Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 janvier 2008 3 23 /01 /janvier /2008 17:29

Sous l’influence d’une image publicitaire… Elle prend la direction de CARREFOUR… 
Après 20h30 c’est le rendez vous des célibataires, des divorcés et des séparés pour faire leurs courses dans le calme et la sérénité. 

Et … Aujourd'hui, elle a décidé de trouver l'amour !

C’est très craquant un homme poussant son chariot ou portant son caddie et qui erre entre les rayons avec un air décontracté et peu sur de lui…

Et puis … Il est vrai que quand on a besoin de quelque chose de spécial, il suffirait d’aller en grande surface pour l’acquérir ! Pourquoi pas l’homme idéal ?!!

 

Se sentant légère… Belle… Enthousiaste… et pleine d’espoir, elle part à la chasse… En compagnie de sa copine…


Toutes les deux commencent par se promener dans le rayon des livres…
Elle voudrait qu’il soit intello mais qui ne porte pas de lunette… 

- Que penses tu de l'homme là-bas? lui demanda son amie

- Oh non! trop petit, il ne doit pas avoir au dessous d’1m78! Je veux un homme! un vrai! Pour que quant il me prenne dans ses bras il m’enveloppe …

Elles passent devant les livres et les jeux culturelles d’enfants … Son amie est tentée de feuilleter les images colorées d’un conte… Elle lui demande :


-Et celui ... là-bas?


-Pas mal même s’il porte des lunette… c’est des percés ouais… 
Mais ne penses tu pas que s’il est dans ce rayon … C’est qu’il est père d’enfant… Ayya, On perd notre temps ici

 

L'amie marqua une pause, elle en avait déjà marre… Et lui propose :

- Pourquoi ne pas aller au rayon accessoires auto ?

- Bonne idée … au moins je m’assure qu’il a sa propre voiture… 

 

Elles se dirigent vers le rayon en question et remarquent de loin la présence d’un bel homme … de dos déjà il a un très beau derrière…

 

Elle :

- Emmm… Craquant ! Mais trop grand … 
Il me fait sentir naine !!! j’ai l’impression de longer une girafe … Non… non… non


Son amie
-Faudrait savoir, tu veux un homme petit ou grand?!


Elle sembla réfléchir un bon moment :

-Euh... ni grand ni petit… Je veux qu’il soit sur ma mesure !


-Et… celui, à notre gauche pas trop beau mais il est bien bâti


-T'as regardé sa tête? Il a de grosses moustaches … pleins de poils qui dépassent de partout… sauf sur sa tête  et puis regarde ses mains … on dirait des mains de gorille… Se faire embrassé par un cactus !! Non merci.

 

-Aaah, tu m'énerves enfin! ... Bon, et celui en face de nous?


-Sa peau est trop lisse et trop rose, on dirait Peggy de chez
Mapped show ! rechigna t-elle

 

Sa copine enchaîne excédée :

-Il  faudrait savoir ce que tu veux ?


Elle  réfléchit de nouveau:
-Et bien je le veux ni trop ni pas du tout, normal quoi!!

- Bon d’accord … Et celui qui nous suit depuis tout à l'heure?

- Ah mais non!! c'est un moins que rien ! Regarde ses chaussures bien que leur couleur initiale est le noir…
Elles me paraissent grises et vieilles…
Faut qu'il soit bien propre !! et puis regarde ses habits, elles dénotent de son mauvais goût … 
Pourquoi ne pas aller au rayon fromage et charcuterie et en passant, jeter un petit regard au rayon vin ? Un mec du genre bon vivant ce n’est pas mal…

 

- Bon d’accord, allons y... Regarde le brun mignon au rayon vin...


- Oui Emmm séduisant … Mais, regarde dans son caddie il y a  des couches bébé, des petits pots…c’est un marié et c’est un papa


- Bon il peut être papa séparé … soyons cool


- Non, il y a  un paquet de tampons hygiéniques...Regarde juste à côté du paquet de chips … Là ! Excuse moi le doute n'est plus trop possible!


- Bon… Pifffffff … j’en ai marre …


- Mais tu cherches quoi à la fin?

- Je veux un bel homme, intello, avec un corps d’athlète, pas trop grand pas petit, qui a du goût et qui est un bon vivant … En résumé, quelqu'un de cool, de normal et surtout libre…

-Tu sais ce quel est ton problème? Tu cherches trop! Tu veux à tout prix … 
Pourquoi tu veux absolument trouver l'amour aujourd'hui? 
Arrête de te prendre la tête pour ça!! Et ne force pas le destin

- Pfff! Je veuuuuuuuuuuuuuuuuuuuux un namoureuuuuuuuuuuuuux !

- Sois un peu patiente, il viendra sans même que tu le saches, tu n'auras même pas le temps de réfléchir... tu sauras que c’est le bon… Ton cœur te le dira  !

Avec un air battu, elle lui répond :
- Bon d'accord! 
Mais qu'il se dépêche, je ne vais pas l'attendre toute l’éternité !!

Morale de l'histoire:

Arrêtez de chercher l'amour à tout prix, attendez qu'il vous trouve lui même!

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2008 5 11 /01 /janvier /2008 16:31
Depuis trente ans, je n’ai eu qu’une seule meilleure amie … une vraie…

Voici notre histoire…

 

Enfants, 
nos deux familles étaient les premiers à habiter notre actuelle résidence … donc par la force du voisinage … on s’est rapprochées.


Elle,

Elle était plus âgée que moi … d’une année mon aînée…

Elle était charmante pas du tout belle … 
Elle avait presque 1m58  un peu rondelette, une peau mate, des cheveux très fin d’un châtain clair et un regard tellement bon et naïve que beaucoup prenait pour idiot.

 

Mon amie avait un problème … 
Je le qualifie de problème parce que le regard de notre société si vicieux … si voyous … si con la rendue ainsi


Elle avait une forte poitrine … Porter du 100 C, lui a toujours empoisonné la vie …


Elle était … 
Sans cesse, à la recherche du modèle qu’il faut pour cacher son désarroi …  pour minimiser sa honte…  pour échapper à la vulgarité de la rue … pour fuir les intentions vicieuses…


Je pense que « ce problème » a infecté sa personnalité … 
Elle s’est effacée au fil du temps…

Ses parents la culpabilisait  d’avoir un physique attirant des problèmes… Et elle en souffrait...

 

Elle ne voulait qu’une seule chose se fondre dans la société pour être plus libre... plus indépendante et peut être ainsi heureuse

Son rêve était de faire une opération d’esthétique  pour rentrer  sa poitrine  dans les normes sociales dès qu’elle pourrait rassembler l’argent nécessaire...

 

Je me souviens à la vingtaine,  ses parents surveillaient ses allées et ses retours … épiaient ses faits et ses gestes…

Ils la considéraient faible, incapable de se défendre …

Naïve,  incapable de se protéger … Donc, on lui interdisait les sorties… les amis (es)… les voyages seule… enfin TOUT

Sa vie se résumait à la lecture… à la télé … au ménage et … à MOI.


J’ai été sa bouffée d’oxygène … 
J’ai été son lien avec le monde extérieur … 
J’ai été la vie 

 

Elle vivait à travers mes histoires, mes aventures et mes apprentissages …

Elle était ma confidente …

Elle était mon journal intime…

Elle était ma conseillère

Je l’aimais …

 

Je me souviens qu’à chaque fois que la vie me giflait… j’accourais vers elle lui raconter mon mal comme une petite fille en pleurs


Ce n’est que par des heures et des heures que toutes les deux, avions appris comment analyser et décortiquer une situation…

Comment modérer entre principes puisés des livres et leçons tirés du réel de la vie…

Comment assouplir valeurs et conseils que nos parents essayaient de nous inculquer et le fait qu’eux mêmes ne s’y effectuaient pas

 

Grâce à elle j’ai appris à construire ma propre boussole... MAIS elle, NON. 

 

Et puis un jour … On s’est disputé

Ce n’était pas une vraie dispute … disons qu’on a eu une petite altercations et … chacune s’est lovée sur elle même et n’a pas cherché à rappeler l’autre… 

 

Voici l’histoire qui nous a séparé :

 

Je ne suis ni conservatrice ni traditionaliste … 
J’estime que chacun est libre de faire de son corps et de sa vie ce que bon lui semble mais je pense qu’il y a certaines décisions qui nécessitent une mure réflexion et une conscience totale des conséquences


Mon amie a toujours voulu se marier … Un mariage avec tout le tralala qui lui est du

Elle rêvait du prince charmant … qui allait venir la faire sortir de l’enfer familiale … 

 

Il y a un an et demi, à 34 ans passés, ses parents se sentant coupables je crois, ont décidé de lui donner sa liberté …

La liberté de sortir … de rentrer quand elle veut … de passer la nuit chez une copine…  etc.

Je pense qu’ils se désespéraient du fait qu’elle ne s’est pas encore mariée et ils voulaient qu’elles multiplient les occasions pour qu’elle puisse rencontrer quelqu’un 

A chaque fois, qu’elle faisait la connaissance d’une personne … Elle venait me raconter chaque détail après que ça s’est fini … 
Elle était comme un enfant qui était entrain de découvrir le monde …

Mais... Libérer une fille à 34 ans, alors qu’on lui a jamais appris les dessous de notre société … c’est bête.

 

Plonger une personne en mer alors qu’on lui a jamais appris à nager c’est inconscient … 

Donner d’un coup à une jeune fille une forte dose de liberté sans lui apprendre à se défendre … 
Ce n’était pas bien


Elle était pire qu’un bébé…

Elle avait besoin de toucher le feu pour qu’elle comprenne ce qu’est le feu … 
Elle avait besoin d’expérimenter par elle même la vie … Mais je savais que le moindre coup de poing allait la détruire

 

Un jour, elle m’a téléphoné pour me dire qu’elle allait venir à mon bureau et qu’elle avait un truc important à me raconter …

 

Au cours  du déjeuner, elle m’apprend qu’elle a rencontré quelqu’un à la cinquantaine, divorcé et qu’elle en est folle amoureuse


Le monsieur n’est pas prêt pour se remarier … il le lui a dit mais peu importe elle en était dingue 

Plus elle avançait dans son récit et plus je palissais … et je tremblais de peur pour elle dans mon cœur


A la fin de notre déjeuner, elle a reçu un coup de fil de lui … Et ma foi, j’ai été étonnée de voir son visage qui virait du rouge au pourpre … (i tofla zibda dhèbet wèna netfarrej … !!!)

Après qu’elle a raccroché elle m’a annoncé qu’elle allait le voir et moi comme un disque cassé :
« fais attention à toi... Téléphone à moi s'il y a le moindre problème puis ce n'est pas un homme pour toi ... tu dois penser à toi ... à connaitre quelqu'un avec qui tu pourrais construire un foyer»

 

Mais en vain, mes conseils sont tombés dans l’eau … elle ne veut que lui et on s'est séparé à cause d'un con


J’ai été dure, je voulais la guider comme si c’était une gamine de dix ans et …

Dans mon fort intérieur, je me disais qu’elle allait perdre son temps  et rater des opportunités pour pouvoir se marier et fonder une famille...

Elle n’avait ni fortune pour acheter un mari ni une beauté pour ensorceler un prétendant … ni de la jeunesse pour attirer tout bonnement un homme …

C’était un petit canard boiteux bon, naïf et qui manque de confiance en lui …

C’était un petit enfant à la recherche du bonheur …à la recherche d’amour et de tendresse … 
C’était une petite fille qui aspirait à avoir de la sécurité et beaucoup de stabilité…

 

Devant mes leçons à la con… elle s’est fait petite... Et depuis on a rompu tout contact.

 
Hier soir, par un hasard j’ai eu de ses nouvelles et j’ai appris qu’elle est morte depuis une semaine


Elle s’est éteinte le 02 janvier 2008… à la suite d’un cancer qui s’est déclaré voilà 8 mois

Après des semaines et des semaines de souffrance et une lente, très lente descente dans l’horreur de cette mort… 
Elle est partie sans que j'ai pu lui dire adieu...

 

Et aujourd’hui  je réalise une chose tout à fait troublante : 
On ne sait jamais lorsque c'est la dernière fois.

 

La dernière fois que je l'ai vue avoir un regard lumineux, j'ignorais alors que c'était la dernière fois.


La dernière fois que je l'ai vue avoir un fou rire, j'ignorais alors que c'était la dernière fois.


La dernière fois qu’on a partagé des secrets pour construire l’histoire de notre amitié, j'ignorais alors que c'était la dernière fois.


La dernière fois que nous avons été dans le rire … dans les pleurs … main dans la main,  j'ignorais alors que c'était la dernière fois. 


La dernière fois qu'elle a plaisanté, qu'elle a espéré, la dernière fois qu'elle a pleuré…Bon dieu, j'ignorais alors que c'était la dernière fois.


La dernière fois qu'elle m'a conseillé … qu’elle m’a guidé, j'ignorais alors que c'était la dernière fois


La dernière fois que je lui ai tourné le dos, j'ignorais alors que c'était la dernière fois

 

Je viens de me rendre compte d’avoir vécu des tas de dernières fois sans le savoir…

Je me sens mal

 
A mon amie,
ALLAH YARHMEK OU INCHALLAH IT SAMAHNI

 

Partager cet article
Repost0
6 mars 2007 2 06 /03 /mars /2007 13:45

Je me promène seul sur Mars où il fait toujours rouge gris… Ma vie est silencieuse, calme et déserte … un air au clair de la lune me chauffe le cœur et colore ma solitude … chanté par mon enfant de six ans qui joue… qui vit… Ma femme est morte il y a déjà trois ans, elle avait 40 ans… elle n’a pas pu défier notre solitude …
Je ne lui suffisais pas … notre enfant ne lui suffisait plus …
Elle ne reviendra plus jamais



Cela fait plus de 10 ans qu’ils nous ont envoyé sur cette planète, ils nous ont chassé de nos maisons, ils nous ont déraciné de notre terre… ils nous ont jeté dans une ville fantôme d’un projet politico- scientifique inachevé…ou échoué … peu importe
Et oui, ils nous ont jeté avec leurs consciences mortes dans les oubliettes… dans une ville habitée de pauvres cobayes vivants en fantômes…

La ville est encerclée par une grosse sphère qui nous assure un air respirable mais qui limitait notre liberté… qui nous interdisait tout contact avec tout humain d’une terre lointaine et inaccessible

Nous avons fait notre possible pour pouvoir nous organiser … protéger notre culture … reconstruire avec les débris de nos blessures de nouvelles maisons sans perdre l’espoir qu’un jour nous rentrerons chez nous

Au début, on était quelques centaines des quatre coins de la terre… La philosophie était notre emblème…
Nous avons subi la prison suivant l’humeur des régimes criminel devenus dictateurs que nous… avons mis en place…
Petit à petit, nous nous sommes fait étouffer, assassiner, exterminer … ils nous ont téléporté … nous ont jeté comme des déchets sur cette planète… qui pour eux est une sorte de décharge de la vie de la pensée humaine

C’est difficile, je devais me battre pour rester humain, je devais vivre pour continuer à leurs cacher l’existence de mon fils, je devais rester fort pour l’aider à grandir et lui apprendre à écrire …
Je ne devais surtout pas baisser mes bras pour pouvoir lui raconter l’histoire de nos ancêtres …
Je devais garder la tête haute pour pouvoir lui enseigner à penser et lui souffler les abc de la liberté

Tout le monde est mort à la suite d’une épidémie incompréhensible et mystérieuse … j’étais avec mon fils les seuls épargnés


Depuis quelques temps, les autres me laissent tranquilles, je ne sais pas s’ils se sont rendus compte que je suis encore en vie ou pas mais je sais qu’ ils savent bien qu’ils ont gagné, que je suis seul et qu’il n’y a plus personne pour m’écouter… encore moins pour me comprendre.
Ils me laissent même circuler à ma guise dans ma grande et terrifiante prison d’ailleurs mon bracelet électronique ne fonctionne plus…

Je suis vieux… j’étais un vrai combattant contre l’injustice… contre les dictatures… contre l’esclavagisme dit moderne… contre moi-même… Aujourd’hui, je ne suis plus une menace pour eux… d’ailleurs, ils se fichent de moi … je ne leurs sers plus à rien … je suis un non-programmable

Je suis l’avant dernier homme, je marche difficilement, mais je me tiendrai debout jusqu’au bout, je suis le dernier représentant de l’humanité ...
Je n’ai plus qu’à attendre la mort … mon unique délivrance … pour quitter cette planète d’ombres et retrouver le monde de la lumière... retrouver la liberté … la vrai
Mais mon rôle n’est pas encore fini, Il ne me reste plus qu’à lancer d’ultimes messages dans les réseaux informatiques… qui peut-être serviront si elles échappent aux virus et aux censures… je les envoie aux échappés à la dépersonnalisation…
Je jetterai de fragiles bouteilles dans le vaste de l’espace… aux autres espèces pour venir sortir mon fils du clos … à la conquête de la liberté et à l’espoir de retrouver la terre de son père
Je transmettrais ma force mon expérience mes principes à mon fils qui reprendra le flambeau si la Terre est encore habitable…

Je me souviens de la grande guerre… des milliers et des milliers de vies broyées supprimées dans de tombes inconnues collectives et anonymes … des hommes par des millions se sont désintégrés dans l’air comme s’ils n’ont jamais existé

Sur ma terre l’humanité a disparu … elle s’est fait détruire par elle même … les ordinateurs ont pris la place des cerveaux et se sont fabriqués deux images de l’humain
Une d’un automate glacial et dur contrôlé et programmé et une autre d’un humain animal sauvage et illettré … victime idéal pour le plaisir de la chasse … plaisir des grands
Assis sous un ciel étoilé immense dans son mystère perdue face au vide, je les imagine ces petits robots difformes, content de n’être plus rien, fière de ne sentir plus leurs cœurs battre et se battre
Ils s’agitent dans tous les sens pour remplir leur existence mécanique...

Oh Dieu tout puissant je suis si inquiet pour mon fils … il n’a que moi … accorde moi ta miséricorde et offre moi un peu plus de temps pour que je puisse lui tenir la main… m’assurer qu’il est sur le bon chemin et lui apprendre à se battre contre son premier ennemis lui même et contre son second ennemis le dis-humain des autres

Partager cet article
Repost0
27 février 2007 2 27 /02 /février /2007 16:54

VISION D'UN HOMME

L'envie de te répondre


Moi
Tout commence par un post... une après midi ... Et les questions se sont posées d'elles mêmes... Qui ce cache derrière ces mots ? qui a réussi à me procurer autant de bonheur et d'amusement? ???


Toi
Ta réponse était : Merci

Un merci ... Qui ne va pas changer  ma journée mais il m'encourage à avancer...Un dialogue ? pas comme les autres ok mais  après tout ce n'est qu'un dialogue.

Moi
Une envie d'une rencontre... Une envie d'un chocolat chaud... Enfin, elle a dit oui ... Je vais voir qui se cache derrière les mots... Un ange j'espère que non... Une femme j'espère pas seulement... C'est une vie que j?espère trouver à la hauteur de ma folie

Toi
Une rencontre.. pourquoi? ... Tu sais que la réponse porte peu ... L'envie est déjà là... mais c'est un moyen de gagner du temps...Le temps de penser... Le temps de voir ou tu vas mettre les pieds...

Moi
Je la vois venir.. Je sais que c'est elle... Je tourne la tête... Je ne veux pas la regarder ... Je fais semblant de ne pas la reconnaître ... Pourquoi ? Pour savourer le moment de la voir devant moi ...Pour ne rien rater

Toi
Comme dab en retard... comme dab ju zappes ...c'est rien d'autre qu'un café... encore une personne...au mieux une histoire pour ton Blog

Moi
Tu a proposé de m'accompagner pour que je rentre... Je vois l'envie en toi de regarder ce match... Mais comme dab, je prend les autres au mot ... je suis et je reste un vrai (bliide)... Tu as envie de rentrer ... J'ai envie de te garder ... Désolé mais c'est toi qui a provoqué ça en moi...ASSUME

Toi
Je zappe... Je zappe... Je zappe... je zappe ... Aucun danger... Aucun risque...Un mec comme les autres... Le match... le match... le match...qui va commencer et qu'à cause de lui je vais rater le début

Moi
Zappe ma chérie encore, même si tu veux... Je change les pilles pour toi

Toi
Une 2ème rencontre ok... Je ne bouge même pas ... A deux pas de mon bureau... Un simple café quoi... Et je continuerai à zapper si j'en ai envie ...Au pire c'est une histoire pour mon Blog

Moi 
Je te veux... Pas le temps pour les mensonges.. Une entrée directe dans ta vie... C'est ce que je veux ... Qui suis je ? mon passé porte peu... mon future je n'en sais rien... Ce moment c'est avec toi que je le veux point

Toi
Silence... J'ai besoin de temps... J'écoute... Et je zappe... Je ne suis pas obligée de suivre... je zaaaaaaaaaaaappppppppe... viens KENZA c'est toi ... mon bonheur

Moi
Un dîner ... une envie d'entrer dans sa tête ... la provoquer... Il faut qu'elle parle... J'ai besoin de ses mots... je ne veux plus seulement les lire...je veux les entendre...

Toi
Cool... il n'attaque pas ...il sait zapper lui aussi...ok tu es sage ce soir alors c'est moi qui te ramène chez toi


Moi
Je ne me sens pas bien je crois que j'ai la grippe... Sans pouvoir te voir ... Sans toi... Non? aller encore un autre dîner... Encore tu vas croire que je sais moi aussi zapper ... mais j'attend encore tes mots

Toi
Le restaurant Libanais... cool en plus... il zappe...j'aime ça... je ne me stresse pas ... c'est cool... j'ai la paix

Moi
J'arrête ... Fini ..c'est pas cette paix que je veux pour toi... Ce n'est pas cette vie que je voudrais pour toi.. Je n'ai pas peur..et si tu as peur tiens toi à moi... Je sais conduire...Aller ... une nouvelle lois... plus le droit de zapper...Tu ne me zappes plus ... et surtout tu ne te zappes plus...Encore une fois, je te veux... je te veux... je te veux...


Toi
Merde ...il est où...dans ma tête... comment est il entré...et en plus il ne se cache pas ... Il le déclare... Sors, s'il te plait ... je veux zapper... laisse moi encore une fois zapper

Moi
Qui te dis que je suis dans ta tête ... Cherche mieux... peut être que je suis dans ton coeur Va... t'inquiète pas ... zappe ...mais juste pour un moment

Toi
Encore un rendez vous... j'ai peur...je ne veux pas... ok un chocolat chaud...mais je dois être ferme... Tu n'entres plus dans ma tête ... je veux être avec toi...mais on discute des autres

Moi
J'entre dans ta vie ... Je te trouve enfin et comme dab, tu es la plus belle... Je suis séduit... Je le montre...  Je suis attiré... Tu le vois ... j'attaque... C'est le bliiid comme dab ... ça t'amuse ... moi aussi... J'ai compris enfin... même si je passe avec toi 100 ans... Il me faudrait tout les jours chercher à comment te reconquérir ...  Mon destin est toi ... c'est moi avec toi ... Enfin c'est nous

Toi
Flamme... Il attend ça de moi...non ... je m'en fous ... c'est sa faute... il a provoqué en moi l'envie d'écrire ... qu'il assume ...c'est lui qui l'a allumé ... alors qu'il brûle...

Moi
Wow .. T'inquiète ... Ton feu m'attire... Me réchauffe ... Je l'assume... Je t'assume ... J'ai espéré ça le 1er jour ... être un mot ... une phrase ... le sens dans tes écries ... où même un point ... une virgule... J'assume.. Et à ton tour... Assume mon envie... de te répondre...

Partager cet article
Repost0
26 février 2007 1 26 /02 /février /2007 17:12

VISION D'UNE FEMME

IL
Cela n'a duré que le temps d’une soirée, ce fut pour moi la plus belle depuis bien longtemps…
J'ai tout adoré d'elle, de ses manières à ses moindres sourires, de ses perpétuels zapping… à la profondeur de son regard … Tous ces détails que les filles pensées qu'on ne voit pas… parce qu’on les garde sous silence et qu’on n’en parle pas

ELLE
Alors même si cela n'a duré que le temps d’une soirée, ce fut pour moi la plus intéressante depuis bien longtemps…
J’ai été surprise … de la couleur arc en ciel de sa sincérité jusqu’au gris prétentieux et arrogant de l’homme en lui… de son incessant direct interrogateur touchant chaque mot chaque geste … Tous ces détails que  les hommes pensés qu’on garde sous secret


IL
Elle a un sourire ensorceleur… Je regrette juste de ne pas l'avoir fait rire d'avantage pour pouvoir plus en profiter…

ELLE
Il a le mot fonceur … le regard dragueur … J’ai besoin de gagner plus de temps … prisonnière de ma peur … me protéger de son filet de chasseur

IL
Tout a commencé lors d’un café, la où je ne voyais plus qu'elle malgré tout un monde qui nous entourait … Ses yeux qu'elle posait sur moi, et qui, à force de soutenir son regard, me provoquait un frisson dans le dos et faisait entendre une voix qui me disait que vraiment c'est pas possible qu'il ne se passerait rien de plus entre nous…

Je veux pluuuuuuuuuuuuuuuuuus

ELLE
Tout a commencé le temps d’une de mes curiosités, là où je voulais juste voyager le temps d’un café … Le laisser parler … me confier ses secrets …
Intriguée, je posais mes yeux sur chaque détail de lui … Exploratrice de son intérieur et… Observatrice de son extérieur

Juste le temps d’un café

IL
C'est… l’envie de la serrer dans mes bras … C’est l’envie de lui offrir le monde … C’est le désir de l’avoir en moi … C’est ma volonté de la faire ma Reine

Bon sang, je veux plus

ELLE
C’est … le besoin d’avoir confiance … Juste un petit bout de confiance … C’est la sagesse de bien mériter le monde qu’ il voudrait m’offrir… Juste le désir du… plus

IL
A notre seconde rencontre, ne sachant trop comment allait se passer cette soirée où l'on pourrait vraiment discuter…
Je ne veux pas seulement son corps … je veux plus

ELLE
A notre seconde rencontre, ne sachant trop comment allait se passer cette soirée où l'on pourrait vraiment discuter…
Contradictoire à mourir … Le plus me fait peur

IL
A cette nuit où, ne pouvant dormir, je respirais son parfum, je caressais ses cheveux … je pensais à elle avec force … avec insistance … Je touchais sa silhouette… je ne voulais plus la lâcher… …
Je voudrais tellement séduire ses pensées … je voudrais tellement me plonger dans son cœur à travers son regard… Je voudrais tellement sentir sa respiration …Elle est l’air que je respire

ELLE
A cette même nuit ne pouvant dormir … j’avais tellement peur de la déception …
Il ne me lâche plus … Je reste sourde … de marbre … indifférente … Et pourtant son intelligence m’attire … Sa prétention m’exaspère …Ses folies me passionnent … Son arrogance m’amuse …Son regard me défie

IL
Tous ses petits mots et ses rares appels, qui font que mes journées sont plus joyeuses, que mon cœur fait un bond à chaque sonnerie de mon téléphone que… sans elle… il me parait …sans vie

Je veux pluuuuuuuuuuuuus
C'est cet espoir un peu fou…que je voudrais prolonger ainsi que l’histoire de ma rencontre avec elle

ELLE
Il me tient la main … Il me secoue … m’obligeant à regarder demain …
J’apprends à le connaître petit à petit, il apprivoise mon doute et ses refrains …
Malin…
Réussira t elle cette histoire à prendre le train pour découvrir le monde et ses chemins ? Ou bien, signera t elle sa fin ?

LA VIE
L’histoire continue …

Partager cet article
Repost0
13 février 2007 2 13 /02 /février /2007 12:44

Début de l'approche

Fin HIVER et Début PRINTEMPS

L’histoire se passe dans un monde comme le notre … entre un homme d’âge mur et une fille d’une vingtaine d’années…

Le début de l’Histoire, s’est imprégné d’une attirance entre elle et lui…
Une terrible attirance telle une chanson en dialecte incompréhensible… Ce n’était même pas un air Chinois… Ou Hongrois… C’était une sorte de musique… des notes d’un autre temps et d’un autre monde… Elle ne cherchait pas vraiment à comprendre… elle dégustait ses regards… il s’offrait les joies de sa présence chaque jour au même endroit et au même moment…

Elle sait, il sait… c’était suffisant… et puis en fataliste… tout les deux, se disaient si ça doit arriver, ça arrivera…

Les années passaient… les saisons se succédaient et … il pense que ni elle ni lui était prêt de faire un pas l’un vers l’autre jusqu’à ce jour ou l’étincelle s’est déclenchée…
Comme à son habitude elle allait passer devant son restaurant… Souriant, il lui a dit bonjour… et ne se sont plus tut… Ils ont pris leurs temps pour se découvrir… parler de tout et de rien…

DEBUT D’UNE CONNAISSANCE

Elle, c’est une Syrienne de vingt cinq ans, chrétienne est arrivée à Tunis en 1998, ouverte à la vie pleine d’espoir et de joie de vivre… a décidé un jour de faire le voyage à la découverte de son monde de femme...

lui, homme de quarante neuf ans, vient de rentrer du pèlerinage … enfoncé dans les fins fonds d’une histoire d’amour aussi compliquée qu’un labyrinthe… Déchiré entre la passion de deux femmes « sa mère » et sa maîtresse.
Encore perdu entre la raison (« le ce qu?il faut faire » l’étiquette Made Family (pratiquante) trop présente) et entre, les lois du cœur… ses envies et la stabilité que miraculeusement, il a pu sentir auprès de la seule femme qui jusqu’à maintenant a compté pour lui…

Il se savait trop meurtri par les atrocités d’une séparation… trop fragile… et déprimé… au seuil de ses cinquante ans
Rien et personne ne pourrait le sauver… bander ses blessures que la Religion… peut être réussirait il à changer son image de l’éternel coureur de jupons qui le collait trop à la peau…Et à avoir de la paix

Pourquoi avoir parler à cette fille ?
Pourquoi lui avoir raconter ma vie ?
Pourquoi je reste à l’écouter me faire la morale ?
Pourquoi ?

J’adorais son visage… tout m’attire vers elle… son regard m’ensorcelait … je regardais sa bouche et j’avais envi de la manger… le désir de la posséder m’enveloppait et puis… les mots… ses mots me ramenaient petit à petit à la réalité

Elle disait :
« la Religion pourrait très bien être un bon échappatoire mais pas vraiment une complète solution… Ce que tu es entrain de vivre n’est pas Adéquat voir Utopique à ta propre situation personnelle :
Par rapport à la décision que tu as cru prendre pour stopper ta relation avec ton Ex… car on ne vit pas huit ans avec une femme pour se réveiller un matin et dire que tu n'es pas fait pour elle et que ta mère ne voudra jamais d’une divorcée dans la famille
Par rapport à la promesse que tu t’es fait à toi même pour en finir avec le non conformisme de ta réalité familiale… Ils te demandent d’arrêter de sautiller d’une fille à une autre … pour te caser
Et enfin, par rapport à ton corps et ses besoins (Tu n’es pas DIEU)
Tu m’as dit que tu es extrémiste et que pendant toute ta vie, tu t’es trimballé entre le blanc et le noir, le jour et la nuit et enfin entre le mal et le bien
C ‘est facile d’être extrémiste… à mon avis le plus difficile c’est : le juste milieu…
Mais dis moi, comment ça se fait qu?avec ton histoire avec ton Ex tu t?échappes à tes règles et tu refuses d’être extrémiste ??!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Ou tu te maries avec elle ou tu l’oublis pour de bon... Non ??

Ton regard sur moi est purement d’ordre sexuel qui s’est accentué par le manque, la frustration et le vide laissé par une histoire d’amour trop compliquée
Ni moi ni la religion : peut résoudre ton problème … tu as besoin d’équilibre pour avoir de la volonté »

Elle a terminé de tout me balancer à la figure … je suis resté planté devant elle … à la dévisager … sans réussir à lui dire quoi que ce soit

Elle est arrivée de la Syrie , pour vivre à Tunis depuis voilà dix ans à cause du travail de ses parents… avec le vide de sa jeunesse elle avait juste besoin d?un homme qui s?occuperait d’elle …
Elle vivait le désir … elle cherchait à découvrir l’amour … et depuis quelques années elle n’avait d’yeux que pour cette homme... elle se retournait une autre fois vers lui et lui dit :

« Le fait que je te laisse le privilège de m’écouter c’est parce que le poids de mes idées devient de plus en plus lourd et j’ai besoin de le décharger sur toi et puis tu es la cause pour tout ce remue-ménage

Depuis quelques temps, du plus profond de ma solitude je n’arrête pas de penser à toi … pour en arriver à un degré culminant de ce que tu représentes dans ma vie

Je crois que je suis amoureuse de ton expérience… des tes années… Ce qui m’intéresse dans cet Amour c’est qu’il me dépasse … c’est qu’il m’enveloppe

Pour moi, aimer c’était être prête à aller au combat … c’était une histoire de corps… C’était une histoire de sensations …Aujourd’hui, je ne comprend pas comment pourrais je parler autant d’amour alors que l’amour c’est muet … Je crois encore plus que c’est une histoire d’actes…

Seulement, hier, dans ses bras tout était différent…

COMMUNICATION
A t elle réussi à amadouer ce cœur rebelle ?
Ou peut être a t elle trouvé le moyen de communication qui le rassure ?

Entre le rêve de la vie réussie à deux et l’ambition de s’affirmer comme un individus égoïstement libre et indépendant, il se balance… elle se balance…
« si elle lui dit tout, elle n’est plus rien mais si elle ne lui dit rien, ensemble ils n’existeront plus »
La conversation pour un couple oscille entre ces deux extrêmes… elle aurait aimé qu’il lui laisse partager ses joies, ses doutes, ses problèmes… et ses petits bonheurs …
elle sait qu’il la regarde à travers ses mots et … ces mots lui révèlent à lui-même
il va dans l’action et la possession de son territoire et elle dans l’expression et la réflexion pour la construction de leur histoire.


CONFIANCE
Elle a mis plus d’une demi heure à tourner en bourrique pour traduire de l’Arabe au Français le mot « Intégrisme » car dans son répertoire elle ne connait que le mot « Terrorisme »
Elle est consciente de l’impacte des Médias sur leurs vies mais sincèrement ces deux mots ont le même sens pour elle
Alors quant il lui lance en pleins figure « Je pense devenir INTEGRISTE » même qu’elle reste persuadée qu’il l’a fait exprès pour la provoquer ? il as réussi malgré tout à lui foutre les jetons

Elle a horreur de cette race de petits robots qui se prennent pour des Dieux, quant on prononce le mot « INTEGRISTE » elle a tout de suite l’image de Ben Laden dans sa tête… dégoûtée et horrifiée

Qu’est l’Islam … peut être parce qu’elle a passé sa vie d’un pays à un autre … d’une culture à une autre… Et ce qui se passe aujourd’hui dans le monde, ne lui donne pas la moindre envie ou le courage d'approfondir ses découvertes...

En bonne chrétienne, il faut dire qu’elle a passé sa tendre enfance chez les Bonnes Sœurs ; Dans ses moments de tristesses, ou lors de ses crises de larmes, elle était là, Sœur Bénédicte, toujours à l’écoute, généreuse, tendre, compréhensive, et encourageante…
C’est ça l’image de la religion qu’elle a envi de garder

« Au début quant je t’ai abordé … j’avais soif d’amour, de tendresse, de complicité mais j’avais besoin aussi de me sentir utile … et d’en donner … et pourquoi toi, pourquoi pas quelqu’un d’autre … je ne sais fichtrement rien…

J’ai toujours pensé qu’amour et mariage ne font pas bon ménage… Certes, beaucoup de mes copines, mariées, séparées ou divorcées m’ont raconté leurs expériences, elles disent que l’homme, une fois marié, change d’un coup, presque radicalement, même faire l’amour devenait pour lui une corvée !

Monsieur commence à exercer ses droits de mari, son langage et ses attitudes changent « tu dois… il faut… pourquoi tu … je veux que… tu n’as pas le droit de… »
Et la bonne femme doit se soumettre à ses autorisations préalables, s’habiller à sa manière, couper les ponts avec ses amis… oublier un peu sa famille à elle au profit de sa famille à lui etc. mais Je crois que l’homme ne change pas … à son rythme de vie de célibataire … Il est comme ça et cela depuis le début, la personne en erreur c’est la femme, aveuglée par le flot de ses sentiments, par l’angoisse de vieillir, par peur des ragots, pour des besoins matérielles ou encore tout simplement parce qu’elle croit qu’elle sera plus libre ou plus heureuse que chez son père ..."
Elle ne s'arrêtait pas de parler ... de dire les choses ...

Il commence à lui parler d’amour … d’engagement …
Il commence à rêver d’enfant d’elle
Il commence par lui demander de faire un pas vers son univers … deux pas vers sa religion … trois pas vers le voile…

L'HISTOIRE CHANGE
En rentrant chez elle … elle s’est directement dirigée vers ses parents, dans un premier moment elle avait besoin d?écouter les histoires de leurs quotidiens et de fuir sa solitude… de le fuir

Mais voilà, très tard le soir, en fermant la porte de sa chambre derrière elle…
Il lui était difficile d’éviter un face à face

Elle se glisse sous ses drap, et se plonge dans cette profonde obscurité…
A une heure tardive de la nuit, elle n’arrive pas à fermer l’œil, elle allume une bougie… elle prend une feuille … pour lui écrire … presque tout ce qui se passe dans sa tête … elle sent un doux frisson et un plaisir pour ce moment tendre et franc
Elle s’évade dans ses pensées … La vie passe en un clin d’œil, un an comme un mois, un mois comme un jour et … les heures, s’évaporent telles la fumée d’une cigarette…
il lui manques déjà
elle regarde dans le vide sans pouvoir imaginer le moindre mot… sans réussir à écrire la moindre phrase…
elle fixe son ombre … sans oser bouger et faire du bruit…
Son ombre demeure immobile, elle ne veut pas l’effrayer de peur qu?elle s’en va … elle a trop besoin qu’elle la rassure par sa présence…

elle pense à elle avec lui … Et cela la perturbe… elle n’arrive plus à rassembler ses idées… à se concentrer …
elle s’est arrangée à s’habituer à son indifférence… pourquoi il voudrait changer
elle ne veut pas interrompre ce silence, elle ne veut pas non plus déchirer ce calme qui l’entoure et qui est si émouvant

"Pourquoi cette anxiété ? Pourquoi ces regards perdus ? Pourquoi ce désarroi ? Pourquoi cette envie de fuir ? Pourquoi ces intolérables luttes ? des luttes intérieurs qui n’aboutissent à rien et ces lourdes idées qui se croisent dans son esprit mais qui ne conviennent jamais ?

Est ce que l'homme qui es en LUI pourrait vraiment assumer la femme qui est en ELLE... Dans cinq ans ... dans dix ans ... dans quinze ans ?

Il lui faudrait étouffer le plaisir de l’avoir au fond d’elle…
elle croyait se sentir en sécurité dans le fait qu’il la repoussait … elle est désormais terriblement prisonnière de son jeu …un jeu qui se compose par deux faces complémentaires : Elle et Lui

La première face est sa dépendance pure et physique de lui

La deuxième face est celle de transgresser les lois de toutes Croyances Divines pour marquer la plus importante de ses Contradictions … Elever le sexe au rang supérieur comme celui d’une Vénération …
Et que son seul et unique Gourou, lui… le Maître Absolu de chaque recoin de son corps, de sa volonté d’épanouissement, de l’instauration de ses besoins et du traçage de ses limites…
C’était le seul moment où elle se sentait vulnérable et réceptive à tout ce qu’il voulait obtenir d’elle…
Alors, Pourquoi tous ces invincibles sentiments de culpabilité ? ces larmes chaudes et apeurées ? ?
Pendant une bonne période, étant consciente que c’est la peur qui était son marionnettiste … c’était en quelque sorte … sa sécurité à elle
La peur était pour elle une arme à double tranchant … d’une part, positivement, ça l’aidait à contrôler sa libido et d’une autre part, négativement, ça l’empêchait de s’avancer dans le bon sens et de construire sa vie comme chaque individus qui se respecte

elle ne peut pas lui faire confiance… là, il s’agit de sa vie … elle essaie de sauver et de composer avec sa personnalité … et surtout d’aimer son existence … elle essaie de s’inculquer cette plénitude intérieur qui s’appelle Espoir



Fin PRINTEMPS et Début HIVER

Fin de L’Approche


Elle, c’est la curiosité… Le désir de la vie
Lui, il personnifie en premier, son futur si elle ne prend pas sa vie en main… C’est une Vision terrifiante de la Solitude …

Dans le Sexe ? Glaciale -
Dans l’Amour - Pas d’Attache … Pas de Tendresse … Pas d’Habitude …
Pas d’enfants … Pas de Vraie Vie …

Cet homme est comme une Plume qui flotte dans les Aires et qui n’arrive pas à se poser et à rejoindre son nid … Et Pourtant, dans sa Solitude, il a une forte Présence…
Dans le Sexe, les étincelles du feux jaillissent de part tout …
Dans sa Distance, il est attachant comme un Aiment…
Dans sa Dureté, il pourrait l’envelopper de Douceur comme une Mère Ours qui entoure son Ourson ?
Dans son Ennui de la Vie, il avait toujours peur des Habitudes de la Générosité … Et il se croit Contradictoire mais c’est faux il se plait dans ses égoïstes Habitudes … Toute autre chose lui fait peur

Et puis, en deuxième, il représente la Passivité
Il est fatigué…Désintéressé de tout… Sa vie s’est arrêté devant le Restaurant … à épier… à se moquer … à regarder … à rire et à suivre les passants, traîner leurs vies de droites à gauches et de gauche à droite…

Elle, elle veut vivre... Elle, refuse qu'on lui conditionne sa vie
Il est vrai, que pendant les derniers moments de l’Histoire, elle a commencé à faire marche arrière juste à l’instant où il a commencé à parler et à s’efforcer de se rapprocher d’elle?
Pourquoi ?

peut être parce qu'il est pleins de Doutes… encore à la Recherche de lui même… Et elle, elle veut un Homme sûr de lui …. elle veut avoir Confiance … elle veut un Père pour son Enfant… elle veut se sentir en sécurité…
pourquoi met il autant de conditions pour l'aimer ?!
Et puis sa vision de la Religion ne lui plaît pas… C’est trop compliqué pour sa propre Vision des choses de la Vie...

L'HISTOIRE QUI FINIT
Ce Chapitre est Clos … Cet homme doit partir de sa vie

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Dans le Monde Magique de Lili
  • : Regard sur la Vie ... sur ma Société au fil du Temps...
  • Contact

Profil

  • Lili
  • Je perds ma tête devant le simple sourire de ma nièce de 3 ans... 
 J'adore le regard joyeux et colorée de ma chienne à ma vue... 
 J'admire l’arc en ciel d’un matin de grisaille...
  • Je perds ma tête devant le simple sourire de ma nièce de 3 ans... J'adore le regard joyeux et colorée de ma chienne à ma vue... J'admire l’arc en ciel d’un matin de grisaille...

Divers

 

 

 

 

 

 

 

 

Rechercher

Archives