucune confiance en lui-même et qui essai par tous les moyens de rabaisser la femme pour pouvoir copier l’homme qu’il voudrait qu’il soit ou devenir!!

 

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2008 3 30 /07 /juillet /2008 15:16

Je suis malheureuse !

 

Depuis le début de cet été tout va de travers… J’ai l’impression que rien n’est à sa place ou peut être que je ne suis pas à ma place !


Je ne me sens plus bien ni dans mon boulot ni dans mon histoire de cœur ni encore dans mes histoires d’amitiés…

 

Des fois, j’ai une envie folle de tout plaquer…

Soyez rassuré… Je me retiens !

 

La solution pour mon boulot m’est tombée comme un cadeau du ciel sous forme d’une décision pour me muter loin des gens avec lesquels  je me suis arrangée depuis des années à feindre de les apprécier pour pouvoir continuer à les côtoyer et pour faire en mieux mon travail mais dans le fond, je déteste leurs contacts hypocrites, vils et sournois.

 

Je suis triste !

Quant à mon histoire de cœur, j’ai l’impression qu’elle est entrain de se désintégrer dans l’air et pour une fois ce n’est pas ma faute…

 

Je suis déçue !
Ce week-end j’ai revu un ami de longue date qui vient de rentrer en Tunisie pour les vacances et il m’a dit lors d’une des dernières discussions que : « Si depuis quatorze ans, on est encore AMI, c’est bien grâce à lui… Parce qu’il tient à moi… Parce qu’avec mon foutu caractère, je suis incapable de garder quelqu’un dans ma vie »

 

Pffffff…

Trop d’honneur et trop de générosité de la part d’un ami … Et je me demande qu’est ce qui m’a retenu pour ne pas avoir su m’en débarrasser plus tôt !? Comme si 3amel a3laya mziya !

Qu’est ce qu’un ami pour moi ? Ou… Comment doit être une personne pour rester mon ami ?

 

Voici l’histoire qui m’a chargé contre lui…

 

Il  y a un an j’ai été entrain de déjeuner avec COPINE dans un restaurant quand mon portable s’est mis à sonner et un de mes amis m’informe qu’il est dans les parages et qu’il a envi de passer me dire bonjour …

Je lui indique où je suis … Je l’invite à me rejoindre… Il débarque et flashe dès le premier regard sur COPINE…

 

Dans le fond j’ai été très ennuyée…

Vous allez tout de suite penser que j’éprouve un quelconque sentiment envers le mec…
Pas le moindre du monde… Il ne me plaît ni physiquement ni au niveau de son caractère !  Et c’est bien pour cette raison que c’est un ami…

 

Aussi, vous allez me soupçonner d’être une  hyper jalouse et possessive… 
Il y a du vrai sauf que je ne suis pas du tout jalouse de qui que ce soit mais par contre je suis possessive au vrai sens du mot… Et …
Je ne le suis qu’avec les gens que j’aime et…  J’aime COPINE comme si c’était ma fille ou ma petite sœur donc j’ai tendance à sortir mes griffes quand un gros diable ou un petit con voudrait s’en approcher de trop prés …

 

Dans le restaurant,

Il s’est assis à côté de moi … Devant elle...
Et… Il a commencé à baver comme un débile…
« Présente moi ta copine » m’a-t-il dit ;

Je m’exécute très ennuyée et déçue de voir combien il est dégoulinant…
Il reste en notre compagnie un petit quart d’heure qui m’ont paru une éternité et puis il s’en va…

 

Dix minutes plus tard, il me téléphone alors que j’ai été encore avec COPINE pour me dire que la fille lui a plu grave et qu’il voudrait savoir si c’était réciproque…

J’ignore sa demande et je me tue…

 

Le soir, il me retéléphone pour me demander son numéro mais je le lui refuse …
Pour la bonne raison  que je connais trop bien le personnage et je suis persuadée que ce n’est pas un homme pour elle…

 

Le lendemain, il me retéléphone pour m’inviter à déjeuner et COPINE a occupé le centre de notre discussion…


Il voulait savoir tout d’elle… Je voulais connaitre ses intentions…

Il me confie qu’il est fatigué de la vie folle qu’il était entrain de vivre… Je le crois : je connais le sentiment …

Il m’assure que c’est sérieux et qu’il a une vraie envie de commencer une page nouvelle… Je le comprends…


Il reste en Tunisie qu’une petite semaine et il voulait en profiter pour la connaitre un peu plus…

 

En rentrant chez moi, j’ai commencé à revoir ma possessivité par rapport à COPINE et je me suis dit que peut être je suis entrain de lui bousiller la chance de connaitre quelqu’un … Peut être c’est le début d’une histoire…

Pourquoi je lui refuserais  le bonheur si les intentions du bonhomme sont bonnes ?

 

Mes cogitations du soir…

 

Tout d’abord,

Je connais les parents de COPINE … Vous me dites « Et alors ?! »

Et bien pour moi, c’est une responsabilité assez lourde… Ils savent qu’elle est tout le temps avec moi … Ils savent aussi que j’exerce sur elle une sacrée influence et le fait que je ne sois pas encore mariée à mon âge si avancé c’est que malgré tout,  mon influence ne peut être que négative …
Je l’ai lu dans le regard de sa mère … Cela ne veut pas dire qu’elle ne m’aime pas au contraire mais… Je sais me mettre à la place d’une maman et je la comprends aussi  

Donc il est hors de question qu’il lui arrive le moindre pépin ou ennui de quelqu’un qui vient de ma part… je ne le permettrai jamais…

 

Ensuite,

J’ai une parfaite connaissance des gens qui m’entourent et j’ai un instinct très sensible et très développé…

Si j’émets un refus ou un doute ou une quelconque réticence sur une personne c’est que j’ai de bonnes raisons que parfois je suis incapable d’expliquer sur le coup et que j’ai besoin de temps... Mais je ne me trompe que rarement…

 

Et enfin,

Je ne veux pas qu’elle commette mes erreurs même les plus insignifiantes… Je voudrais qu’elle soit heureuse c’est l’unique chose qui m’importe

 

Décision

Ce soir là, malgré mes doutes, je me suis dit qu’elle a besoin de vivre ses propres expériences et qu’elle doit apprendre à agir d’elle-même…


Le lendemain, à la première heure j’ai parlé à COPINE de lui et je lui ai demandé l’autorisation si je peux  lui donner son numéro de téléphone…
Elle hésite puis me dit qu’elle le trouve un peu âgé par rapport à elle mais il porte bien l’homme en lui DONC elle est d’accord pour lui donner une chance pour se connaitre et parler  

Je l’ai encouragé car ce n’est pas bien de se fier aux préjugées comme par exemple l’âge et qu’au contraire il faut s’ouvrir à la différence…  

 

Je téléphone à mon ami… Je lui donne le numéro de COPINE…

Il me demande ce qu’elle a dit à son propos… Je lui ai dit la vérité qu’elle a un peu peur des neuf années qui les séparent mais tout de suite j’ai rétorqué que c’est à lui de faire en sorte qu’elle se sente en sécurité … Que ce décalage d’années ne soit qu’un détail et que ça lui revient de le rendre positivement à son avantage…

Il me rassure de faire en sorte que ça réussisse et qu’il allait lui téléphoner bientôt.

 

Et je me suis éclipsée en les laissant se débrouiller tous seuls…

 

Il est reparti… Il ne l’a jamais appelé !!!!

Elle ne m’a rien dit mais je sais que quelque part ça l’a blessé… C’était comme une balle qui n’a pas percuté l’objectif mais juste l’a légèrement ricoché…

Un geste gratuit... (Mta3 tlehmig)

Je suis en colère !

 

Le temps passe… Je sais faire la part des choses

J’ai revu mon ami le dragueur… On a beaucoup parlé au téléphone mais on n’a jamais abordé le sujet de COPINE… Jusqu’au week-end dernier

 

Déception
Jeudi soir, j’ai été très ennuyée et en larme car je venais de savoir que mon petit ami allait partir en week-end tout seul sans se soucier dans quel état allaient me plonger son départ et son égoïsme… En plus, il me prenait pour une conne en me proposant de partir avec lui alors qu’il savait impertinemment que j’allais refuser car j’ai du boulot et que samedi exceptionnellement ce mois ci je travaille …


La sonnerie de mon portable retentit de nouveau… J’ai cru d’abord que c’était mon petit ami qui voulait arranger ce qu’il venait de bousiller… Mais nooooon, pauv’fille, tu rêves !

 

En voyant le numéro qui s’affichait sur mon portable j’ai compris que mon ami le dragueur est rentré à Tunis… J’ai hésité de répondre je n’étais pas du tout de bonne humeur mais… En réfléchissant je me suis dit voyons ce qu’il a à me dire…

 

Et voilà…

Apparemment il a loué une villa pieds dans l’eau à « Deux Oueds HAMMAMET» avec ses deux frères et il m’appelle pour m’inviter à passer vendredi samedi dimanche et quand je lui ai dit que je travaillais le samedi, il m’a assuré qu’il allait me conduire à Tunis très tôt le matin et m’attendre pour rentrer  … L’idée m'a plu...


Ce qui est bien aussi c’est que ma sœur y réside à deux pas  dans les Mimosas… Je peux très bien m’y rendre chez l’un comme chez l’autre… Sans m’étouffer de l’un ou  de l’autre…

Mais bon,
Je ne lui ai pas répondu tout de suite et je lui ai dit d’attendre ma confirmation vendredi matin… J’avais besoin de réfléchir et de m’organiser…

 

En me réveillant le matin, j’ai appelé COPINE pour savoir si elle voudrait aller à HAMMAMET… Elle m’a dit que oui…

Et... 

Sur la route, on s’est mis d’accord pour que j’aille passer la journée au Deux Oueds et elle, elle allait partir chez sa tante à Hammamet Sud et qu’on se verra le soir

 

Au téléphone, j’ai eu mon ami le dragueur qui m’a demandé avec qui j’allais venir et… Je lui ai dit que c’était avec COPINE…

Il  l’a oublié ! … J’ai du lui rafraichir la mémoire … Alors il a eut comme un « Euuuh » Comme s’il était déçu…


Ça m’a énervé un peu qu’il a oublié alors qu’il m’a fait tout un numéro quand il l’a rencontré pour la première fois mais j’ai laissé passer…

 

Au moment de me déposer chez mon ami le dragueur … L’incroyable s’est reproduit !

Et bien figurez vous la même scène d’il y a un an m’a été dupliqué… Il bavait comme un chien devant un morceau de viande à la vue de COPINE.

 

Je suis agacée !

 

Il voulait qu’elle reste mais elle s’est excusée comme une vraie princesse… ça m’a un peu amusé dans le fond de voir son air battu face à son refus

Je ne vous raconte pas ma journée il me les a gonflé (les poumons) en voulant que je téléphone à COPINE pour qu’elle vienne mais… Je l’ai ignoré tout en lui expliquant son geste de l’année dernière et que cette fois il a affaire à moi et c’est NON... « COPINE ! C’est NON »

Il ne m’a pas cru !

Après toutes ses années en fin de compte il ne me connait pas !!

 

Ce qui a sauvé ma journée c’est l’épouse du frère ainé qui est une sacrée femme, très gentille et qui m’a bien reçu…  

Il y avait une atmosphère familiale comme je les aime… J’ai été à l’aise, bien et j’ai complètement oublié mon petit ami : Mon unique objectif du week-end.

 

Je suis bien !

On est sorti… On s’est promené au bord de la mer et on est allé chez ma sœur… J’ai pris quelques verres pour me désaltérer… (Chez mon ami, on ne boit pas) Les hommes ont pu parler à propos de quelques affaires… Puis on nous a téléphoné pour nous demander de rentrer ils ont commencé les préparatifs du barbecue…

 

En fin de l’après midi, tout les deux, on s’est allongé au bord de la mer … Il y avait ce moment de sincérité qui planait tout autour de nous…
Il ne se méfiait pas de moi… Il s’adossait sur les quatorze années de notre amitié et j’ai profité de lui poser une question : « Si je serai venue avec quelqu’un d’autre… Une autre fille comme wiwi par exemple, est ce que tu aurais eu le même comportement ? »

Sa réponse était plus qu’honnête et sincère « OUI » Monsieur s'ennuyait !!!!!


Ma soirée 

COPINE nous a rejoint vers 20H30 et on a passé une bonne soirée rigolote pleine d’histoires d’il y a 15 ans…

Il voulait qu’on passe la nuit chez eux mais on a insisté pour rentrer en leur disant que peut être demain on retournera à Hammamet…

Il me suppliait de rester et de la faire rester mais il était hors de question de le suivre dans ses délires égoïstes et cons

   

Le retour

Il était presque 03H00 du matin, on était de très bonne humeur… parce qu’on vient de lui rendre le reste de sa monnaie mais je voulais en être sure

Sur le chemin du retour, j’ai profité pour poser une première et une dernière question à COPINE : « Est-ce qu’il t’intéresse ? » Et la réponse m’est parvenue claire et nette « Non je ne suis pas intéressée » et …

De sa réponse j’ai décidé de notre programme du Samedi mais aussi de paralyser mon amitié avec cet homme car pour moi il est inconcevable de jouer avec les sentiments des gens … Pour cet homme « El hadher i zazzi » C’est comme le cas de beaucoup d’hommes  que je connais…

Je suis dégoûtée !

 

Samedi matin mon ami a téléphoné à COPINE pas à moi !  En insistant pour venir …
Quand à elle, ne sachant comment se dérober elle lui a dit qu’elle m’en parlerait et qu’on le tiendra au courant...
Mais… Voyant que je n’avais pas l’intention de l’appeler… Elle s’est sentie coincée parce qu’elle lui a donné sa parole…


Mon portable s’est mis à sonner … Je l’ai ignoré une première fois … Une deuxième fois… Au troisième coup de fil je réponds et je retrouve un mec au bout de ses nerfs et quand je lui ai annoncé avec froideur que j'ai changé mes programmes et que j'ai décidé d'aller chez la tante de COPINE parce qu’on était invité pour déjeuner …
Il a faillit me sortir du portable mais… Je m’en fous, il a ce qu’il mérite, Non ?

 

Complicité en féminin

On est passé chez ma sœur pour emmener ma nièce à la piscine, et on s’est mis d’accord pour prendre avec nous notre ami le dragueur juste par un  geste de clémence…

 

En débarquant chez lui, il était surprit… J’ai lu une lueur d’espoir dans son regard… Il a voulu qu’on reste chez lui mais j’ai été d’une humeur massacrante et il ne fallait pas trop me contredire…

 

A la piscine,
COPINE est partie dire bonjour au directeur qui est un ami à son père, et mon dragueur d’ami voulait savoir ce qu’elle pensait de lui et j’ai été directe comme un crash :

 « Elle n’est pas intéressée… Je t’ai bien dit NON mais tu ne m’écoutes jamais donc arrête de faire le con et comporte toi en personne civilisée… J’ai l’impression  que t’as une bite à la place à la tête »…


Je suis partie apprendre à nager à ma petite nièce…

 

Et je l’ai laissé en sa compagnie pratiquement toute l’après midi … Je le regardais de loin se morfondre… Quand à elle, elle était sûre d’elle, conscience de son charme sur lui et à l’aise dans ses gestes et dans ses paroles car elle savait que je l’ai bloqué…  Il ne pouvait plus faire le moindre pas en avant…
Donc elle pouvait s’adonner à sa petite vengeance qui s’écrit dans ce sens « Regarde ce que tu ne peux pas avoir parce que tu l’as perdu »

 

Dans la vie, c’est comme ça…  C’est des occasions il faut en profiter et savoir décider de ce qu’on attend de l’autre… car si on vient de le blesser ou de ne pas le respecter… on rate notre deuxième chance…


Je pense que ... La deuxième chance existe belle et bien mais pour que ça arrive il faut laisser une bonne impression et un comportement à la hauteur de ce que cette personne est ou ce qu’on aurait pensé qu’elle soit.

  

Il est presque 19H00, on a décidé de le conduire en premier chez lui pour s’en débarrasser... Il me fatigue ! Et j’ai ramené ma nièce à la maison et dans la résidence je suis tombée sur des amis ou plus exactement sur mes voisins de vacance et…

Ils nous ont invités pour des verres au bord de la piscine et … J’ai passé une superbe soirée dans le rire et dans la bonne humeur...  

 

Mon Week-end est sauvé

Mon week-end était assez enrichissant dans ma connaissance de moi-même et des gens de mon entourage…

Mais… Malgré tout ce beau monde et toutes ces histoires je ne me suis jamais sentie aussi seule et aussi triste que ces quelques jours ;

Solitude !

Un sentiment que je déteste surtout quand je suis sensée avoir quelqu’un dans ma vie !

En plus, ce qui m'attriste le plus c'est que je ne comprends pas ce qui se passe dans ma relation... C'est ce qui me tue

Conclusion
Mon Week-end contenait beaucoup de tristesse et de déception dans du fou rire...

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2008 2 15 /07 /juillet /2008 12:08

Il m’arrivait de marcher dans la rue... à l’extérieur tout en demeurant à l’intérieur de moi-même, cachée derrière mes lunettes solaires et mon visage fermé comme si personne ne m’entourait... Comme si personne ne partageait mon chemin et mon trottoir...

 

Il m’arrivait aussi que  je faisais les boutiques seule ou parfois avec Copine,  complètement absente comme dans un autre monde d’ailleurs juste avec un regard hypnotisée par le charme de la couleur ou de la façon d’une robe…   

 

Il m’arrivait encore de sortir en Boite comme ce dernier samedi… Une décision sur un coup de tête prise juste après qu’on a fini de  regarder le feuilleton « NOOR » ou plus exactement juste après avoir  terminer de baver devant le regard très bleu de MOUHANNED, sa barbe de trois jours qui endiable son visage d’ange  et son derrière exquis enveloppé dans un djin très tendance… Il faut reconnaître qu’il choisi bien la marque de ses Djins !!

Bon,

Juste le temps d’éteindre la télé,  de mettre en sourdine nos fantasmes, de nous changer et de braver les 45 minutes du trajet qui nous séparait de Hammamet qu’on s’est enfin trouvée … Moi, ma sœur et deux autres copines autour d’une table à la Calypso… 
Je me trémoussais dans ma petite robe sur les rythmes endiablés de la techno qu’à la longue de toute une soirée c’est fatigant … Euphorique quand même de plaisir d’être avec des gens que j’aime et consciente des regards flatteurs qui m'effleuraient, indifférente non pas par snobisme mais par lassitude


Oui !  Je souligne bien par lassitude!   

 

Ça vous surprends ?!!!  Moi aussi ça m'a fait le même effet en y réfléchissant !

Et …
Je m’interroge … En étant FEMME, pouvons nous…  Pouvais-je, être lassée d'être désirée, contemplée, flattée?


Sûrement NON, et heureusement d’ailleurs ! C’est comme une bouffée d’oxygène pour la femme à l’intérieur de moi …

Mais… 

  

Que peut-il se passer dans la tête d'une femme pour que soudain elle ne soit plus sensible à ça ?

Que peut-il se passer dans la tête d'une femme pour que les hommes la lassent … Elle qui les aime tant ?

 

Ce n’est pas par soucis de fidélité … !!

Je ne crois pas trop à la fidélité sous forme de ce genre de phrase :« Par principe… Je ne fais pas ceci ou… Par principe je fais cela …  »

 

C’est des slogans pour embrouiller la plupart du temps soi-même comme pour jouer les supermen ou les superwomen et pour embobiner les cons…


Je pense qu’on est humain ce qui voudrait dire qu’on est tantôt faible tantôt fort par nature…
A mon avis ... Pour ne pas commettre l’irréparable il faudrait avoir une tête pensante bien en place …
Je crois que c’est une question de priorité et d’importance … C’est souvent ça balance entre l’égoïsme et le propre plaisir de soi et entre l’effort pour protéger le couple et le plaisir d’être à deux


Ce qui compte le plus ...va primer !
  


Je prend l’exemple de ma sœur qui est une femme mariée et pourtant son mari un tunisien sensé être comme tout les tunisiens (Sfèèèèè) !!!

Il  n’avait pas la moindre objection (ce n’est pas qu’il n’était pas inquiet pour elle et pour nous) pour qu’elle aille dans une discothèque toute seule pour toute compagnie trois autres filles  et en plus on n’est pas du tout des buveuses de coca cola !!!

 

Beaucoup d’hommes prétendent que ce n’est pas qu’ils n’ont pas confiance dans leurs femmes mais qu’ils n’ont pas confiance dans l’entourage … mais on sait très bien qu’ils omettent  de reconnaître qu’ils n’ont pas confiance en eux mêmes…

Mon beau frère est une personne à part… Je le connais comme je connais le fond de ma poche et lui aussi je suis certaine…

 

C’est du genre : 
J’aime ma femme je la laisse respirer … J’ai confiance en ma femme parce que c’est une personne sensé et mesurée… Je respecte ma femme et je reconnais en elle une personnalité entière et forte … Et ce n’est pas parce que je n’ai pas envi de sortir que ma femme ne pourrait pas sortir si elle en a envi…  

 

Si ma sœur qui est une belle femme est indifférente aux regards dragueurs c’est tout simplement à ses yeux il n’y a pas mieux que son mari…
Si ma sœur est sensible aux regards admiratifs tout en étant indifférente c’est parce que dans son intérieur son équilibre grâce à son mari est acquis…

 

Un moment :
Je vous livre un petit clin d’œil   


Je sais que mon beau frère va sourire en lisant ce qui va suivre mais il le sait déjà…

Admettant que LUI avait un programme entre mecs pour aller en Boite et bien … Moi, je ne serai pas d’accord ça va me mettre en colère et ma sœur ne l’aura pas laissé partir …

C’est insensé et ce n’est pas une question de confiance en lui ou en nous mêmes  mais c’est bien ça être femme !
Et puis pour expliquer notre comportement je pense que c’est une question de caractère : On est possessives et lui pas vraiment  

 

Donc il ne me faut pas quelqu’un de possessif … ça me tuera je crois !

 


Je retourne à mon analyse   

Pour ma part, c’est différent…
Je pense que si je suis indifférente aux regards dragueurs c’est parce que  dans ma vie,  j’ai  trop aimé.


Trop ?!!!!!!!!!!  Mais me direz-vous on  n'aime jamais trop!

 

Et bien oui, on peut trop désirer, , trop donner, trop partager et même s'épuiser à force d'être douée pour les excès.

Arrive alors le jour, où seule l'envie de se poser se fait… Et ce jour m'est arrivée…

 

J'ai envie de vivre cette vie de famille que je n'ai jamais connu… J’ai envie de me disputer pour la télécommande… J'ai envie de préparer le dîner pour mon homme … J’ai envi de me chamailler pour un rien juste comme ça pour l’emmerder … J’ai envi de rire le soir en me couchant… J’ai envi  de me réveiller avec un visage que je connais par cœur sur l'oreiller d'à côté, et de partager des nuits chaudes… Aussi moins chaudes mais pleines de tendresse … 


Envie.   

 

Mais j'y arrive pas à me laisser faire pourtant c'est pas les occasions qui manquent de me laisser séduire, de me laisser emporter… Mais dedans, au fond, y'a quelque chose qui ne vibre plus... Y’a quelque chose qui bloque et qui me fait peur… car j’ai beaucoup aimé mon ex…


Je croyais même qu'on construisait quelque chose mais ça n'en avait que les apparences de l'amour… Y'avait de la passion… Y'avait des discussions… Y'avait des tensions… Y'avait des trahisons…Y'avait des réconciliations…Y'avait des déclarations…Y'avait des dîners… Y'avait le même visage sur l’oreiller… Y'avait des samedis en folies… Y'avait des dimanches routiniers… Toutefois quelque chose d’essentiel manquait... Le désir de construire,  les projets d'avenir... et la volonté de bâtir et d’avancer… 

 

Quand je l’ai quitté je n’ai pas pu avoir une vraie relation et puis je me suis rendue compte que j'avais tendance à  comparer lui et la nouvelle personne rencontrée…

J’ai arrêté de le faire depuis car c’est une erreur monumentale de se comporter ainsi…

Je devais retirer mes lunettes d’envoûtement pour le voir comme il était vraiment et non comme il voulait me faire croire qu’il était…

C’est un exercice difficile de vouloir connaître quelqu’un comme il est vraiment car c’est toujours accompagné par une terrifiante peur d’être déçue…

 

Et j'ai une peur bleu d'être déçue ... Je fais l’effort …


Aujourd'hui Je suis en attente de quelque chose qui  ressemble à une histoire mais qu’elle doit être vrai…


Aujourd'hui Je suis en attente de la même passion d'antan parce que je ne sais pas me donner sans sentiments…


OUI... Je suis en attente de la même intensité parce que j’en ai besoin…

Et OUI... Je suis en attente de la même évidence parce que rien ne doit être forcé…

 

Voilà ... J'attends sans chercher...

Plus je me sens m'éloigner du bord des hommes, de la réalité… plus l’indifférence m’enveloppait…  

 

A trop parfaire, la porte se serait-elle fermée ???

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2008 3 09 /07 /juillet /2008 12:41

Une chose qui m’a tout le temps impressionné c'est le regard des filles amoureuses… !!!! 

On voit ça parfois dans les restaurants, les transports en commun, dans un café, sur les bancs publics…

Lorsqu’il lui chuchote aux creux de l’oreille des mots d’amour… ou le souffle d’un baiser…
Il y a tout de suite cette lueur dans le regard de la fille qui s’illumine surtout lorsque ses yeux se posent sur le visage de son bien aimé...

Avec le sourire, elle goûte de plaisir ses paroles… Elle le regarde comme si elle explore la moindre forme de son visage, comme si elle craigne qu'il ne disparaisse si jamais elle tournerait son regard. 

Vous n'avez jamais remarqué ça ?
Bien sûr que oui, peut-être même en avez-vous été l'objet ou le contraire …

Moi-même, éprise à maintes fois, j’ai eu ce regard mitigé de naïveté et de découverte... Composé aussi d’un soupçon d’admiration, d’une pincée de désir et d’une tonne de tendresse…

Je demandais qu’une chose au cœur de mon cavalier, au mien et au bon dieu que cela dure encore et encore plus…Car …

J’aime avoir ce regard à l’intention de l’homme assis auprès de moi… à vrai dire c’est comme une condition pour que je reste dans sa vie mais …Arrive t on encore à m’impressionner et à illuminer mon sourire ?

Je pense que oui…

Difficilement certes mais sincèrement… la question m’a été demandé dernièrement celle :
«  Si un homme encore aujourd’hui pourrait m’impressionner et qu’est ce qui pourrait bien me troubler ?! »

Sûrement pas par une porche Cayenne ou le signé des habits ou les invitations dans des palaces …

Ce qui m’impressionne c’est le savoir faire … Le savoir vivre… Le plaisir de partager une compagnie et d’être toujours là…
Aussi le bon goût dans le choix des habits ou dans la déco d’une maison … Et surtout  la sincérité des sentiments et la volonté extraordinaire pour l’entretien de ce sentiment …
C’est comme une sorte de maturité individuelle de couple qui malheureusement est une qualité presque en voie de disparition chez l’un comme chez l’autre 

Je pense que pour savoir si on a atteint une moyenne de maturité c’est quand on prend conscience de notre propre égoïsme et qu’on cherche à limiter les dégâts…

Ce n’est pas aussi facile d’arrêter d’être égoïste … c’est déjà un exploit d’en être conscient !!! 
Je me demande dans ces cas là si le type en question se rend compte du bonheur qu'il a… Probablement pas.
Pas plus que moi lorsque je me retrouve devant un plat de spaghettis alors qu'ailleurs d'autres ont faim. 
 
Cela dit je me pose des questions :
« Est ce que le fait de se sentir délaissée et toujours être passée au troisième lieu pourrait titiller mon égoïsme et du coup cela  éteindrait petit à petit le regard admiratif et chaleureux  que je portais déjà sur un mec ?!!! » 

« Suis je en erreur par le fait d’être persuadée qu’une relation à son début et même après a besoin d’attention, de soins et beaucoup de présence !!! » Ou …
« Peut être… Je suis prisonnière du cercle vicieux des célibataires qui sont attirés juste par le début envoûtant d’une relation et puis ils passent à autre début !!!? » 

Je re-découvre moi-même … car nous changeons toujours et encore … Et mon regard que je porte sur mon entourage et sur moi-même se transforme  tout le temps… En bien ou en mal ?! Je ne me juge pas … Je le VIS. 

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2008 4 03 /07 /juillet /2008 16:30

Le sujet m’a toujours paru épineux…


Entre filles on n’en parle presque jamais… Quand l’une perd sa petite fleur… Elle passe le profond de son histoire sous silence … même si elle est consentante et elle le désirait … Même si elle avait vraiment envi … même encore si elle le vivait sous un cadre légal chaperonnée par la famille et tout un tas de curieux


Il y a toujours une larme au coins des yeux quand on pense à sa première fois… Et je parle pas encore de celle qui s’est fait violée ou maltraitée ou battue ou abusée…

 

Souvent quand une copine se mari ou tombe amoureuse et décide de passer à l’acte…
Juste après il y a le « raconte, on voudrait savoir le moindre des détails »… Ce qui intéresse de savoir la majeure partie des mamans c’est bien entendu l'intact de la virginité de leurs filles mais en plus et surtout si le mec a assuré ou pas !! …

 

Par contre  ce qui intéresse  les filles…
C’est en général, si c’était douloureux et pénible… Si c’était bon ou mauvais … Si ça change une personne ou pas … Si l’homme était tendre et prévenant ou le contraire … S’il était patient ou pressant… S’il était égoïste des gestes et du plaisir ou généreux … S’il était performant ou pas du tout …


Pleins de questions auxquelles nous nous posons, nous les filles !  Et… Une corbeille de réponses riches en tout, nous est offerte car nous adorons le détails…


Mais…

Ce qui se passe dans l’univers intérieure … dans l’artichaut des émotions… dans le cœur profond de la jeune fille… Personne ne peut le savoir même elle ! Elle ne saura le décrire et le comprendre qu’après un bon bout temps et surtout quand c’est le tour de sa propre fille de devenir femme…

 

Il y a trente ou même vingt ans, qu’une fille perde sa virginité hors les liens sacrés du mariage c’est comme si elle a commis un crime…


Ne pas être vierge est une honte ! quand ça arrive cela  passe sous silence … le moindre mouvement est en secret … car si ça se sache automatiquement elle est considérée comme une pute !!!

 

Je me souviens …
Quand on était adolescente, on ne prenait même pas conscience de nos propres envies car tout est contrôlé… Déjà le  parabole n’était pas aussi fréquent qu’aujourd’hui… Le sujet est plus que tabou, les fréquentations sont beaucoup plus contrôlées chez les filles que chez les garçons et tomber sur une cassette porno ou sur une revue comme Playboy qui circule d’un gamin à un autre au sein d’une bande d’un quartier est un fait des plus rare…


Aujourd’hui, c’est différent !

Etre vierge chez les adolescents se considère à mon regret comme une tare…!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Ils sont plus informés sur ce qui se passe entre un homme et une femme depuis le primaire et le plus terrifiant c’est qu’ils sont livrés à eux mêmes… Ils manquent de conseils, de soutient et d’explications !!    


Malheureusement…

Le sujet est encore TABOU !!!! mais quand on en parle c’est avec honte ou sarcasme ou en mal ou en vulgarité ou en vice…

 

Pourquoi je vous parle de première fois ?!

Pourquoi je me sens en colère et en larme et c’est bien ce qui me pousse à écrire sur le sujet ?

Pourquoi ça m’affecte tant ? Pourquoi ai je si besoin d’évacuer le négatif de mes émotions sur ces pages ?

 

Samedi,
j’ai été à la maison, entrain de consulter mes e-mails quand ma sœur et une copine viennent de rentrer …

Elles s’installent à la cuisine pour se préparer du café et pour fumer une cigarette…

Elles m’appellent… Je les ignore …

Elle insistent, elles voudraient me raconter une histoire… Je hurle si c’est une banalité qu’elle la garde pour elles …

Elles me précisent que c’est important … Alors je les rejoigne …

 

Ma sœur me sert un café  et me demande d’allumer une cigarette parce que ce qu’elle va me raconter allait sûrement m’énerver… Je fais une grimace car je voulais garder ma bonne humeur de la matinée….


Mais … c’est trop tard... Ma curiosité dresse les oreilles …


Ma sœur se tourne vers notre amie bizarrement sans maquillage et lui demande de me raconter ce qu’elle a sur le cœur…

Mais avant de vous raconter son chagrin … Il me faudrait tout d’abord vous parler d’elle…

 

Regard extérieur :

C’est une fille âgée de 29 ans que je connaît moi et ma sœur depuis voilà sept ou huit ans et c’est un peu le bébé de notre groupe d’ami (es)… C’est notre chouchou… Et malgré son côté gâté à la pourriture… On l’adore !

C’est une fille unique d’une famille largement aisée … Elle a terminé ses études… Elle les a réussit merveilleusement alors son père lui a offert une Golfe 5…Elle mène une vie de rêve… Il lui est offert des voyages… des fringues de tout genres et de tout style … Donc habituée à avoir tout ce qu’elle veut… Côté hommes, C’est une allumeuse jusqu’au l’os, elle est sollicitée et admirée  par tout le monde…

Son rêve c’est d’épouser un homme très riche… Un habitué des soirées et de la vie nocturne à paillettes…Car pour elle c’est ce qui compte le plus…

 

Le regard des gens sur elle est bien superficiel pareil à ma description de dessus …
Notre regard à nous c’est différent parce qu’on connaît la gamine en elle, qui croit encore au prince charmant beau riche et amoureux …
Et puis ça reste un regard d’amour   

 

Regard de ses ami (es)

C’est vrai qu’elle a presque 30 ans mais je pense qu’au niveau maturité elle n’a pas dépassé les 20 ans !

Ce qui nous agace chez elle c’est son côté allumeuse … Elle adore attirer l’attention et les regards des hommes tous sans exception même nos hommes …

On a apprit à l’accepter comme elle est… Et nos hommes ne la prennent pas aux sérieux  et ne la jugent pas … même quand elle nous ramène à chaque mois un nouvel petit ami mais on ne s’inquiète pas pour beaucoup… Malgré une vie tumultueuse … Elle a su rester VIERGE.

 

Le fait qu’elle soit vierge  n’excuse pas ses comportements mais ce qui me plait chez elle c’est qu’elle est persuadée de ses croyances… Qu’elles sont bonnes ou mauvaises…Correctes ou incorrectes… Peu importe !

Elle a des principes de conduite qu’elle n’a jamais dépassé et a toujours respecté … Si elle est vierge c’est uniquement parce qu’elle voulait le rester malgré les influences extérieures et malgré ses envies à elle qui deviennent avec l’âge de plus en plus pressantes…



Retour à la cuisine…


Je la dévisage avec attention… Elle reste interdite sans arriver à prononcer le moindre mot…
Elle regarde ma sœur comme pour lui réclamer de l’aide …

 

Et … Je devine tout.

 

Ne me dis pas que tu t’es fait dépucelée ?!!!

 

Elle hoche par la tête un gros OUI… Les yeux pleines de larmes…Le cœur cassé et l’esprit perdu…


Le sang me monte à la tête…

J’ai toujours le même problème je ne sais pas toujours comment faire pour contrôler ma colère …

 

Et… je lui éclate au visage…

 

Est ce que t’es consciente de ce que tu as fait ?

Tayra … Tayra win tehib toussel ?

Ne me dis pas que tu as couché avec ce con dont tu m’a parlé l’autre fois ? C’est lui qui t’a embobiné ? C’est bien ce con qui a une Porshe Cayenne rencontré depuis un mois ??!!!…

Allah … Allah tu t’es fait fait avoir parce qu’il t’a laissé faire un tour dans une Porshe Cayenne ?!!!!!

Pfffffffffff … Je ne comprend pas … Tu te comportes comme une fille pauvre qui n’a pas le sou alors que tu as tout ce dont rêve les filles !!!!!!!!!!!!!!

Est ce que tu l’as fait par amour au moins ? Ou tu ne sais pas pourquoi tu l’as fait ?

 

Et après avoir entendu … Une première réponse du genre :

« je n’arrive pas à réaliser … Je ne sais pas comment j’ai pu faire une chose pareille » et une deuxième réponse « Oui c’est bien lui… non il me plait sans plus »

 

Je n’ai pas pu m’empêcher de ne pas m'exploser … J’ai pleuré.

Ma sœur aussi ! C’était plus fort que nous…

 

On frappe à la porte… Et une autre copine débarque…

 

Sous la catastrophe de nos propos, son visage blêmit, les yeux ont faillit sortir de leurs orbites et ses mots ont été bloqué par un rire nerveux enveloppé d’une grosse torpeur

 

A chacune de nous, je suis plus que certaine que les images de l’histoire du propre vécu de chacune se sont défilés dans nos têtes… Et malgré tout, malgré le temps et beaucoup de plaisir, cela fait encore mal… cela fait toujours mal !

 

Nos regards se sont tournés vers notre amie …

Malgré ses multiples sorties et sa vie pleine de folies elle a toujours réussi à protéger ce qu’elle était vraiment… Elle était juste une petite fille !

Et puis … voilà la petite fille est devenue FEMME !!!

C’est peut être là le problème ! On avait envi qu’elle reste une petite fille !!!


Ce qui est fait est fait …

A nous de la protéger de l’après virginité car une vie de femme commence…

 

Ma sœur me rétorque qu’il y a autre chose…

Encore pire !

 

Je les regarde sans oser respirer …Et on m’annonce que le mec a une MST et qu’il le lui a passé…


Ce matin même… Elle est partie tremblante voir le gynécologue sous les conseils de ma sœur, elle y est allée toute seule car monsieur n’a pas voulu y mettre les pieds…ou en entendre parler

 

Le  gynécologue qui est un ami, était plus que compréhensif … Il lui a donné un traitement … Lui a demandé de parler à son ami pour qu’il vienne se faire ausculté… lui a interdit de recoucher avec lui sans préservatif et lui a fait un exposé sur la vie sexuelle si compliquée d’une femme…  

 

Le week-end
La petite est restée collée à nous presque tout le week-end, elle avait besoin de présence et aussi elle fuyait chez elle … pour la simple raison c’est qu’elle n’ose pas regarder sa maman dans les yeux sans fondre en larme…
On l’a comprend et pour nous en tant que ses ami (es) on ne la laissera jamais livrée à elle-même

 

***************

J’imagine que vous êtes surprit de ma réaction face à ce sujet … Ce n’est pas que je suis contre qu’une fille voudrait avoir une vie sexuelle avant le mariage … Au contraire, je pense que c’est un droit égale à celui que la société accorde à l’homme…


Ce que je refuse c’est l’anarchie … C’est le chaotique… C’est l’inconscience 

Ce que je déteste c’est de vivre sans réfléchir aux pas qu’on risque de faire et aux directions qu’on risque de prendre … sans assumer par la suite ses faits et ses gestes... 

 

Quand j’avais 22 ans, j’avais un groupe de quatre copines avec qui je passais la majeur partie de mes vacances et une fois, on était réuni au bord d’une piscine à Tabarka et on a eu une discussion assez spéciale qui m’a beaucoup marqué car elle m’a fait prendre conscience du lourd fardeau que je portais en moi...

 

Le cœur du sujet concernait la virginité ou plus exactement comment se débarrasser de sa virginité… !!!

Elles ont décidé de le faire pendant cet été là !

 

Je restais silencieuse car je me demandais pourquoi voudraient elles s’en débarrasser comme s’il s’agissait d’un surplus ou d’un kyste cancéreux qu’il faudrait enlever en toute urgence alors que ma mère m'a toujours expliqué quand j'ai été petite que la virginité c'est comme une émeraude qu'il fallait à tout prix protéger ?!!!

 

Les copines parlaient de légèreté … de liberté et de plaisir…

Je les regardais et les questions s’entassaient au fur et à mesure qu’elles avançaient dans leurs discussions…


Comment peut t-on se sentir légère alors qu’il y a le fardeau de la culpabilité sous le regard projectile des parents ? 


Comment peut t-on parler de liberté alors qu’on vit dans une société totalement immature sexuellement ?


Comment peut t-on parler de plaisir alors que l’homme n’a aucun respect de la femme en tant que Femme et ne voudrait connaître de la femme que son hymen intact ou ne sait respecter la femme que lorsqu'il s'agit de sa mère ?

 

J’ai été désemparée car les réponses me nécessitaient beaucoup de courage … Ce n’est pas facile de regarder ses parents en face et de tenir leurs regards que lorsque on est persuadée de ce qu’on fait et sûre de soi de ce qu’on voudrait...

 

J’ai été triste de constater  que perdre une virginité cela ne voulait pas dire que je suis libre …
Au contraire ! ça va me demander plus de responsabilité par rapport à mon corps …et  par rapport à mon statut de femme non mariée


Ne dois je faire plus attention que d’habitude ?

Ne dois-je apprendre à découvrir mon corps en découvrant celui de l’autre pour enfin découvrir le plaisir d’être à deux et pour fondre et devenir un... Dans un temps ou je ne suis pas prête pour le mariage … J'ai envi de vivre ma nature sans pour autant commetre l'erreur de me marier tôt !!!
 

Et puis cet homme pas encore rencontré et avec qui je voudrais construire ma vie ne devrait il pas voir en moi une femme entière et m’accepter en tant que telle ?
Je ne veux pas d'un homme formaté par les idées reçues ... Je ne veux d'un robot ou d'un con... !!!

Comment rassembler de la force … du caractère et de la confiance en soi pour pouvoir y faire face et vivre sa propre vie ?


Je me retrouvais déjà dans une direction … Il me fallait juste avancer dans le chemin qui me paraissais sur les abords épiné mais ... Je dois avancer à la condition de ne jamais regretter mes pas…


Et je ne regrette rien …


Ce que je déteste c’est les mensonges et l’hypocrisie … Et si on n’est pas capable de dire la vérité … de l’assumer et d’être comme on a envi d’être pour de vrai …
Pourquoi le faire ?! Pourquoi tenter le diable ?


En écrivant Virginité Cousue qui est une histoire vraie… j’ai pris conscience de la vie que je ne voudrais jamais avoir …


Une vie battît sur le mensonge .. je n’en veux pas…    

 

Ce qui va se passer pour ma copine :

 

Si elle reste avec lui ou plus exactement s’il la laisse avec lui … Il va lui rendre la vie un enfer car en position de force, en arabe qu’il est... Il va mener sa vie comme il l’entend sans tenir compte qu’elle en fait partie … il sait très bien qu’elle lui est dépendante parce qu’elle se sent coupable avec un sentiment d’être obligée de rester avec lui … donc ces prochains mois s’annoncent merdique...

 

Si elle le quitte et se renferme sur elle même … Elle  va jouer les vierges effarouchée pendant un bon bout temps jusqu’à ce qu’elle réalise qu’elle ne l’est plus…
Espérant un coup de chance qu’elle rencontrera quelqu’un de bien qui saura comment se comporter avec elle sans en profiter … 

 

S’il la quitte et la rejette comme un mégot de cigarette… Elle craquera… Comme réaction elle va diversifier les expériences par colère car elle s’en veut à elle même … Par vengeance elle en voudra à la terre entière et … Avec son côté volage … Elle n’est pas sortie de l’auberge !

 

Si un mari se présentera … Elle irait se refaire une virginité … Ni vu ni connu … comme pour endormir sa conscience par rapport à ses parents … à sa famille… et en fin le mec.

 

 

Voilà pourquoi je ne suis pas d’accord ou que je me met en colère quand ça arrive à quelqu’un que j’aime…

Je n’aime pas les mensonges et encore ne pas assumer ses actes…
Si on n’est pas capable de responsabilité... pourquoi le faire ??!!

 

Je pense que beaucoup de nos filles ne sont pas prêtes pour passer le cap de la virginité … Parce que quand ça arrive la majeure partie se retrouve seule et n’ont aucun vrai soutien pour pouvoir comprendre le changement dans leurs vie…

C’est dur quand ta propre famille ne te soutient pas... Quand ce n'est pas fait par amour... quand la vie devient une série de cachoteries et de mensonges

Partager cet article
Repost0
26 juin 2008 4 26 /06 /juin /2008 16:57

 

 

Parfois, un petit rien envenime l'instant présent… Des fois, un geste irréfléchi détruit la confiance de toute une relation.


Sans qu'on sache vraiment le pourquoi de l'importance qu'on donne à ce petit geste de rien du tout... On se noie subitement dans des abîmes d'incertitude, manipulée par notre mental qui trop malin, nous fait faire tourner en rond… Qui trop manipulateur, nous fait répéter en boucle dans la tête les mêmes phrases sans qu'on en trouve d'issue…


Cela devient comme une sorte de matraquage qui ne voudra se cesser que lorsque par un geste de folie…On réagit et on fiche tout en l’air  

 

Et puis,

Ce n'est jamais "notre faute":

Quelqu'un nous a irrité, ou agacé ou énervé… Un fait nous a mis en colère, ou mortifié, ou blessé, ou frustré et nous éloigne de notre sérénité spirituelle et notre sagesse comportementale…

 

Au début d’une relation, beaucoup sont confrontés à un problème de taille qui risque bien d’empoisonner le bien être du couple : Il s’agit bien entendu du comment apparier entre ses amis, ses sorties à lui et entre ses amis et ses sorties à elle…

Et ça se complique quand la personne qui est confrontée à ce genre de problèmes ne croit pas vraiment dans l’amitié entre un homme et une femme !!! Comme c’est mon cas !

Cela ne veut pas dire bien entendu, que j’ai une quelconque relation du genre extra amicale avec mes amis hommes…

Je sais qu’ils m’adorent malgré mon rude caractère … Qu’ils me protègent lors des escapades nocturnes et qu’ils sont même jaloux et possessifs (cela m’exaspère des fois) quand je partage leur compagnie …

Mais c’est toujours à moi de prescrire le dosage et de calculer la distance qu’il ne faut pas dépasser… J’ai l’impression parfois qu’ils ont besoin que je leurs mette des limites !!! Qu’ils se sentent bien et à l’aise que lorsque je suis forte et sure de moi…


Le problème c’est que ce n’est pas toujours le cas que je le sois … Dans des moments difficiles quand je suis chargée par ce genre de sentiments, je me transforme en une huitre, presque incapable de mouvements et de mots…
Je me renferme sur moi-même … Et je ne mets plus le nez dehors… Je peux gâcher une heure ou des journées à cause de cela, et même parfois y laisser mon sommeil ou tout le contraire sombrer dans le sommeil… Et je sais que ce sont toujours les mêmes comportements qui provoquent les mêmes réactions chez moi…

 

Je déteste que mon mec prenne son week-end et le passe loin de moi peu importe avec qui…
Que ça soit avec des amis ou de la famille… Ce n’est pas là le problème !

Je vis très mal ce genre de situation…ou d’abandon… Mais on ne peut pas demander à quelqu’un fraichement rencontré de changer certaines de ses habitudes… C’est à lui de le faire tout seul !


Pour passer le message, je me suis dit que je ne devais pas partir en week-end à Nabeul, un programme prévu depuis un mois avec des amis que j’adore… Vu que je ne suis plus aussi célibataire que je l’étais au moment d’accepter…
Certes encore je suis libre de mes faits et gestes… mais par respect du changement de ma situation je me suis dit que  je serai plus à l’aise à passer la soirée en leurs compagnies mais pas la nuit…ou le week-end.


Pour ne pas trop me casser la tête, j’ai annulé tout mon week-end… Sauf que mon beau prince m’a gentiment téléphoné alors qu’il aurait pu me le dire le matin vu qu’on était ensemble !!!
Mais non !!!!…
Monsieur me téléphone pour me dire qu’il allait partir à Sousse tout seul disant pour des raisons familiales…

 

Les mots m’ont refroidit d’un coup… Puis j’ai senti de la colère me monter à une vitesse hallucinante et pour ne pas dire des bêtises : j’ai vite raccroché…

 


Ma réaction de tout de suite :

Je me suis tournée vers ma copine et je lui ai lancé si ça lui dit de monter à Hammamet pour la soirée…

Elle a hoché par un gros OUI.


Ma réaction de déroute :

Une de mes connaissances (Don Juan) me téléphone pour me dire qu’elle se trouve déjà à Hammamet et voulait savoir où j’allais passer ma soirée pour qu’elle puisse venir à ma rencontre... Je lui ai répondu que je serai surement au Calypso.


Je rentre à la maison irritée et je tombe sur ma sœur, mon beau frère en stade avancé et amusé sur mode apéritif … Je les rejoigne et cela me permet agréablement de me changer les idées…


Ma réaction de colère

Je téléphone à Monsieur une première fois … puis une deuxième fois il ne décroche pas et… là j’atteins le sommet de ma colère… Dix minutes plus tard il m’appelle … Je rassemble mes phrases pour lui dire que j’ai changé mes programmes que je ne vais plus rester à la maison car je compte monter à Hammamet pour la soirée … Il s’énerve (je le sens) … Il se bloque peut être que lui-même est à Hammamet … Mais réussit à me demander avec qui et où…et fini par me murmurer un petit « ok »


Mon problème est réglé … Enfin je l’ai cru !

 

Et puis mon téléphone n’a pas arrêté de sonner entre Copine à qui j’ai demandé de voir avec ses amis de l’association parce que j’évite de sortir en boite entre filles (je sors pour m’amuser pas pour draguer)… Entre Don Juan qui me harcelait tout les quinze minutes pour savoir à quelle heure j’allais débarquer…


J’avais les nerfs à bout…

 


Ma réaction d’évaluation et d’impressions

Ce don Juan !!
Pourquoi il insiste tant pour que je vienne ??! Il ne m’intéresse pas tant ? C’est vrai que je suis furieuse mais n’est ce pas mauvais de réagir à la colère ?
Et la colère ! Ne va-t-elle pas devenir mon marionnettiste qui me fera faire ce qu’il voudra de moi comme plein de choses que je risquerai de regretter par la suite ?!


Et là… Mon mec qui est entrain de me mentir pas seulement pour le week-end mais il est certain qu’il me cache bien de choses… Ce qui m’est sûre c’est qu’il ne fait rien pour gagner ma confiance !


Dois-je le copier ?? … S’il se comporte mal pourquoi je resterai dans mon coin à me morfondre !?


Il y a quelques temps j’ai écrit un truc sur la magie et la beauté des sentiments que je suis entrain de vivre … Je me sentais comme une adolescente heureuse de son histoire et j’aimais ça… Mais je ne suis plus une adolescente !!
Et je ne dois pas réagir en adolescente !

Les sorties… Les dîners… Les soirées j’en ai vécu des tonnes… j’en ai pas vraiment besoin de sortir ce soir … J’ai juste besoin d’être avec quelqu’un qui m’aime et que j’aime et… Il n y a pas mieux que de rester chez soi avec les gens qu’on aime…au moins avec eux je suis en tendresse,  je suis en confiance et je ne risque pas de bousiller mon couple…

 

Mon téléphone n’arrêtait pas de sonner et je n’avais pas la force d’expliquer à qui que ce soit ce qui se tramait dans mon cœur et dans ma tête… Et d’un geste brusque sous les fouets de mes émotions j’ai fermé mon portable et je me suis endormie…


Dans la nuit, je me suis réveillée, j’ai ouvert mon portable il était 4h du matin et une série de messages des appels en absence se sont défilés devant la panique de mon regard…


Ce n’est qu’en ce moment là que j’ai réalisé la gravité de mon geste je n’aurai pas du fermer mon portable… la confiance se dégrade par ce genre de comportements mais ce n’est pas le pire ...
Car en fermant mon portable la seule personne à qui j’ai pensé  c’est copine, je me suis dit que si elle voulait me parler elle penserait à me téléphoner à la maison ou sur le portable de ma sœur… Je n’ai pas vraiment pensé à lui… J’ai été entrain de me renfermer sur moi-même et de le pousser hors de ma coquille…loin de mon cercle !

 

 
Ma réaction du petit matin

J’ai été en alerte… pas parce que j’avais peur de sa réaction ou qu’il ne me croit pas… mais juste parce que j’ai eu un geste bête et un comportement stupide…

J’ai pensé à lui téléphoner vers 4h du matin mais j’ai eu peur de le trouver dans un endroit où il ne faut pas que je le trouve… Ou encore j’ai eu peur qu’il ne décroche pas même s’il dort … et que ça va encore plus, empoisonner mon état d’esprit … J’ai envoyé juste un message pour donner une explication bidon et expéditive à la fermeture de mon portable.   

 


Ma réaction de la journée

Je me suis renfermée sur moi-même… Je n’ai pas aimé ce que j’ai pu éprouver pendant le week-end … Je n’ai rien pu digérer !

 


Sa réaction à lui

Lui aussi ! Il s’est renfermé sur lui-même ... Mais je pense pour me culpabiliser de mon geste…

Sa manière de faire ou de me dire : « Je ne t’appelle pas comme d’habitude, je ne te vois pas comme d’habitude … J’agis ainsi juste pour te donner une bonne leçon ou… Je suis libre de faire ce que je veux… Ou j’ai quelqu’un dans ma vie dont je t’ai caché l’existence … Ou encore pour me déculpabiliser de mon week-end au masculin car j’ai fait des bêtises »  

 

Une de ces possibilités est vraie mais laquelle ??? Le problème ! C’est que je n’accepte aucune ! Je n’accepte en rien le comportement en lui-même…

 

 

Comment sortir de ces états et s'assurer de ne pas les persister?

Je ne sais pas trop …

 

Le bon sens me chuchote qu’il faut en parler et mettre à nu tout les malentendus et toutes ces cachoteries…

Mais voilà…Difficile pour l’instant de croire à quoi que ce soit…

 

Le sentiment qui m’agite sur le moment m’alerte sur l'effet de ses comportements qu'il a pu avoir sur moi… Je me comporte en autruche je le reconnais parce que je ne me sens pas en force encore pour assumer ce que je sens comme mes sentiments ou ma jalousie ou ma possessivité à son égard… J’arrive à peine à discerner ce qu’il réveille en moi … Et avec ses comportements il ne me rassure pas !


En écrivant ce texte, je prend conscience de mon malaise, il est possible alors de s'expliquer avec lui, non pour lui faire des reproches, mais pour lui indiquer que tel ou tel comportement de sa part a des impacts sur moi, que telle ou telle chose n'est pas compatible avec mon caractère ; Il ne s'agit pas alors de lui demander de changer, ce qui serait parfaitement illusoire, mais de rester au plus près de ce qui est important pour nous en tant que couple…

 

Heureusement qu’il y a ce Blog, je dis ici tout les riens que je n'ai pas "digéré" c’est comme une mise au clair avec moi-même, je peux expliquer où j'en suis et pourquoi... Mais, où j'en suis en fait dans cette histoire ????? 

Partager cet article
Repost0
25 juin 2008 3 25 /06 /juin /2008 10:55

 

Les mêmes histoires se répètent … Les mêmes scénarios de dragues... Aussi, parce qu’on vit les mêmes choses et parce qu’on éprouve les mêmes sentiments à différents degrés bien entendu 

 

La raison de mon écrit d’aujourd’hui c’est que je garde au fond de mon cœur une profonde tendresse concernant la période inconsciente et spontanée du lycée et vu que je suis une très… très ancienne du lycée Khaznadar et qu’on est super nombreux … Il ne se passe pas une période sans que je rencontre un ancien de mon lycée…

 

Le hic avec ce genre de rencontre c’est que tu ne peux pas te détourner ou fuir car ce genre de personne te fonce illico sans crier gare et te tombe dessus sans te laisser le temps de changer de trottoir…   

 

Il y a ceux avec qui j’étais en bon terme et qui faisaient parti de mon groupe d’amis ou d’une de mes classes


C’est bon de les rencontrer et de se remémorer le bon vieux temps autour d’un café comme c’était le cas il y a quelques semaines…

 

Mais il y a des fois comme ce matin qu’un lourdaud te tombe dessus et t’aplatis d’un seul coup à un point que tu ne peux plus t’échapper ou bouger pour ne pas le blesser après tout il n’a rien fait de mal …

 

La raison pour laquelle je suis irritée c’est que cette personne n’a jamais fait parti de mes amis, ou d’un de mes groupes ou d’une de mes classes… Et voilà qu’il se permet de m’aborder juste parce qu’il a étudié dans  mon lycée !… C’est dingue !…


Un petit bonjour ça passe mais qu’à chaque fois que le hasard nous fait rencontrer et qu’il me colle tout le long du trajet…

Cela me rend malade !    

 

Son bonjour était collant et était aussi le début d’un non stop de rembourrage de phrases qui sifflotaient dans mes oreilles  … Alors que mon petit bonjour était froid qui glace le sang dans les veines …Cela ne marche pas avec lui … Je crois que le monsieur échappe à la règle humaine !

 

J’étais dans le métro entrain de lire un nouveau roman que m’a gentiment prêté Erana Et lui, s’est posté à côté de moi et n’a pas arrêté de parler …

De quoi ?!
Et bien figurez vous des droits de l’homme en Tunisie !!! Le matin !!!

Alors que je suis encore entre les vapes dû à mon sommeil et l’imaginaire délicieux de mon roman !!


Ce n’est pas que le sujet ne m’intéresse pas mais en matière d’imaginaire ... Je préfère celle de mon roman !


Pffffffffff… Je relevais la tête de temps en temps parce qu’apparemment il me posait des questions et attendaient des réponses et je ne répondais que par un hochement de tête ou par un petit sourire exaspéré mais poli

Et… 

Je me demande car je reste étonnée à propos des hommes qui n’arrivent pas à comprendre si la femme est intéressée ou pas pour une discussion ou pour une amitié ou plus encore… 

Bon c’est vrai j’ai un caractère d’une vraie sauvageonne et je ne vois pas de bon œil qu’on se permet de m’aborder avec insistance ou sans demander la permission de rester en ma compagnie... Mais quand même il y a des limites... 

 

J’ai été si agacée ce matin par sa présence… En plus, le mec se permet de fantasmer et imaginer des scénarios car il m’a dit avec de la drague camouflée en spontanéité :


« Je te regardais de loin entrain de lire et je n’ai pas pu m’empêcher de nous imaginer dans une maison au bord de la mer à Sidi Bou Said… Toi, plongée avec nonchalance dans ton bouquin et moi pas loin entrain de travailler sur mon ordinateur »
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


Qu’est ce que je pouvais bien répondre à ce simplet… 

Dégage pauv mec…

Partager cet article
Repost0
23 juin 2008 1 23 /06 /juin /2008 16:58

 

Avec ce qui se passe autour de moi, le divorce de mes parents, les divorces de la plus part de mes connaissances et de mes amis, l’insatisfaction sentimentale et sexuelle de plus que la moitié de mes copines encore mariées toujours malheureuses et plus encore seules, et l’infidélité trop facile de la plus part des hommes que je connais et que j’ai connu …

J’ai de quoi penser que la plupart des gens se trompent au moment de décider avec qui ils partageront le restant de leur existence.


Sans le savoir j’ai permis à la peur de s’installer dans mon cœur… Du coup je refusais tout engagement …
  

Je me sentais plus à l’aise dans une aventure plutôt que dans le sérieux d’une relation…

J’affichais un air épanoui parce que je menais moi-même le jeu… C’était la plus part du temps moi qui prenait les décisions pour rester ou pour partir … Pour aimer ou pour baiser … Pour m’attacher ou pour me détacher … Mais honnêtement je n’étais pas aussi SOURIRE de l’intérieur comme j’ai pris l’habitude à le recoller de l’extérieur face aux regards juste curieux des autres...  

 

Ma ligne de conduite en femme n’est pas tout à fait conventionnelle je reconnais !

Elle ne l’est pas : Par rapport au macho de la plus part de nos hommes… Aussi, par rapport à l’extérieur de nos règles sociales mais je m’en foutais et je m’en fous encore … car tout est hypocrisie et tromperie… Tout est intérêts et bestialité… 

 

Cela dit, j’ai pris la mauvaise habitude de ne pas avoir de comptes à ne rendre à personne et c’est un peu le problème majeur et terrifiant des célibataires endurcis…


Et je me demande :

 

Qu’est ce que j’aime dans le fait que je sois célibataire ? Pourquoi j’y tiens tant ? Qu’est ce qui me fait fuir chez un homme pour que je n’accepte presque jamais qu’il partage de très près ma vie ? Pourquoi ma vie actuelle me parait être plus heureuse que si j’ai été mariée ou que si j’ai été avec quelqu’un ? Comment prétendre que la vie de couple n’est pas faite pour moi si je n’ai jamais vécu en couple ?   

 

Des questions …
Toujours des questions mais jamais de réponses !!!

 

Voyez vous si je sais bien une chose c’est que les réponses que je cherche… que nous cherchons ne se trouvent jamais ailleurs… Elles sont, justement au fond de nous-mêmes enterrées, sous le poids de nos faiblesses, cachées derrière le feu de notre colère et tremblantes face au spectre de nos peurs…


Donc pour avoir ne serait ce que quelques éclaircissements dans le tourbillon qui occupe mes pensées et mon cœur pour pouvoir voir mieux et faire des choix :

 

Je dois écrire pour maintenir le fil de mes pensées … Comprendre ce qui m’arrive et me corriger si besoin est.

 

Etre le plus longtemps célibataire cela enseigne l’égoïsme dans toutes ses formes et dans toute sa splendeur…

Et moi je ne m’échappe pas à la règle… J’en suis un monstre par excellence ! C’est vrai !

Je m’aime comme je suis… Je m’adore en vérité et je n’ai aucune envi de changer… Mais voilà… Tous les hommes qui ont croisé ma vie voulaient me forcer à me modeler selon leurs besoins !!!!

 

Suis-je si gauche que ça nécessite qu’on me transforme en un modèle de droiture ? Ou peu être ce qu’ils veulent c’est juste que je serve leurs propres égoïsmes ?!!!

 

Pourquoi on a tendance à toujours vouloir corriger l’autre et à modifier ses habitudes alors que dès le début de relation ce qui nous a attiré l’un vers ‘autre c’est ce que nous sommes avec nos petits défauts et nos petites qualités ??!

 

Je me dis que si j’ai à choisir une personne qui n’est pas la bonne pour moi mais qui répond aux exigences de mon entourage et à l’amour de ma famille à mon égard…
Je m’acharnerai sûrement pour la faire changer… et la modeler comme j’aurai voulu qu’elle soit   

 

Mais je vais finir par ne plus la désirer comme au début ! N’est ce pas une erreur de penser et encore plus, d’agir ainsi ?

 

Si je ne suis pas heureuse avec cette personne telle qu'elle est dans le présent pourquoi je chercherai à m’engager avec elle ?… Pourquoi vouloir peindre la relation avec du sérieux alors que c’est une erreur de jugement ou pire c’est une influence des déceptions a cause d’expériences ratées d’autrui ???  

 

Quand je rencontre quelqu’un, dès qu'il s'agit des habitudes qui tiennent à l'esprit, au caractère, à l'hygiène, à la facilité de communication …

En ce moment là et ce n’est qu’en ce moment là que je me demanderai si je peux supporter cette personne comme elle est sur sa nature ou pas  
Si oui ! Je reste… Mais je ne me mentirai jamais à moi-même.

 

Je pense que quand on rencontre quelqu’un les choses se changent d’elles mêmes …

Pas besoin d’en rajouter !!

 

J’ai beaucoup réfléchi sur comment choisir son homme… Le bon sens me dicte de ne pas trop me focaliser sur le physique si j’ai envi que ma conquête ne devienne pas « pas la bonne personne »… Je ne dois pas penser qu'au physique !

Certes, le physique peut allumer une flamme ; mais seul un bon caractère peut entretenir cette flamme.

 

 

Cela dit, j’aime la beauté et le charme mais la beauté ne se traduit pas dans l’image d’un beau brun aux yeux vert même que je ne dirai pas non s’il se présente à moi (après tout je suis officiellement célibataire) …
Ce qui m’attire chez un homme c’est sa manière d’être et la richesse de ses expériences dans tout les domaines de la vie … J’aime qu’il soit une sorte d’encyclopédie humaine… J’aime aussi la finesse et l’intelligence dans les gestes …


Mais voilà…
Je ne suis plus célibataire ou disant presque pas célibataire ! Pas de chance pour le beau brun aux yeux vert 

 

Quand on démarre une nouvelle relation… Comment savoir si c’est la bonne personne ? Quelles sont les questions que je dois me poser pour illuminer le début de chemin et savoir si je pourrais avancer ou pas ?!

Je reste persuadée que quand on rencontre quelqu’un, on n’a pas vraiment besoin de rester des mois ou des années pour pouvoir savoir si ça marchera ou pas…  


Si on hésite  trop … c’est que ça cache un gros problème et si on s’enferme dans sa coquille c’est qu’on n’est pas prêt pour s’engager et tout partager avec l’autre … Alors pas la peine de faire perdre du temps comme à l’un comme à l’autre

 


A bon entendant…

 

 

Hier à la plage, je m’amusais du soleil au bord de l’eau en dégustant de la "citronnade" quand un ami m’a rejoint et a lancé la discussion -je crois qu’il avait besoin d’avoir mon avis sur un sujet qui le boulversait - Et... qui étonnamment me travaille depuis un certain temps


Le vif du sujet est dans cette question qu’il m’a posé :
Est ce " faire ce qui convient " est plus important que de jouir de son petit confort personnel ?

 


L’idéal bien sur c’est d’avoir les deux mais je pense qu’il faut se poser des questions et selon les réponses on pourrait reconnaître la direction qu’il faut prendre et suivre…

 

 

Je pars bien sur du fait, que ni lui ni moi donnons une grande importance au matériel ou à la position social bien entendu dans la limite du possible de chacun…
Et pour moi comme pour lui choisir la bonne personne c’est selon d’autres principes plus important comme :


La responsabilité : Puis-je compter sur cette personne, lorsqu'elle dit qu’elle fera certaines choses ?

 
La confiance : Est-ce que je crois à tout ce que cette personne pourrait me dire ou faire ? Est-ce que je peux me fier à la stabilité de ses sentiments ?


Le bonheur : Cette personne s'aime-t-elle? Est-elle émotionnellement stable ?

 
La reconnaissance : Est-ce que cette personne pense et fait le pas de me présenter aux siens… à ses amis ?

   

Et je m’interroge encore plus :
Est-ce que je souhaite rester en compagnie de cette personne ? Est-ce que je souhaite m’engager avec cette personne ? Est-ce que je veux avoir un enfant avec cette personne ? Est-ce que je souhaite que mon enfant ressemble à cette personne ?

 

Quand une personne vient de divorcer et qu’elle est exceptionnellement fragile et parce qu'encore plus, regarder son enfant entrain de payer les pots cassés de son propre échec ça fait trop mal …
il est bien normal que la personne se sente perdue dans un  tourbillon où manque de confiance … Déprime e et susceptibilité à fleur de peau … Le tout devient très enfonçant et prend le dessus sur les vraies qualités de la personne…


A cette période et à ce stade,  je pense qu’il ne faut pas prendre de décisions pour s’engager avec qui que ce soit même si être avec la nouvelle conquête est des plus reposants

 

 

Je pense que l’amitié dans ces moments difficiles pourrait servir pour beaucoup pour que la personne puisse s’en sortir et reprendre confiance…

 

Comment choisir la mauvaise personne ?  Je traduis comment éviter la mauvaise personne ?

 

Choisir la mauvaise personne c'est quand l’homme ne sait pas de quoi la femme qu'il a choisi a le plus besoin.


Les hommes et les femmes n'ont pas les mêmes besoins affectifs. Le plus souvent, ce sont les hommes qui ne le comprennent pas

"Les hommes ont deux rythmes : tout ou rien". Tandis que les femmes sont orientées par leur expérience.
Lorsqu'un homme acquiert de l'expérience, il découvre ce qui rend sa femme heureuse... Et lorsque l'homme oublie ses propres besoins, et se focalise sur le plaisir et l'attention qu'il peut donner à sa femme, alors il arrive des choses merveilleuses…parce ce qu’elle le lui rend bien si c’est bien … Mal si c’est mal et... Rien si c’est rien…


Beaucoup de mes amis hommes se soucient du nombre de conquêtes… mais pas de l’essentiel…
C’est vrai, je suis partisante du fait qu’avant de penser mariage il faudrait vivre plusieurs expériences et c’est valable pour les femmes comme pour les hommes … Mais le plus important c’est en tirer des leçons…
C’est avancer dans la construction de soi… pour pouvoir se mettre en couple et comprendre l'autre ...

 

Choisir la mauvaise personne parce qu'on ne partage pas les mêmes buts dans la vie, ni les priorités dans les choix.

Il parait que nous disposons de trois moyens pour nous attacher à une autre personne :

1) Son physique et la compatibilité d'humeur
2) On partage les mêmes centres d'intérêt
3) On partage le même but dans la vie


Je pense qu’il faut se représenter clairement le but de note existence déjà en tant que célibataire ; Ensuite, il faudrait trouver quelqu'un qui a abouti dans cette réflexion à la même conclusion que nous...

 

 

Choisir la mauvaise personne parce qu’on s’engage trop vite du point de vue sexuel dans un sens c’est vrai... Mais je pense aussi que le désir rend impossible une réflexion honnête à propos de questions très importantes.
Vouloir assouvir l’envi et le manque sexuel tend à couvrir l'esprit par des nuages ; Or, une pensée obscurcie par des nuages n'est pas en mesure de prendre de bonnes décisions…


Ou encore si le mec ou la fille aille voir ailleurs pour satisfaire des pulsions ou pour embobiner en mieux le mec …
Je trouve que c'est du n'importe quoi même que ça marche!!! ... Mais bon... L’infidélité n’a jamais été une base pour construire une relation soudée !!

 

Choisir la mauvaise personne parce qu’on n’a pas un lien sentimental assez profond avec elle.

Pour se rendre compte si le lien affectif avec une personne est plus profond qu'avec une autre, je me demande souvent :
"Est-ce que je respecte et j'admire cette personne ou pas dans sa présence ou comme dans son absence ?"

La question n'est pas " Est-ce que je suis impressionnée par cette personne ? ".
Tout le monde sait qu'on peut être impressionné par une belle voiture, un portefeuille bien rempli ou encore une élégance signée. Mais voilà, ce n'est pas parce qu'une personne possède tout ce dont on rêve que nous allons la respecter.

Ce qui doit nous inspirer le respect, ce sont des qualités humaines et personnelles, etc.

 

Choisir la mauvaise personne, quand nous ne ressentons pas une sécurité de notre sentimentalité.

Alors je m’interroge sur les points suivants :
" Est-ce que je me sens calme, sereine et détendue avec cette personne ?
Est-ce que je peux être complètement moi-même et m'exprimer sans crainte ? Est-ce que cette personne fait que je me sens heureuse de moi-même ?
Est-ce que j'ai un ami très intime avec lequel je me sens aussi bien qu'avec cette personne ?
Est-ce que j’ai peur de cette personne, d'une manière ou d'une autre ?
Est-ce que je me dois de contrôler spécialement mes dires en sa présence ?
Si c’est le cas cela voudrait dire que ma  relation laisse à désirer.

 

Je pense que pour se sentir bien, il faut que je sente que cette personne ne cherche pas à me contrôler ou à me dominer car il y a une différence entre une personne qui voudrait contrôler tes comportements et une autre qui te suggère de changer pour le bien être des deux et vice vers ça

Une suggestion est présentée à votre avantage ; un contrôle est exercé à l'avantage de celui qui l'impose...

 

Choisir la mauvaise personne parce que vous ne mettez pas tout à plat sur la table

Si quelque chose te tracasse dans votre relation, il faut en discuter. Aborder les aspects peu confortables et un peu gênants...
C'est le meilleur moyen de faire apparaître à quel point on peut réussir à communiquer ensemble, à négocier entre nous et à agir ensemble.

La question à se poser : Serez-vous capable de résorber vos différences et de construire des compromis qui vous conviennent à tous deux ?

 

J'essai de ne pas avoir peur de faire connaitre à l'autre ce qui me travaille. Ou encore mon côté vulnérable ... Ce n'est pas du tout évident à faire !
Il est dit : « Si vous ne supportez pas d'être vulnérable, alors vous ne pouvez pas être intime… Car les deux choses vont de pair».


Je pense que c’est bien vrai !

 

Choisir la mauvaise personne lorsqu’on recherche dans la relation un moyen de nous évader de nos problèmes personnels, et de notre solitude insupportable.


C’est vrai !!! Si on est malheureux en étant célibataire, on sera probablement malheureux une fois marié.
En effet, le mariage ne règle pas par lui-même les problèmes personnels, psychologiques ou affectifs. Il risque même de les exacerber


Choisir la mauvaise personne parce qu'elle est engagée dans un triangle… On dit qu'une personne est engagée dans un triangle dans le sens où elle dépend d'une autre personne ou d'une chose… Alors si vous êtes le patron de cette personne :  laisse tomber …
Si vous n’avez pas coupé le cordon ombilical, au sens où la personne est encore matériellement dépendante de ses parents, ou de la drogue, ou d’une ex ou d’une maitresse ou le virtuel et Internet, ou des hobbies, ou du matérialisme…

Il faudrait bien laisser tomber ...

Partager cet article
Repost0
17 juin 2008 2 17 /06 /juin /2008 17:16

Samedi, j’ai eu la possibilité d’aller à la soirée de la pré-ouverture de la Calypso qui s’organise comme tous les ans à Dar Hayat


Je ne sais pas ce qui m’a pris d’y aller alors que d’habitude j’ai toujours boudé ce genre de soirée voilà depuis plus de six ans…

Mais j’ai toujours un faible pour la Calypso ! Je ne sais pas ignorer mon envie d’y aller…J’aime sa magie.


Il est bien vrai que ces dernières années c’est devenu infréquentable…
On a toujours l’impression de se trouver dans le centre d’un collège au milieu de gamins qui ne sachent encore comment marcher... comment se tenir... comment s’amuser … comment boire !
Je me demande même s’ils ont bien une cervelle ou c’est juste du vide dans la tête comme dans leurs vies ?

 

On nous a préparé une table et j’ai commencé à scruter du regard mes alentours … à repérer les gens que je connais et que j’ai l’intention d’éviter… le regard … le bonsoir… le baratin du m’as-tu vu… l’échange des numéros et du s’il te plait appelle moi… Sauf que j'ai revu un ami que j’aime bien et que j’ai été contente de revoir mais bon,

J’aime être discrète et je le suis toujours pas parce que j’ai peur des hommes de mon entourage qui jouent les seigneurs de table à mille dinars… Oh non ! c’est juste par respect et par considération…       

J’attends de même…
Mais ce n’est pas évident ! J’ai l’impression que les hommes sont si fragiles, si faibles et qu’un rien suffirai de les faire baver…

 

Notre table se composait de moi avec un copain, un couple du genre je t’aime… moi non plus… mais passionnément, une femme fraichement divorcée… encore en colère et deux hommes que je ne connais pas trop… que je soupçonne mariés et qui m’ont toujours dragué du regard à Montmartre…


Du coup j’ai été en mode méfiance pendant toute la soirée surtout que j’allais rentrer avec le couple fou… 
Difficile de s’amuser quand on est sur mode méfiance…   

 

Je suis injuste quand j’ai dit qu’un rien suffirait de faire baver nos hommes… Ce n’est pas un rien ! Y a vraiment de belles filles … Trop même

Elles sont disponibles… Partantes et prêtes à tout pour se faire inviter par les mecs de notre table pour une prochaine fois… Et ces derniers n’ont pas vraiment besoin de faire l’effort de draguer !…

Ils n’ont vraiment… Paaaaaaaas besoin ! La table parle pour eux!!! …


Les filles viennent…

Elles s’invitent (pour demander une dose de vodka)!!!!!!!!!!!!!!!!!!!… Elles s’incrustent… (Exigent des numéros de tél)!!!!!!!!!! Elles se trémoussent sous le nez désespérée… offensée et fou de colère de la bonne copine et c’est bien ce qui s’est passé avec le couple de notre table

Ils se sont disputés !! …
Et elle nous a presque empoisonné la soirée à tous…

 

En plus, elle s’est tournée vers moi je crois que ma froideur par rapport à tout ce qui m’entoure l’irritait pour beaucoup et c’est comme si elle voulait me charger contre mon ami en me disant « Comment tu fais pour rester calme alors que ton copain est entrain de rincer l’œil presque tout le temps » Et je pense que ma réponse ne l’a pas trop réconforté ou servi à grand-chose car j’ai rétorqué tout de suite « Qu’il est libre…Qu’il continue à le faire s’il a envi… Je ne peux pas lui bander les yeux » Et puis je suis retournée à danser comme si rien n’était…

Discrètement, j’ai quand même soufflé à mon ami mon désappointement mais gentiment… en blagant sur si tu dragues je drague... Et on a instauré le fait qu'on ne dépasse pas le regard...Mais honnêtement je n'avais aucune intention de draguer qui que ce soit je voulais juste lui passer le message ...

On ne force pas le respect et Je ne vois pas l’utilité de faire des scènes... Et d'établir un climat de peur...  

 

Cela dit…

Je me demande là devant cette page en face de moi-même pourquoi je ne réagis pas…
Ce n’est pas une question d’amour ou de sentiments ou de confiance en soi ou pas…

C’est juste cela concerne l’orgueil et le mien n’a pas été malmené… mais admettant que c’est le cas et il m’est arrivée de me retrouver dans une soirée avec un con qui a trop bu dans une situation de non respect total comme draguer la fille de la table d’à côté … Pendant cette fois, Je me souviens que j’ai attrapé mon sac… J’ai dit que j’allais au toilette et je suis partie … J’ai quitté la Boite…


Une autre fois, j’ai été avec un couple d’ami … on est descendu dans un hôtel et j’ai été dans ma chambre quand le mec de ma copine est venu frapper à ma porte je l’ai maintenu difficilement dehors mais dès que j’ai pu j’ai rassemblé mon bagage et je suis partie sans explications...  


Je pense que si j’émets une réaction c’est uniquement quand je me sens en danger et… j’avais malgré tout confiance dans la personne qui m’accompagnait

Pas une totale confiance mais suffisante pour que je ne réagisse pas… Puis la confiance se construit petit à petit avec le temps… avec le dialogue mais jamais avec les disputes…   


Il m’arrive de réagir en folie mais la plus part de temps je me contrôle…
Je me suis assagis je crois !!! 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Dans le Monde Magique de Lili
  • : Regard sur la Vie ... sur ma Société au fil du Temps...
  • Contact

Profil

  • Lili
  • Je perds ma tête devant le simple sourire de ma nièce de 3 ans... 
 J'adore le regard joyeux et colorée de ma chienne à ma vue... 
 J'admire l’arc en ciel d’un matin de grisaille...
  • Je perds ma tête devant le simple sourire de ma nièce de 3 ans... J'adore le regard joyeux et colorée de ma chienne à ma vue... J'admire l’arc en ciel d’un matin de grisaille...

Divers

 

 

 

 

 

 

 

 

Rechercher

Archives