Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 juin 2008 4 12 /06 /juin /2008 15:56


J’ai l’impression de retrouver la spontanéité et la simplicité d’autrefois…
Un sentiment que j’ai égaré depuis bien longtemps… ! Je le retrouve enfin avec toi…

Humer le parfum doux et passionnant d’une rencontre !…
Je me laisse porter sous une emprise forte et tendre d’un sentiment comme celui qui caractérise et qui imprègne le souvenir d’une Adolescence…
C’est comme une mosaïque fine qui ne se fait plus... Un arc en ciel ... De l'air en multicolore de naïveté, de plaisir, de désir et de beaucoup de foi…

Je vis un sentiment merveilleux !

J’ai même envi d’arrêter le temps pour déguster, de mon cœur le goût sucré de ses battements…

Alors,
Je ferme les yeux…
Je me recroqueville sur le délice de mes sentiments… Je plonge dans le souvenir de mes émotions…


Attendre …

Faire durer le plaisir de se regarder…

 
Se regarder pour se toucher le cœur … Se toucher pour revisiter nos cinq sens... Revisiter pour redécouvrir soi !


C’est fou combien c'est bon !


Etre soi même sans vice et sans calcul




Me voilà !
Absorbée dans un tourbillon de sentiments qui ne devrait pas exister…
Mais…
Le piège est fait !!! Et c'est tant mieux...


J'ai, moi qui ne suis qu'un pantin de la destinée, envie de lui, de le toucher, de le sentir, d'être et je suis toujours là, goûtant son inconscient...

Hey,
Regarde-moi… Ecoute-moi…
Entend ma voix…
Tu sais, j'ai longtemps regardé mon reflet dans le miroir.
Je suis femme ! J’en suis si fière…
Je n'ai rien de spécial si ce n'est mes yeux qui te mangent le visage… Je n’ai rien de riche si ce n’est mon coeur qui se dégage de lui une petite lueur qui brille m’indiquant le chemin de ton âme…  


Je te regarde de loin et pourtant tu m’es proche…

Je n’ai qu’une seule envi te toucher… te caresser la peau …

La passion en moi fait rage…

Je souris de mon mal…
Maso ;-)

J’aime attendre ! J’aime jouer !!!!
J’aime me noyer dans l'abîme de ton regard…

Oh mon dieu ! Je brule de désir…Et... Oui,
Je suis femme...
Et j'aime ce que je suis ... 


Je plane...

Et mon corps devient arme…
Mais dites-moi…

Le double tranchant de mon arme ne pourrait il pas en quelques sortes causer des larmes ?

Peut-on se détruire par sa propre arme ??!!

Je me demande au fond de moi si l’ardent de mon désir est juste pour consommer ce même désir ou si l’origine de mon sentiment est née de toi … pour TOI ???!!!!!!!!!!   


Entends-tu ce que je te souffle au creux de l'oreille ?

Je tremble à ton contact.
Mais je veux attendre... Pour juste prolonger le plaisir de fondre...  
 


Je remémore…
Chaque moment  à tes côtés…


Je déguste
Chaque sourire au coin des lèvres

Partager cet article
Repost0
6 juin 2008 5 06 /06 /juin /2008 11:55

Douce Colère…

S’est emparée de Moi depuis quelque temps

Elle m’isole …

 

J’essai encore de la chasser …

Je voudrais tant m’en débarrasser …

Je voudrais tellement pouvoir la détruire …

 

Je fais l’effort … Je vous assure.

Je la détruis encore un peu …Tout le temps un peu plus

Je suis prête même à lui jeter un sort pour qu’elle s’évapore…

Malheureusement je ne suis pas une sorcière… Peut être que je le suis d’une autre manière !

 

Résultat :

Mon Moi de tout son être bourdonne …

Je m’entends moi-même comme quand j’écoute des milliers d’abeilles dans une ruche !!

 

Voilà !

Il y a des jours où j’ai l’impression de marcher à contre-sens… J’arrête de faire partie de la foule…

 

C’est moi contre tous les autres…

Je suis en colère contre tout mon entourage…

 

Ce qui me ronge c’est le fait de l’être contre des gens que j’aime et c’est bien là ! le problème… Mais…

Si je les aime … J’ai le devoir de leur parler … De leur dire ce que je pense … Ce que je sens et ce que je voudrais … Parce que je tiens à m’entendre avec eux … Je tiens à les garder dans ma vie 

 

Mais non… Ma petite !

Du calme, il faudrait laisser passer ta colère d’abord.

 

J’ai pris l’habitude de ne jamais m’immiscer dans la vie des personnes que je côtoie surtout mes amis qui sont en couples … Même lorsqu’on me demande un simple avis ou pire qu’on me nomme un arbitre à cause de mon soi disant objectivité pour statuer qui a raison de celui qui a tort…

 

J’essai toujours de peser mes mots et de dissocier ma colère … Ma déprime …Mes préjugés … Mes regrets … Mes défauts… DE mes convictions… De ma loyauté… De mes apprentissages…De mon amour ou de mon amitié :   Voyez vous … Je suis Humaine et comme une vraie humaine : Je peux me tromper…

 

Suis je vraiment objective ?

Comment peut on parler d’objectivité si on est en colère ?!!!

Sommes nous capables d’être neutres ?

Pouvons nous prendre des décisions vitales ?

 

Malgré des efforts surhumain : Je ne pense pas

 

Dans la réalité, on a des idées bien arrêtées sur les choses de la vie, sur les problèmes que nous rencontrons tous les jours …

Ce qui change c’est nos émotions qui gigotent dans tout les sens … Elles nous imprègnent… Elles nous paralysent… Elles nous dirigent !

Des fois, on s’enflamme pour une histoire ou pour une idée quelconque… Des fois encore, on boude … on s’exclame … on crie… on pleure … Sans raison apparente alors qu'au fond il y a sûrement des milliers de raisons…

D’autre fois, on est en colère contre une personne juste parce qu’elle ne réponds pas à nos attentes ou elle ne reflète pas  l’image idéale que nous cherchons à lui coller !!

Peut-on parler d’amour là !??? ...

 

Pffffffff je ne pense pas...

Quittons Mars …Descendons sur terre …

 

Le problèmes pour beaucoup d’entre nous c’est la communication… c’est à travers elle que nous arrivons à ne pas trop idéaliser l’autre et c’est à travers elle qu’on arrive à faire vraiment connaissance …et c’est à travers elle que nous aimons l’autre pour lui même  et non notre idéal

 

 

Nous... On ne parle jamais …!!!!! Tout est tabou

On ne discute pas de ce qui nous agace ou de qui nous met en colère !

On a tendance à crier… à nous disputer ... à nous accuser et…On s’agrippe à une seule phrase qui commence par « C’est contre mes principes… On n’est pas sur la même longueur de principes »…Ou.. « Par principe je te supprime …Je t’efface de ma vie  »

 

Ce qui est comique : C’est notre comportement contradictoire et je me demande comment pouvons nous tenir à des idées fixes  comme pour dire :

« voilà j’ai un joli tableau que j’ai figé dans ma tête : c’est mon diplôme du parfait bon citoyen ou d’homme de principes » …

 

Alors qu’au fond nos émotions ne nous lâchent pas… Tout est entrain de bouger dans tout les sens en haut en bas à droite à gauche …

Le temps s’écoule doucement comme le courant d’eau dans le paisible d’une rivière…et nos idées avec 

 

Tout est entrain de changer, nous,  nos sentiments, le monde, nos perceptions des choses de la vie par exemple notre perception du bien et du mal… Et ce,  sans nous rendre compte parfois de la limite entres les deux entités qui est bien trop fine pour ne pas dire transparente …

 

Ce qui nous amène à réfléchir … à discuter pour pouvoir faire la différence… du coup : Nous évoluons ...

 

L’affaire qui fait scandale en France celle du mariage de deux jeunes gens qui fut annulé parce que la virginité constituait aux yeux du mari une "qualité essentielle" de son épouse, et celle-ci lui avait caché — qu'elle n'était plus vierge.

 

Ce qui m’intéresse dans cette affaire pas seulement le contenu mais l’affaire en elle même et les proportions qu’elle prend

 

Tout le monde en discute et avance ses idées, ses croyances, ses sentiments, ses apprentissages de la vie et ... Du coup, nos anciennes prises de positions changent de jour en jour … Car les esprits s’ouvrent avec le débat cela encore et encore …

Ca risque de ne résoudre en rien le problème parce que ce n’est pas un exercice mathématique… mais ça enrichit …

Nous évoluons !

 

Ce qui me contrarie c’est que ce genres d’histoires arrivent chez nous tout le temps …

Et beaucoup divorcent … Se quittent … Se rétractent ou pour certains continuent à sortir et coucher avec la fille mais il ne se marie pas avec …

 

Et on en parle jamais ou peut être si … Juste pour condamner ou pour s’horrifier ou pour exposer ou pour s'indigner et réciter le manuel des principes que beaucoup expose comme un paon qui expose l’éclat de ses couleurs…

 

Pourquoi n’étais je pas scandalisée ou surprise ou encore choquée d’une telle histoire ?!!!

Suis je devenue insensible au sujet sensible ?!!

Ou peut être parce que j’ai l’impression que toute cette affaire ne s’est éclatée que parce que les deux protagonistes sont musulmans !! 

 

Sauf que la religion n’a rien à avoir avec cette histoire c’est plus une question morale que religieuse

 

Lui, qui exige la virginité de son épouse comme une qualité essentielle … Je peux très bien comprendre et je respecte sa vision des choses … Il est libre mais … Je me demande s’il est lui même puceau ?

Que suis je bête ! Lui c’est un homme !

 

Elle, n’est plus vierge … Pourquoi mentir ?! Pourquoi ne pas assumer ses choix et ses actes ?!

Qu’est ce qu’elle espérait ? Qu’il n’allait pas se rendre compte ?! C’est bête ! Mais je comprends, elle n’a que 20 ans !

 

Qu’est ce qu’est le plus important ne pas mentir ou ne pas être vierge pour un homme ?

Qu’est ce qu’est le plus important respecter la vie d’une personne et ça inclut son passé et son présent ou juste posséder son image illusoire selon le manuel du parfait ?

 

Je suis en colère ! Contre moi-même à cause de mon indifférence !  Mais je me rattrape en écrivant ce post dans lequel j’extériorise ma colère et je donne mon avis …

 

Cet homme … Ce pauvre à la petit tête voudrait passer en  martyre a décidé d’annuler le mariage ! Parce que la marchandise n’était pas conforme à sa commande …

Drôle sa conception du Mariage ! 

J’ai bien peur qu’il devienne pédophile ! Oups j’ai prononcé un mot tabou

 

Pourquoi annuler ? …

Pourquoi ne pas divorcer tout simplement ?

 

Je pense s’il le fait c’est uniquement parce qu’il est  aveuglé par son orgueil et par sa colère…

Aussi Par vengeance et ce en provoquant un scandale par rapport à sa famille et au monde entier mais … Mais encore  par fuite comme s’il espérait effacer  son histoire avec elle …

Pas de chance les médias, les associations, les hommes politique … Tous, se sont emparés de son histoire …

Elle ne lui appartient plus ! Désormais, il ne pourrait plus jouer monsieur Alzheimer !

 

Gommer son union… Avec ce geste il espérait perdre la mémoire … Mais avec une annulation il ne pourra plus pour de vrai passer à autre chose … Il ne peut pas ignorer ce qui lui est arrivé … le nier … faire comme si rien n’était

Ce n’est pas bien d’agir qu’on est en colère …

 

La colère nous aveugle provisoirement et nous fait commettre des actes regrettables.

C’est bien de  pousser un bon coup de gueule de temps en temps c’est bon  pour la santé et pour l’ego : ça permet d’en imposer et de se faire respecter.

Mais …

La colère empêche de réfléchir avec discernements aux solutions pacifiques et équitables.

Certes, On peut bien tirer toute la couverture à soi, au lieu de faire des concessions pour trouver des solutions gagnant-gagnant dans lesquelles on gagnera tout de même moins.

 

Il est si facile de céder à sa colère, c’est bien la preuve que c’est une réaction naturelle et bénéfique... Mais quand on aime quelqu’un pour de vrai  et qu’on ne veut pas le perdre seul le dialogue peut désamorcer ce qui pourrait devenir une étincelle dangereuse et mettre le feu aux poudres.

 

Pour ma part, je reste silencieuse  tant que je n'ai pas assimilé  l’incident… Il est important pour moi de m'assurer que mon malaise ne se transformera pas en réprimande ou en attaque.

Le self control : Je pense que c’est  le plus difficile truc à faire.

Mais une fois je  suis mise au clair avec moi-même, je peux expliquer où j'en suis et pourquoi.  Et… Il nous revient ensuite, ensemble, de corriger la situation, ou pas.

 

Avec un divorce c’est bien différent de l’annulation  je pense…

Il se responsabilise un tout petit peu (Quand même il n’a pas réussi à gagner sa confiance parce qu’il était borné, fermé et autoritaire ) Impuissant sur ce coup !

 

Quand on vit une histoire qui vire à un échec  on ne peut pas ignorer ce qui nous ai arrivé… Et ce n’est pas du tout la faute qu’à l’autre … il ne suffit pas de tout effacer je pense qu’il faut en parler, prendre position pour dire je suis d’accord ou  je refuse …

Pour pouvoir refermer la page et passer à autre chose…

Il se sert de la non-virginité de son épouse pour camoufler ses échecs et pour alimenter sa haine envers les femmes… 

 

Elle, elle a commis une première erreur c’est de ne pas avoir choisi la bonne personne… Elle le sentait mais je crois qu’elle ne pouvait pas parler à sa famille qui la dirigeait comme du bétail … Et une deuxième celle de ne pas avoir dit la vérité…

Je plains cette fille … Se sentir seule dans sa famille c’est dramatique et encore la chance ne lui sourit par rapport au mari à la con qu’on lui a choisi…

 

Je pense que prendre la décision pour s’unir à une autre personne  nécessite une première condition c’est d’être soi-même et une deuxième c’est la communication…

L’important … C’est de se sentir bien avec cette personne et instaurer un dialogue avec elle  !    

Parler, toujours parler, quel qu'en soit le prix....

Partager cet article
Repost0
28 mai 2008 3 28 /05 /mai /2008 17:16

Quel Masque sera-ce cette fois ci ?

 

Un Masque Blanc
Emane de lui une Sincérité franche
Et une Honnêteté qui vole de plus en plus vers le Néant.

 

Un Masque Noir

Plein de Mutisme comme du nu  qui se renferme dans un peignoir 

Avec une seule expression figée sur des pages pétrifiés du passé d’un soir

 

Un Masque Couleur
D’une Passion éphémère
De son épée il se sert et écorche à l’encre du poison le cœur.

 

Un Masque gris
Des mensonges habillés par de mots polis
De l’illusoire d’une poésie se construit une histoire qui s'effondre sans débris.

 

Ou juste... Un Masque Vide...!!!!!!

Mais qui est-ce qui se cache dans le gîte ?

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
23 mai 2008 5 23 /05 /mai /2008 13:29

J'ai été taguée par la belle PRINCESSE TANIT, voici mes réponses …

Si tu étais un arbre :
Je serai sûrement un Jasmin … J’adore m’installer sous un jasmin pendant une soirée d’été sentant une légère brise parfumée écoutant Om KOLTHOUM pourquoi pas SIRET EL HOB j’aime bien … Du pur Kiffe ! 

Si tu étais un plat:
Je serai peut être des spaghettis au poulet bien épicé et cuisiné à la tunisienne j’adore … J’en raffole … Non ! Non j’en suis dingue 

Si tu étais une fleur :
Je serai sûrement du lys mais aussi du jasmin... J'aime les petites fleurs blanches...

Si tu étais un village ou un quartier :
Je pense que je n’existerai pas … Il y a trop de haine, de crime, de malveillance… L’endroit que j’aurai aimé être n’existe plus... 

Si tu étais un poème :
Je serais la Bohème … A chaque fois où la voix d’Aznavour retentit je me sens ailleurs… je me sens voler… Je me sens moi-même 


« Quand au hasard des jours
Je m'en vais faire un tour
A mon ancienne adresse
Je ne reconnais plus
Ni les murs, ni les rues
Qui ont vu ma jeunesse »

Si tu étais un personnage historique:
J'aurais aimé être la reine de SABA... Légendaire ! 

Si tu étais un personnage imaginaire :
Je serai Cendrillon...

Si tu étais un fleuve ou une rivière :
Le Nil ... J’aime être la vie dans du désert …


Si tu étais le héros d'un roman :
Le prophète Elie dans la Cinquième Montagne...

Si tu étais un animal :
Un ours … Sauvageonne dans du peluche … C’est formidable !

Si tu étais un bijou :
Pfff… Je ne suis pas très bijou… J’en porte que rarement mais si je voudrai être un … Je serai un gage d’amour 

Si tu étais un vêtement :
Une belle robe simple et féminine

Si tu étais une odeur ou un parfum:
Je suis CHANEL... Je me retrouve dans ses parfums...

Si tu étais un endroit :
Nulle part j’aime être libre

 

Partager cet article
Repost0
20 mai 2008 2 20 /05 /mai /2008 12:18

Parce qu’elle aimerait faire quelques pas en sa direction
Elle recule...


Parce qu’elle aimerait lui tendre la main
Elle le lui refuse … Son cœur de désir s’use.


Parce qu’elle aimerait le toucher,
Elle s’éloigne…
De sa passion, elle se soigne…


Parce qu’elle aimerait lui parler,
Elle se dérobe…

Jeux de mots, de plus en plus…
Frôle, de jour en jour la belle fraude   


Parce qu’elle aimerait être plus qu’une amie,
elle s’écarte…

 
Mais...
Les envies du cœur …Le brouillard des pensées...
Les cris du corps…
Elle pris peur !… 


Elle voudrait retourner…!!!
Le chemin du retour lui paraît trop épiné...
Elle revoudrait un peu de PAIX comme celle d’une belle amitié !!!                                                                                                                                                                                              

Amour !!! Désirs !!! Peurs !!!
Eternel amalgames …!
Au seins d’une terrible tempête...Tout deux ! En mer, abandonnant leur quête …
Tourbillon infâme ! Dans lequel Elle ... Il ...
Tout deux rament avec force et larmes
 


Parce qu’elle aimerait être plus qu’une paire de lèvres …
Parce qu’il refuse qu'elle soit un adorable objet …

Comme par un coup magique d’une baguette de fée...

Elle se renferme …
Il se renferme

Comme les adultes, elle se travestit …
Elle cherche …
Elle décide de son trajet et de sa vie 
Mais… A quel prix ?!


Il fuit les marécages…Elle aussi...
Volontaires, tous deux construisent des barrages … 

Dans un protocole de conduite ferme…  
Tout deux se réfugient...
Réussira t ils leur défi ?


Parce qu’il voudrait lui faire confiance
Il hésite…
Elle  s’interroge...
Mérite t-il une deuxième chance ?   


Lui !
Perdu dans l’inachevé du passé…  homme-deprime.jpg

Lui !
Submergé par le présent en beauté

Se sentant comme une feuille d'automne trop esclave du vent…
A la mercie des folies... De l’envie et du  temps

Tantôt au sommet... Tantôt à la dérive …
Tantôt affiche la grâce d'un perroquet

S’agrippant au superficiel ... C’est plus reposant comme prise …
Egarant le fond, pour tout médicament, il se conseille le lâcher prise ...


Il se subtilise…


Parce qu’il voudrait faire quelques pas en sa direction
Il a peur …
Il s’agrippe ailleurs  
 


Parce qu’il voudrait  lui tendre la main
Il a encore peur…
Il ne connaît pas ce qui se cache derrière son cœur... Il pense à u
ne héroïne de son passé ... Il se focalise pendant des heures et des heures... voilà !  Son meilleur protecteur 


Parce qu’il aimerait la toucher…
Il s’éloigne…

Parce qu’il aimerait lui parler,
Il se dérobe …
Il voudrait forcer les portes d’une amitié 

Mais...
Jeux de mots, de plus en plus…
Frôle, de jour en jour l’impossible d’une pareille amitié

Vers l’autre protagoniste  de son passé …
Il s’approche...

De son autre visage et de tout ses masques, il a percé tout les secrets...
C'est comme dans la poche...


Désormais, il connait ses frasques ... Elle ne lui fait pas peur !! 

Plus d'anguille sous roche...

Parce qu'il voudrait se sentir en sécurité 
Il colore l'avenir d'une amitié et  se tourne en urgence vers le passé !  
 


Moi, en Lili
J’ai pensé … J'ai imaginé
J’ai aimé ces desseins d’amour animés en amitié

J’ai visité les coins et les recoins de mon poème…
De beaux sentiments … De fragiles émotions qui se chamaillent... qui se bagarrent depuis toujours le fabuleux emblème...

Je reste sur ma faim car je ne connais malheureusement pas de solution ou de fin...


A vous d’imaginer une fin .. Ou un dessin … ou encore d’autres desseins.
FIN.

Partager cet article
Repost0
9 mai 2008 5 09 /05 /mai /2008 13:02



Cet Homme,
Il est arrivé à un moment de ma vie où je pensais que je n’étais plus faite pour aimer.


Il a débarqué dans mon port …
Il a jeté l’ancre dans mon cœur alors que je croyais l’avoir fermé…cadenassé … claustré


Cet Homme,
Il a levé le voile de mon obscurité.
J’ai regardé une lueur vivante, dorée comme du feux … Qui brillait dans ses yeux.


Pourtant, pendant des éternels moments...
Je me croyais essoufflée…
Avec un cœur blessé et un corps ridé.


Pourtant, Aujourd’hui
La vie n’avait plus de romance ni de mélodie pour fredonner le bonheur.  

Notre ère me fait si peur ! 
Ne sommes nous pas dans un monde qui s’éteint ?…
Qui se ressource de guerre ?… Qui s’habille de famine ?…Qui exploite l’humain ?…
Qui propagande des mensonges politiques en discours décorées par des farces d’éthiques ?…

Ecervelés ! Tous et toutes sans exception
Oui... Ecervelés !
Ecervelés ... Ceux qui parlent … Celles qui cherchent … Ceux qui attendent …Celles qui espèrent juste un peu d’amour ... Juste un monde en Paix !!!!!

Ces mots sont devenus si fades… vidés de tout sens 


Ces mots ... là
Comment récupérer leurs essences ?

Comment pourraient-ils s’illuminer et retrouver leurs rangs de Jade …

Comment pourraient s’humaniser et Revivre ? …
Comment pourraient se chanter... s'exprimer ... et se faire écouté s’ils sont encerclés par des hommes cagoulés ... Des hommes défigurés ...
Des descendants de Sade... Que le pouvoir a endiablé !
 


En femme,
J’ai été résignée. Résolue à ne plus y penser.

Mystère d'une vie !!!!

Je l’ai rencontré.
L'espoir d'une vie meilleure

Je l'ai rencontré
Au premier regard... Les premiers Jour.
Même aujourd’hui même demain… 


En femme,
Je chante encore et toujours mon hymne à l’amour

Partager cet article
Repost0
18 avril 2008 5 18 /04 /avril /2008 11:33
J'aimera connaître votre avis...

J'ai écrit un texte sur le sentiment amoureux au fil du temps selon mon regard sur la vie

Vous voulez que je le mette en entier (je suis arrivée à 10 pages) ou le découper sur plusieurs fois...

A vous de me dire ... 
Partager cet article
Repost0
8 avril 2008 2 08 /04 /avril /2008 21:17

Tu me manques,

 

J’ai du prendre un autre congé de cinq jours, mon angine s’est transformée en bronchite et j’ai du cette fois aller chez le médecin qui m’a prescrit une tonne de médicaments

Pffffffff j’ai horreur des médicaments


*************************** 

Ces derniers jours vers 4h parfois 5 h du matin, à cause de mon nez bouché et ma fièvre  je me trimballe entre sommeil et réveil …


Mes premières pensées s’envolent vers toi …

Ma première image dès que j’ouvre les yeux c’est ton sourire...
Dès que je les ferme c’est ton regard amusé… surpris… interrogateur…médusé…heureux…triste mais surtout amoureux

Et je ne pouvais m’empêcher  à réfléchir à TOUT en ce qui concerne le « Nous » …

 

Je me suis mise à t’écrire en mémoire !


Je t’ai écrit mes sentiments du petit matin,

Je t’ai écrit mon bonheur de te savoir de retour sur les pages de mon moi,

Je t’ai écrit mon envie de refaire le monde avec toi…

 

Sacré fièvre !

Elle fragilise corps et tête !!!

 

Sacré maladie d’amour !

J’ai la nette impression que je t’ai dans la peau …
Mon cœur cogne si fort que... Ce que tu lis là, ne sont que des échos !!!

 

Je n’avais pas assez de force pour enregistrer mes plus belles pensées pour toi sur papier …
Puis, j’avais trop peur de les oublier à mon réveil et de me les faire bouffé par le plus fiévreux de mes divagations…


Ce que tu découvres là  sur la blancheur de cette page c’est un vague souvenir et le délicieux goût comme celui de la fraîcheur, de la gaieté, de la liberté qu’on garde après une promenade sur une plage déserte et exotique…  

 

J’imagine ton expression inquiète qui se peint sur ton adorable visage en lisant :
« Je ne pouvais m’empêcher  à réfléchir à TOUT en ce qui concerne le « Nous ».


Je sais que tu crois en moi comme un fidèle envers son Dieu 
Je sais que tu boives chaque goutte de mes mots…
Je sais que tu penses que souvent je dis vrai que tu as confiance dans mes critiques ou dans mes analyses de situation et que la plus part du temps mes craintes sont justifiées


Je sais…

ALORS,
Je te crie… Ne te laisse pas impressionner …


Ne te laisse pas impressionner par le monstre en moi qui veut tout examiner … Qui veut tout contrôler …


Ne te laisse pas impressionner par le monstre en moi qui, avec son regard braqueur…te menace l’espoir pour une vie meilleure pour nous deux…
Qui, avec son air de terreur… te refuse l’accès pour son cœur


Le monstre en moi n’est devenu MONSTRE que par sa peur

Je le sais…

 

Oui je reconnais que j’ai eu trop peur…
J’avais besoin de t’entendre me dire « Je contrôle la situation et  j’ai confiance en nous deux »…


De ma part, je t’ai filé mes doutes et je t’ai empoisonné de par ma peur… Du coup, de ta part, tu as fini par ne plus contrôler ni ta peur ni la mienne ni celle pour nous deux … Et tu t’es renfermé sur toi-même   

 

Dire je t’aime, aujourd’hui à trente sept ans, cela a perdu tout son sens pour moi mais...
Me voila échappée à ma garde habituelle ainsi qu’à  la censure "feux doux" …Cela me parait de l’exploit !!!!!


Je voudrai te dire que j’ai une entière confiance en toi … Ma foi, c’est surhumain pour moi de le reconnaître !!!!!!!!!!!!!!!!!!! …


J’aurai pu te l’écrire dans un e-mail (ni vu ni connu) …

J’aurai pu de te le dire à vive voix seuls … (ni vu ni connu ni entendu)...  Mais l’écrire dans le Blog de Lili et dire … Crier de tout mon cœur que j’ai CONFIANCE en toi …
C’est du domaine de l’extraordinaire !!!!!!!!!

 

Je ne parle pas de la confiance banale du quotidien  dite essentielle car elle dépend de la vie à deux et des efforts des deux  (ce n’est pas encore à l’ordre du jour)…


Je parle de confiance intérieure pour toujours celle d’instinct de femme envers cœur d’homme sans superficialité d’orgueil ou masque au masculin …


Je parle d’une confiance que si je perdrai la vue je ne pourrais avoir confiance qu’en toi pour me guider dans ce satané monde…


Je parle d’une confiance que si je voudrai vieillir avec un homme ça sera avec toi…  

 

Et là je me demande :
Comment as tu réussi à gagner ma confiance ?
Je ne sais pas ne pas me poser de questions… Looooooooooooool…  C’est par déformation expérimentale ou expérientielle
… Mais je tiens à ce que tu le saches quand même…


J’ai confiance dans l’humain en toi que tu n’as pas peigné ou caché ou calculé … Et l’humain c’est fragile.
Je suis HEUREUSE que tu n’as pas SU CONTRÔLER la SITUATION


J’ai confiance dans ton évaluation des choses de la vie… Et évaluation c’est sagesse.
Je suis TOUCHÉE parce que Tu as DOUTÉ en ce qui concerne NOUS DEUX car nos SENTIMENTS  avaient BESOIN de TEMPS et de MATURITÉ. 


J’ai confiance dans l’homme que tu es … que je connais plus que lui-même comme tu dis.
Tu as RAISON  je lis en toi comme dans un livre et le tome trois commence par Tu m’AIMES …
J’adore déjà le début Looooooooooool

 

Il y a quelques jours,
Quand tu m’as montré la Bague… J'ai paniqué.
Comme toujours, ma peur a pris le dessus … Tu as remarqué que j’ai changé tout de suite de sujet … Je suis une artiste dans la matière... Loooool
J’ai toujours besoin de temps pour me familiariser avec tout et parfois même avec du rien  


Rassures toi ce n’est pas un pas en arrière c’est juste l’effet de surprise…
Une BELLE surprise.


Depuis ton retour tu as illuminé ma vie  
  

Partager cet article
Repost0
3 avril 2008 4 03 /04 /avril /2008 16:45

 

Suis-je satisfaite … Suis-je insatisfaite de ma vie ? Suis je malheureuse de par mon existence uniquement par esprit de contradiction?

Ma vie me donnerait elle satisfaction si elle était différente, plus appropriée à mes attentes et à mes besoins ?



Dans le passé,

Je me souviens quand j’ai été adolescente que j’adorais rêver les yeux mi-clos … Je me télé-portais dans d’autres sphères … dans d’autres temps tantôt en aventurière… tantôt en belle princesse… tantôt en vilaine sorcière …

J’adorais me projeter dans une autre vie, dans une autre histoire différente de la mienne sans doute trop belle pour être vraie 

Je me shootais de par mon imagination à tel point que je ne sentais rien de la souffrance et les blessures qui m’étaient infligée par les gens surtout par ceux que j’aime …Je ne réalisais qu’après… !!!

 

Dans le présent,

En réfléchissant bien … Oui … j’ai été malheureuse mais j’en avais pas vraiment conscience !

Oui … j’ai été insatisfaite mais je me nourrissais de l’imaginaire et de l’illusoire !

Et … Si Dieu aujourd’hui m’offrirait l’opportunité de changer ma vie d’antan… Je dirai NON…

Je refuserais sûrement…Je garderai tout … Je garderai chaque détail même le divorce de mes parents… 

Allez comprendre pourquoi !!!!!!! Pauvre moi !!!

Je découvre en plus que je suis maso !!!!!!!!!!

 
Leçons de vie …

J’ai appris avec le recul que je fuyais la réalité qui était trop lourde pour mes épaules frêle et trop insupportable par rapport à mon monde de petite fille ou d’adolescente … Et que grâce à mon imagination fertile, je me suis auto protégée…Certes, j’ai fui mais ça m’a apprit à ne jamais tenir tête à une tempête… de la laisser passer pour pouvoir réagir 

 

Mais… N’est il pas vrai que pour chaque traitement médical il y a une contre indication ?

Ne sommes nous pas voués à être déçus à force de rêver ? Et la déception ne devient –elle pas comme un monstre qui commence par bouffer nos rêves en premier puis nous mêmes en deuxième ?

 

Blessée et déçue… mais j’ai survécu

J’ai réussi avec le temps et avec l’acharnement des baffes du destin et de la vie à me débarrasser une fois pour toutes de ces rêves improbables et quitter enfin mon monde trop féerique pour atterrir dans une vie où je me contente de vivre le jour au jour sans chercher à me projeter ni dans l’avenir ni dans une autre vie…

Morte et Résignée, plus rien ne m’attirait … plus rien ne me choquait…

Comment l’autre pourrait-il me blesser si je n’attends rien de lui ? Comment l’autre pourrait me faire souffrir si sa présence ou son absence me sont égale ?   

Mais …

N’est ce pas dangereux de s’emprisonner dans le « jour en jour » ? N’est ce pas une souffrance celle d’être coincée dans un cercle vicieux de la peur ? Sommes nous capable pour nous ré-autoriser à rêver de nouveau ?

 

Survivre n’est pas vivre … car je me suis rendue compte que … Je ne rêve plus … !!! C’est comme si je ne me l’interdisais ! C’est comme si j’ai perdu le goût et l’envie… Je crois

 

On ne se rend pas compte qu’avec le temps qui passe … Et on confond souvent ambition, envie, désir avec rêve !

Et du coup, on aimerait changer de vie …

  
  

Comme par exemple :

J’ai envi d’aller en Chine … J’en rêve pas ! Pourtant dernièrement un homme que j’aime bien m’a offert le voyage mais le fait d’aimer bien une personne n’est pas suffisant de partir avec elle… Ou le fait que cette personne t’offre de vivre ton rêve mais te ferme son cœur… ça ne valait vraiment pas la peine de réaliser mon rêve … et de lui réaliser son rêve à lui de partir avec moi 

Je voudrais travailler dans une banque… J’en rêve pas ! J’aimerai bien mais…Ce n’est pas en coûte que coûte … D’ailleurs, un très vieil homme trop bien placé allait me rendre le service de m’y adhérer dans une Banque… Il lui suffisait un seul coup de fil … mais il voulait aussi profiter de mes richesses naturelles…

J’aurai pu le faire … Qui l’aurait su !

Malheureusement notre monde d’aujourd’hui fonctionne de la sorte … Pourquoi nager contre courant ??! Pourquoi souffrir inutilement ? Pourquoi refuser le respect des autres … après tout notre monde ne juge que sur l’extérieur ?

La réponse est simple : je risque de perdre le respect pour moi-même … et honnêtement je m’aime trop … je m’en fous des autres… je fais ce que je veux 

Je vous les dis je suis maso …

 
Je désirerais vivre de la passion comme avec Hugh Laurie…J’en rêve pas !

Le regarder à la télé me remplie déjà de plaisir… de le voiiiiiiiir…(enkahhal 3alih)

J’aime la passion … Et là je ne parle ni d’amour ni d’engagement … je parle de désir … d’envie… de sexe et de folie

Parler de fantasmes n’est pas évident pour nous les filles et pas du tout toléré dans la société en générale que dire dans une société arabo-musulmane…

Les filles entre vingt et trente ans pas mariée confondent tout le temps Amour et Passion et refoulent tout envie et tout fantasmes … Elles s’interdisent même d’y penser

Si tu poses à une fille la question « quel est ton fantasme » elle ne saurait quoi répondre car elle ne le sait pas…

Alors que pour les femmes mariées c’est différent souvent déçues, ennuyées et délaissées brûlent de l’intérieur et s’étouffent des liens sacrés du mariage et … Souvent te conseillent « Ne te maries pas » et te sortent de temps à autre « Combien je t’envies »

Il y a quelques mois, j’ai été invité à une soirée entre filles chez une copine mariée en tout bien en tout honneur pas la peine de faire galoper vos imaginations …

On était quatre filles célibataires et six femmes mariées dont la maîtresse de maison… il y avait de la musique… une mosaïque d’hors d’œuvres et de la Vodka à gogo … le tout est servi dans du cristal …

Quand tu entres dans son salon c’est comme si tu rentres dans un rêve … le marron dans tout ses degrés (j’adore) une lumière légèrement tamisée… enfin, tout est à sa bonne place avec élégance et goût

La musique résonne de plus en plus fort  … Nos verres se sont levés en un parfait cheese  « à nous, réunies » « à nous, heureuses » « à nous, copine pour toujours »

L’une buvait … l’autre dansait… l’autre encore photographiait les souvenirs …et moi je m’amusais de tout

Vers 1h, à la troisième bouteille …Elles étaient sur les tables et je parle là des mariées … Une d’elle nous a offert le spectacle d’un striptease… Ma foi, j’étais amusée, profondément surprise et stupéfaite

Avec déchaînement … Elles criaient … Elles chantaient … Elles n’avaient qu’une seule envie se défouler … !!! C’est comme un explosion !!! 

Le fait qu’on étaient entre filles… Je pense, que ça a facilité les choses … Elles se sentaient en confiance donc elles se sont lâchées… Et je me demande pourquoi elles ne se lâchent pas avec leurs maris ?

la réponse très évidente qui me vient tout de suite à l’esprit « c’est qu’elles n’ont pas confiance en leurs maris »

Car le mari tunisien juge… condamne… (kèn il fom el harek) et la plus part du temps ne connaît pas vraiment les désirs … les envies… les fantasmes de sa propre femme !!

En fin de soirée, j’ai attrapé l’appareil photo et j’ai effacé les photos qualifiées de compromettantes pour ces femmes… (sokrana ou hadhka ».

 


J’aurais souhaité être une star connue dans le monde entier… J’en rêve pas !
Je suis considérée comme étant une star par mes amis… Il faut dire que je cuisine bien… Oh combien de fois, on a organisé des dîner pour une trentaine de personnes … et de mes mets il n’en reste rien …J’en suis fière 


J’aimerai avoir le corps de Catherine Heigl...J’en rêve pas…

Je suis bien comme je suis…et pas mal foutu en plus !!

 

Je voudrais ouvrir mon propre restaurant …Là ! j'adore rêver!

Mélanger le plaisir et le labeur …

Qu'y a t'il de meilleur que ce rêve ?

 

Tout ceci n’est que de petits rêves, anodin, accessibles, impossible ou presque... Et puis au milieu, il y a ceux auxquels on voudrait croire sans vraiment oser le faire comme pour moi trouver mon âme sœur, repérer le bonheur et réaliser enfin équilibre et sérénité ...

 

Le plus drôle c’est que le jour où on tombe sur l’homme ou la femme de sa vie … 

On panique … Ce n’est qu’un rêve ! On a siiiii peur

On prend ses jambes à son cou … pour se réfugier dans la réalité … L’amour n’est que foutaise !

On se renferme sur soi même… On fait tout exprès ou tout de travers pour le ou la chasser…l’éloigner comme si on s’inflige une punition !!

Pourquoi ?

Je commence à croire vraiment qu’on est vraiment maso … C’est une épidémie générale !

Et c’est  une consolation pour moi …

Je ne suis pas la seule « MASO »… Youpiiiiiii …  
 

Aujourd’hui encore… C’est le printemps 

J’ai le cœur qui sourit de nouveau …

J’ai la tête ailleurs… Je ne sens plus ma peur !

Je souris sans raison… Je suis certaine que ce ne sont pas des illusions

J’ai l’air bête comme s’amuse à me le répéter ma sœur…

Mes rêves sont en fête …

Je suis éprise !

Partager cet article
Repost0
26 mars 2008 3 26 /03 /mars /2008 12:17

Travailler son esprit et son état d'âme afin d'être serein, en paix et fort… Est ce possible … ?

Est ce faisable dans la colère ou dans la déprime ?


Sortir du cercle vicieux et piteux de son échec ou de sa solitude … Voir même de pouvoir vivre le miracle de s’en tirer !
Est ce chose envisageable ???

 

Il se trouve que c’est une chose difficile à réaliser…

On reste encore et toujours triste, seul et à la dérive... Parce que le monstre de la peur nous paralyse !

Du brouillard surgit une silhouette … « Qui sait ce monstre qui vient vers nous ??!...

NON, on refuse que l’autre vienne nous déranger au fond dans notre gouffre… Qu’il parte … »

Pourtant, quelque part dans notre cœur, on est bien content de la main que l’autre nous tend… Mais,

« Non … Non il se pourrait que c’est un autre méchant … Ma foi, on a déjà donné ! Il se pourrait que c’est quelqu’un de bon … Bon sang ! On a rien demandé … On a assez ! » 

Qu’il parte…  
******************

J’ai regardé l'heure
Il est 5h
du matin, je n’ai pas envi de me lever…

Je souris, sous mes draps chauds… Je me sens en paix… Il y avais toute une douceur qui m'entourait…

J’ai attrapé mon bloc note du chevet et j’ai écrit les premiers trois mots de mes pensées « Pas »…« Sourire »… « Espoir »

 

J’ai voulu les murmurer mais rien ne sortait, parce-qu’en vérité,  j'aime le silence entre les mots, entre les lignes aussi entre les souvenirs qui m’assaillent … qui me défient … qui me submergent sous forme de photos en arc en ciel mais aussi en noir et en blanc 

 

J’ai voulu remémorer le visage de l'histoire qui se trame autour

J’ai voulu redessiner le croquis de son corps…

J’ai voulu ré-écouter les battements de son cœur…
Rien ne me parvenait ! Mais…


Une voix du plus profond de mon moi…

Retenti… Oh ! oui…  

Dessine moi en couleur avec un air de joie

Dans ma force … Dans ma vie… Dans l’espoir, j’ai de la foi

******************


On réalise aussi que le danger de cet aspect d'espoir de se débarrasser de son mal, est qu'il peut provoquer un sentiment de ne jamais en faire assez ou de ne jamais agir de façon correcte puisqu'on reste déprimé et triste malgré tous nos efforts. 

 

C'est justement ce qui nous arrive souvent et c’est souvent ce qui nous décourageait énormément...

 

Cette illusion de vouloir aller mieux nous fait faux bond  et fausse notre sourir à  nous sentir mieux en profondeur … à être bien dans sa peau pour de vrai…

Cet « échec de contrôle sur notre état » nous fait  sentir coupable, irritable, fragile et en colère par rapport aux autres qui y arrivent, eux, à tout gérer avec adresse et maestria.

comment ils font … ?!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

*******************


Il est 7h, je m’arrache du lit … Aussi, de mes souvenirs, de mes pensées …Je fuis 

Je prend mon café … Je suis encore entre deux humeurs … Je contemple le bouquet de fleurs dans ma chambre et mon sourire prend des couleurs… 

J’allume … Je tire lentement sur ma cigarette, je suis amoureuse de ce geste, la fumée entre les lèvres, un soupir qui s'échappe… 

Je rêve juste de rester comme ça, ne plus bouger, le corps oublié, l'âme qui s'ouvre, je ferme les yeux et je m’envole…

 

Une voix du plus profond de mon moi…

Retenti… oh oui  

Dessine moi en couleur avec un air de joie

Dans ma force … Dans ma vie… Dans l’espoir, j’ai de la foi

**********************


Je crois savoir un peu d’où nous vient cette sensation de ne pas être suffisamment forts, bagarreurs dans le bon sens et positifs mentalement.


Ce sentiment nous venait entre autres de petits détails comme à la manière que nos parents nous ont élevé…

Eux, ils adorent nous posséder… Et nous, on se plait à être toujours assisté… 

 

En effet, les parents, nous disaient souvent lors d‘épisodes où on passe par des périodes fragiles et de doute… Et ils nous dictent ce qu’il faut faire selon bien sur des directives héritées d’anciennes générations…sans tenir compte bien entendu  de l’évolution de notre monde…

 

Souvent, une des premières recommandation c’est de faire attention à sa virginité si c’est une fille … Ou c’est de faire attention à son derrière si c’est un garçon …
Tout est HRAM (Interdit par la religion) … Tout est 3AIB… (Interdit par les traditions et les coutumes) Donc, ce qui est primordial, c’est de protéger le corps du sexe parce que c’est mal !…
Ce qui est capital, c’est apprendre à ignorer les cris de son corps… ça c’est bien !


Aussi ils nous poussaient à étudier pas nécessairement pour apprendre ou pour se cultiver mais surtout pour arracher son diplôme ce qui signifie un gros salaire et une haute position dans la société …

 

De par notre élevage à la tradition du bétail : Ce qui compte c’est le corps … C’est le matériel…  

Jamais ils ne s’intéressent au mental … Jamais  ils ne s’intéressent au  sentiments …

C’est la raison qui doit primer … « Tu fais ce que je te dis et puis c’est tout »… « Je ne veux pas savoir ce que tu sens » … « Ca ne se fait pas ! Je ne veux pas savoir à quoi tu penses »… « Je suis ton père… je suis ta mère … je sais mieux que toi ce qui est bien pour toi »… « Je t’ai choisi de faire médecine … pas question de faire droit »… « Te marier avec celle là … Il n’en ai pas question … Ta mère t’a choisi une fille de bonne famille … Tu risques de faire souffrir ta mère par ton refus … elle est cardiaque »… « Te marier avec ce garçon … il n’ a rien… l’amour ne dure pas et puis qu’est ce que tu sais de l’amour RIEN … »

 

Et je me demande pourquoi tant de haine et tant d'acharnement à nous traiter les uns des autres  par de matérialistes alors qu’en vérité c’est nos parents qui nous ont élevé comme ça et pour être comme ça ?!!!!!!!!!!!!!!


Qu’est ce que la réussite selon nos parents ?

La réussite … C’est argent ce qui veut dire leurs rendre le peu du beaucoup qu’ils t’ont donné (c’est un devoir)

La réussite … C’est un bon boulot ce qui veut dire que nos parents vivent leurs rêves par procuration « mon fils a fait ce que je n’ai pas réussi à faire…ma fille a épousé un homme riche ce que je n'ai eu la chance de faire 

La réussite … C’est le mariage ce qui veut dire petits enfants et continuation de la lignée… 

********************

Il est 9h, , je sors de mon monde en fleurs sous un parapluie en pleurs …

Les personnes que je regarde dans le métro comme dans le blogosphère n'ont pas de visages, je vois à travers, je vois au-dessus …  Je ne vois pas de tête !!! …

Il y a un nuage de pensées des fois intelligent, d’autres banale mais surtout avec un cris transperçant du « y en a marre » 

Ces nuages de pensées se tamponnent, se mêlent, se fondent, se réalisent… Tantôt je me sens éprise…Tantôt je me sens dégoûtée

Mais… Dehors, toujours encore tout m'attire…

Parfois, je voudrais arrêter de penser… Je voudrais arrêter ces images qui se précipitent en moi et qui prennent toutes la place…

Je ne vois rien, surtout je ne vois pas les corps car les corps marquent trop… Les corps bougent trop… Les corps blessent trop

 

J’ai menti sur l’heure de mon réveil … Il était 4h quand j’ai ouvert mes yeux … J’avais mal dans le cœur … J’ai été prise comme par une nausée qui m’a submergé tout à coup… Et puis une angoisse a étouffé ma respiration… Et je me suis réveillée…

Dans la pénombre, je lisais encore les maux de Saikiki!!!… Les phrases de ses notes … Le lourd sens des mots de ses commentaires…

Oui… C’est bien vrai …

La fin de l'amour, c'est comme une presque mort… Quand le cœur est déjà refroidi… c’est terrifiant Mais… Il reste quand même les derniers sursauts…

Sinon pourquoi tenir un Blog ?… Pourquoi écrire son mal ?… Pourquoi accepter des commentaires ? Pourquoi ? … Pourquoi ?

 

Dans ma force … Dans ma vie… Dans l’espoir, j’ai de la foi

Une voix du plus profond de mon moi…

Retenti… oh oui  

Dessine moi en couleur avec un air de joie

 

L’image de quelques petits pas…

La béatitude à pieds d’un bébé re-décore ma vision à moi …

De son blog « http://saipamoua.blogspot.com/ » , le flou d’un cœur chaud qui se bat me revient à la mémoire …

N’est ce pas lumière d’une fée dans l’amertume ? …

N’est ce pas lumière d’une fée dans l’injustice du gouffre noir ?!! 

 

Une voix du plus profond de mon moi…

Retenti…  

Dessine moi en couleur avec un air de joie

Dans ma force … Dans ma vie j’ai de la foi

 

Sourire devant son image et ce malgré les larmes d’une histoire…

 

Une voix du plus profond de mon moi…

Retenti… oh oui  

Dessine moi en couleur avec un air de joie

Dans ma force … Dans ma vie… Dans l’espoir, j’ai de la foi

******************


Le vent siffle et cela m'angoisse, et puis mes mains tremblantes encore, je marche, à nouveau, mon regard sur la vie prend l'air…

Et je plonge à nouveau dans la ville, je me laisse avaler par le bruit de la rue, par cette eau sur les pavés…

Je regarde vers le ciel, c’est gris … c’est triste…c’est nuageux … mais du plus profond de moi même je crois dans l’existence du soleil … « Ne dit-t-on pas après la pluie le beau temps »

J'aime Tunis, la ville qui ne me lâche pas , la ville au visage de femme, charmeuse, salope, libre, effacée, garce, secrète , ouverte, fermée, fière…

Je respire, et j'aime l'odeur de la pluie qui me chatouille mon visage…

Je voudrais dessiner cette femme, avec des lèvres qui s'ouvrent sur des histoires au goût de l’espoir, l'imprimer, la graver enfin sur les murs et sur les cœurs …

 

Espoir…

Je cherche ce mot dans le moindre des détails pendant mes journées … Pendant mes nuits … Dans ce monde … Dans ce foutoir

J'apprends à être moins sévère avec moi-même

J’apprends à apprécier mes forces à leur juste valeur, sans attendre de personne me dire la vie est belle ou la vie est terrifiante 

Ça fait tellement de bien de le réaliser soi-même et de se le répéter autant de fois nécessaire dans une journée ! Pourtant je suis si triste …
Mais…
Gardons espoir,

Soyons indulgents envers nous même ... !

Nous sommes humains et nous sommes sur la Terre pour apprendre à évoluer... sinon on y serait plus depuis longtemps ! 
Le remède …

Il n’est pas dehors ou chez d’autres … je suis persuadée qu’il est au fond de nous … grâce à lui il saura nous guérir de nos blessures et de nos souffrances

***************


Une voix du plus profond de mon moi…

Retenti… oh oui  

Dessine moi en couleur avec un air de joie

Dans ma force … Dans ma vie… Dans l’espoir, j’ai de la foi

 

Je dessine dans l'air des lignes toujours à tort et à travers, qui se croisent et qui se décroisent…

Je dessine des cercles qui s’entrelacent et qui se détachent …

Je vis des liens qui s’unissent et qui se cassent …

C'est fou comme on ne maîtrise rien, je suis triste un instant, et je saute de joie l'instant d'après…

 

Messieurs, Mesdames,

Il faudrait bien me l'expliquer… !!!

 

Je me regarde en surface d’une flaque (il n y a que ça à Tunis), je vois derrière mon regard, des rêves abîmés, noyés, gommés…

 

Ou suis je ?

Je m'efface de plus en plus, j'ai beau bouger d’un geste ferme, mon Moi… Rien à faire !

Mon reflet stagne… J’ai l’impression de devenir transparente comme dans cette flaque d’eau

 

Mais non…

Il faut que j'ouvre les yeux à nouveau sur le monde, et que j'arrête de regarder en moi, ça ne sert plus à rien, je veux les autres, je veux leurs mots, leurs paroles, et puis je dois affronter les autres corps, et retrouver le désir…

Une voix du plus profond de mon moi…

Retenti… oh oui  

Dessine moi en couleur avec un air de joie

Dans ma force … Dans ma vie… Dans l’espoir, j’ai de la foi

 

Alors je sors de mon moi…

Je fraye mon chemin dans le monde des blogs et je plonge de nouveau dans des histoires sans fin…

Je fraye mon chemin dans la foule de ma ville, je ne vois rien que des regards indiscrets, et  voyeurs qui se glissent sur les corps …

Je fais un halte…

Je me retourne sur un homme aux cheveux blond…

Je me retourne sur une femme aux cheveux brun …

Je m’attarderai, attentive et pensive…

Je me poserai, là, par terre, pour parler un peu, peut-être qu'elle pleurerait, et qu'elle dirait tu veux bien m'écouter

Peut être qu’il me tiendrait la main et qu’il me parlerait…

Peut être que je me confierai à eux … peut être…

**********************

 

Une voix du plus profond de mon moi…

Retenti… oh oui  

Dessine moi en couleur avec un air de joie

Dans ma force … Dans ma vie… Dans l’espoir, j’ai de la foi


J’ai rejoins mon nounours, et deux amis, le vin dans les verres, les regards qui s'échangent, les mots criés, les rires qui s'élèvent en spirale au-dessus de nous…

Je les regarde, beaucoup, et derrière…

Derrière les yeux, on ne sait jamais, ça n'empêche pas cette immense complicité qui nous lie, et avec mon nounours on expose nos théories de célibataires endurcies…

On écrit les mêmes histoires, on en écrit d'autres…  à chacun sa propre histoire

On vide nos verres, on les remplit entre deux rires… même si on se trouve dans une serre 
***********************


Une voix du plus profond de mon moi…

Retenti… oh oui  

Dessine moi en couleur avec un air de joie

Dans ma force … Dans ma vie… Dans l’espoir, j’ai de la foi


Et je rentre dans les rues, pleine de cette ivresse, un bouquet de fleurs à la main et qui plonge mon cœur d’allégresse …

On marche, un peu de travers, mais nos corps flottent, et seules nos âmes dansent dans la nuit

Devant chez moi, je fume encore, il fait très sombre, et j'aime que le noir recouvre nos cheveux…

Et puis je le laisse, je suis soudain pleine de tristesse…

Alors, je m'assis sur les quelques marches de l’escalier froid, mais je ne sens plus rien que cette lame plantée dans l'estomac

************************

j’ai eu une journée longue remplie d’amertume d’inquiétudes et de joie

Je suis entre plusieurs humeurs…Et je ne sais d’ailleurs que dois je penser

J’ai reçu un mail d’un passé qui m’a surprit et qui m’a fait pleuré 

Il, l’homme de mon mail me parle aussi de solitude, d’espoir et de bonheur

Mon téléphone sonne …

Une amie de France chère à mon cœur s’étonne de mon silence et me tire de ma torpeur

Je vous laisse mes amis les bloggueurs… Je pars lui écrire parce qu’elle s’inquiète de mon humeur

 

Une voix du plus profond de mon moi…

Retenti… oh oui  

Dessine moi en couleur avec un air de joie

Dans ma force … Dans ma vie… Dans l’espoir, j’ai de la foi

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Dans le Monde Magique de Lili
  • : Regard sur la Vie ... sur ma Société au fil du Temps...
  • Contact

Profil

  • Lili
  • Je perds ma tête devant le simple sourire de ma nièce de 3 ans... 
 J'adore le regard joyeux et colorée de ma chienne à ma vue... 
 J'admire l’arc en ciel d’un matin de grisaille...
  • Je perds ma tête devant le simple sourire de ma nièce de 3 ans... J'adore le regard joyeux et colorée de ma chienne à ma vue... J'admire l’arc en ciel d’un matin de grisaille...

Divers

 

 

 

 

 

 

 

 

Rechercher

Archives