Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 octobre 2007 3 17 /10 /octobre /2007 15:26

Le Cannabis… Le chiite… Le Hashish … Ezzatla … De différentes nominations mais qui mènent tout droit vers un abîme terrifiant celui de la dépendance …

Le chemin paraît excitant … passionnant et survoltant pour la simple des premières des raisons c’est que ça se chemine à travers un seul et un unique sens celui de l’interdit … Mais ce qui fait peur c’est la destination finale qui est pire que la mort le « Zombi–isme » (le isme je l’ai ajouté juste pour le kiffe)
 
Aujourd’hui je vous parle d’un sujet qui divise bien des générations … Qui dresse un mur entre pouvoir et peuple … Qui rapproche « Zawali » et un gosse de riche … Qui nous pousse à baisser la voix à chaque fois qu’on prononce « zatla »… Qui nous rend méfiants, sur nos gardes, et kawèeeda de première classe …même le fait de prendre une Fanta ça rend suspicieux Pffffffffffff
 
Que penser de la Zatla ? Faut-il emprisonner un jeune de 16 ans … de 18 ans qui a fumé un joint ? Le pétard est-il nuisible ? Dans quelle mesure ? A quelle dose ?
Deux ans … Un an de prison ferme n’est elle pas une sanction injuste et destructive du présent mais plus encore du futur d’un gamin à cause d’un joint … d’une connerie d’immaturité de jeunesse ?
Emprisonner un gamin de 18 ans … de 20 ans dans l’institut supérieur de l’art de la criminologie 9 AVRIL n’est ce pas une erreur monumentale ?
La justice n’est elle pas aveugle face à la vie d’un gamin … face à ses espoirs … à son avenir … face au désespoir de toute une famille ?
La justice ne devient elle pas borgne quand il s’agit de fils de riche  ? 

Vu d'ici on a l'impression que le cannabis est l'objet d'une vaste hypocrisie…
 
La faute à qui ?
Une bonne partie des ados roulent leurs joints sans que les parents ne se doutent de rien, ou croient encore qu'un gosse de seize ans qui rentre chez lui avec les yeux rouges qui font des tours sur eux même souffre de conjonctivite.
Et puis un soir c'est la grande dispute parce que papa chéri a coincé son fils fumer un pétard .. pardon une cigarette 

Le gamin : « c’est la première fois je te jure … j’ai voulu juste essayer mais je connais pleins de mecs qui fument au lycée... »

Le Papa alors ne sachant que faire le gifle en lui interdisant tout contact avec ses amis du lycée … et ne lui adresse plus la parole en restant bouder au salon à blâmer la maman car tout ce qui ne va pas est de sa faute et puis se détourne du problème pour se plonger dans un documentaire qui parle du problème de la drogue en Colombie et le lendemain part travailler ses 12 heures par jour en laissant son fils livré à lui même... Apres tout le problème ne nous concerne pas 

Est ce vraiment sa faute ?
Somme nous en mesure de guider … de parler … de discuter de ce genre de choses avec nos enfants ?
Wella zaam kèn fi sièh … wi dharb ou fil hssèb wil aakab ?
 
Y a t il des centres pour désintoxiquer … aider sans qu’ils soient surveillé … ou sous la tutelle policière ?
 
Le joint peut-il tuer ? Pas à ma connaissance… mais pourrait provoquer des accidents de voiture … pourraient rendre violent …
Pourquoi on interdit pas l’alcool alors … les cigarettes … toute chose qui risque de détruire la santé de l’être humain … si on s’inquiéte pour de vrai pour la santé de cet humain ?
 
A ce stade de mon récit, je reste  perdue dans mes divagations « elli hizzou lil finga » …
Dans mon raisonnement « ras le bol » … Dans mes questions « sans réponses » …
Dans ma recherche de solutions « idéales … NON : réalistes » Je dirai que… 
Se droguer de religion à en devenir terroriste … ça me flippe …
Je dirai que s’emprisonner dans le virtuel à en oublier la vraie vie … ça rend fou …
Je dirai que se saouler par des milliards de litres de Celtia et de Mornag … c’est assassin … C’est terrifiant et c’est au même titre en matière de danger … de dépendance et d’esclavagisme que le cannabis.
 
Ne sont ils pas de véritables fléaux ce que je viens d’énumérer … Cela me fait peur mais aussi me pousse à crier du fond de mon cœur « Arrêtons d’être hypocrites »
L’alcool n’est il pas responsables de milliers de morts (la sirose du foie tuent des milliers de buveurs en Tunisie chaque année sans parler des accidents, Inhaler des tubes de colle n’est il pas aussi un phénomène choquant assassin triplement destructeur par son égalité … on ne peut pas interdire la vente des tubes de colle tout de même !!!
 
Je crois qu’il n’est pas question de drogue qu’elle soit dure ou légère, de religion qu’elle soit extrémiste ou pas, d’alcool consommé à petite doses ou à des milliers de litres, de sexe au seins ou hors mariage … Il est juste question de marché parallèle, d’argent et de pouvoir.
A notre époque, l’humain ne compte plus qu’en théorie … que pour remplir des rapports ... des livres d’histoires et des articles de journaux bidons… Il a perdu beaucoup de sa valeur alors faut pas tomber dans le piège … De la dépendance  
Partager cet article
Repost0
9 octobre 2007 2 09 /10 /octobre /2007 13:52

Connaissez vous vos cinq premiers gros défauts ?
Vous a-t-on déjà demandé de les révéler ?
Eprouvez vous de la honte d’avoir tel ou tel autre défaut ?
Comment se passe votre cohabitation avec vos défauts ? Est elle consciente ? Inconsciente ? Est elle difficile ? Est elle facile ? Est elle supportable pour vous … Pour l’autre ?

Je n’ai pas écris depuis des semaines Pas parce que je n’en avais pas envie ou que les idées me manquent ou encore qu’il ne se passe rien dans ma vie – bien au contraire… Mais en ce moment mon premier défaut accapare presque toute mon énergie car je suis paresseuse et … de la pire espèce…

 

Eèèèh oui …

Comme tous les gens paresseux j’effectue avec beaucoup de rapidité ce que j’ai comme obligation à faire afin de me laisser du temps pour savourer les moments où je ne fais rien…

Des moments où je suis allongée dans mon lit à rêvasser, à écouter un fond de musique, à regarder dans le vide, à partir dans mes songes et fantasmes…

Je passe par une période stagnante au cours de laquelle mon seul soucis est de me retrouver dans mon lit le plus tôt possible… pour m’y plonger dans les bras de ma solitude et… étonnement de surcroît je suis contente de l’être (je le crois à ce stade de mon récit)

 

Et… Cet état m’amène à mon second défaut celui d’être une vraie sauvage « Birriya »

Je ne supporte plus le trop du monde… le bruit … les cris d’enfants et les visites familiales chez moi sans téléphoner avant… ou même parfois quant on m’invite… qu’on insiste … qu’on continue à insister et que je sois obligée d’aller et qu’ensuite par gentillesse par « torbiya » je me tape avec ma cousine une vaisselle digne d’un grand restaurant

 

Donc cette année je passe le Ramadan toute seule…chez moi …bien au calme... et je me laisse bercer par mes petits rituels donc voilà ...

Je sors du boulot pour faire un tour au marché centrale acheter ce qui me manque pour mon dîner… Je rentre à la maison … pour retrouver ma petite bout de chou de chienne toujours heureuse de me voir je la sors pour un tour et… En rentrant, dirrectement je commence à préparer mon dîner … ce qui est amusant c’est que je n’utilise que de la vaisselle en miniature… ça me rappelle mon enfance quand ma grand mère m’a offert mes tout premiers ustensiles pour préparer la « zogdida »… un très beaux cadeau que je garde jalousement à ces jours au fond d’un placard.

 

Enfin,  au début de soirée je m’allonge pour regarder la télé en dégustant mon café turc habituel

Vers 22h00 selon mes coup de fil … je décide au fur et à mesure de mon humeur et de mon taux de fatigue si je sors ou pas…

 

Voyez vous ce scénario se répète presque tout les jours sauf le week-end parce que je le passe chez ma sœur qui adore bousculer mon calme… se cache derrière sa fille de 2 ans pour me réveiller le matin et compte toujours sur moi pour préparer le dîner..

 

Mon troisième défaut m’amène à ce côté fleur bleue qui ne se voit pas mais qui me caractérise… Moi la soit-disant femme de caractère, forte et solide.

Je suis sensible… Et... Ce Ramadan me fragilise encore plus … Depuis son début, je me suis laissée griser par les idées qui m’emportaient souvent dans des contrées interdites … Je pense à mon père... et je revis le Ramadan celui passé pendant son vivant dans le secret de mon intérieur… 
Je refuse celui du présent d’ailleurs je ne le fais pas tout en respectant ceux qu’ils le font 

J’ai du mal à canaliser mes émotions et mes sentiments … à les exprimer aussi …

Je reconnais : Je ne me sens pas bien

Peut être parce qu’en étant seule... Toujours célibataire cela me fait malgré tout mal de l’être… donc je fais exprès pour ignorer le sens profond de ce que voudrait dire le mot « famille » de le fuir et cela me pousse à faire le contraire de ce dont j’ai besoin ce qui me plonge dans une tristesse sans fin et me paralyse même pour vous écrire …

Je ne sais trop rien… mon charabia psychologique me fatigue en plus de ça …  je suis incapable de fuir ce bouillonnement contradictoire qui se mijote à l’intérieur de mon Moi

Restant lâche ... je continue et  

Je fuis mon troisième défaut pour vous parler du quatrième … Il m’arrive des fois de donner des bâtons pour me faire battre (comme maintenant), je le sais mais je tombe toujours dans les mêmes travers… Ce n’est pas de la naïveté loin de là.
Chaque fois que quelque chose de nouveau se passe en moi, se naît un besoin de tout détruire quand les choses semblent marcher en avance…  que faire ?…  je me le demande toujours

 

Enfin, je vous parle du dernier des cinq … Je suis trop spontanée .. la preuve je vous parle de tout ça à cœur ouvert

Mais rassurez-vous, j’en ai plein d’autres que je revendique car ne dit-on pas que nous avons les défauts de nos qualités…

Et vous quels sont les vôtres ? 

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2007 5 21 /09 /septembre /2007 13:31

grandir-un-jour.jpg

Il m'arrivait de m'assoir derrière dans la voiture de mon père sur un coussin pour paraître plus grande !!! ou de metre des talons hauts de ma mère en faisant le va et le vient devant la glace
 
Alors c'est ça grandir?
Naïveté d’enfant me remplie de joie aujourd’hui et affiche mon sourire au souvenir du bon vieux temps
 
Qu’est ce que grandir ?
Adolescente, j’ai cru avoir découvert la réponse !
Une poitrine et des moustaches à épiler… Une chambre pour moi toute seule et des regards braqués sur mon corps des plus vieux au plus petits
Je me suis dite ça y est : j’ai grandi
J’ai enfin la possibilité de me maquiller mais toujours derrière le dos de ma mère … J’écourtais ma jupe sur le chemin du lycée et c’est toujours derrière le dos de ma mère, je cachais mon tablier dans mon sac à dos, je hochais d'un signe de tête en réponse à  la plupart des  directives de mes parents et puis étudier, je n’avais rien d’autre à faire
 
Qu’est ce que grandir ?
Au fil du temps j’ai appris que pour grandir il fallait réussir ses études et même si ce n’est pas le cas il fallait réussir, aimer son travail et le faire bien
 
Qu’est ce que grandir ?
Pour la majorité :
C’est découvrir son corps … Celui de l’autre
C’est coucher … Découvrir le sexe … C’est boire … C’est fumer… C’est sortir 
C'est dire NON à tort et à travers ... et ne faire qu'à sa tête  
C’est découvrir le fin fond de la religion
Suivre les influences négatives ou positives … peu importe 
C’est juste découvrir la vie à travers les excès … Et essayer le tout comme le font les grands
 
Qu’est ce que grandir ?
Il suffirait de faire comme les autres…
S’assurer une bonne situation… Chercher par tout les moyens à gagner de l’argent… Tisser des liens pour remplir son carnets à connaissances…
 
Qu’est ce que grandir ?
Il suffirait d’acheter une voiture… une maison et avoir un porte feuille toujours rempli
 
Qu’est ce que grandir ?
C'est dire OUI à nos parents ... C'est suivre les directives de la famille
C’est aimer tout court
C’est ne pas aimer pour se marier et fermer la porte du passé à clé
C’est avoir … élever … orienter ... posséder son enfant… comme l’ont fait nos parents

Mais bon sang, c’est ça grandir ? C’est bien ça être adulte ?
 

grandir-1.gif

 


Aujourd’hui j’ai dépassé la trentaine et encore je ne sais pas ce que veut dire grandir

J’ai passé mon temps à courir de droite à gauche … J’ai passé mon temps tantôt à avancer … tantôt à rebrousser chemin... à me cacher aussi 
Vraiment je croyais qu'il fallait Réussir tout ça mais non ça ne me suffisait pas ... ça ne me suffit pas
 
Curieuse j’ai voulu comprendre ce qui me dépassait  … 
après le temps
après les défis
après mes larmes
après mes rires
après l'amour
après mes déceptions 

J'ai cherché tout simplement  à être juste… à être vraie … 
J’ai exigé de l’adulte que je suis supposée être à être moi-même 
 
 
Je sais à présent que je courais depuis toute petite pour fuir, aussi,je ne cours plus

Fuir !? Fuir quoi ? Fuir qui ? C’est insensé
 
Aujourd’hui enfin... J'apprends à ne plus avoir peur…
Peur d’être femme
Peur d’être moi-même
Peur de dire ce que je pense … et ce que je ressens
Peur d’écrire ce que je ressens … et ce que je pense
Peur de l’homme
Peur d’aimer … Peur de partager … Peur d’aller vers l’autre
Peur d’être seule
 
Ce n’est pas facile, j’essais toujours...
Alors dites moi c'est bien ça grandir ?
Partager cet article
Repost0
26 août 2007 7 26 /08 /août /2007 14:04
Rien ne va plus
Les non-dits nous pèsent et dans nos profondeurs se tracent
S’accumulent au fil du temps qui passe
Nos âmes se lassent … Nos corps s’éloignent
Nos mains ne se touchent plus … Nos regards s’évitent et…
Les mots qu’il faut nous prononcer nous fuient
 
Allo, oui …
Les jeux sont faits
Qu'est-ce que tu veux que je te dise ?
Rien ne va plus
 
Je suis parti faire une pause 
Notre solitude est devenue à deux …
J’ai besoin de ma propre solitude pour penser le deux
Je veux une pause … Je suis en pause
 
Elle m'est imposée, je ne le fais pas exprès
J’ai besoin de paix … J’ai besoin de toi… Loin, pour que je puisse comprendre ce qui m’effraye
 
T’es enceinte… Je sais… Je l’ai compris
J’ai besoin de temps juste pour m’y adapter
Tu m’as surpris… Et puis, entre nous les choses ont changé
Tu en es consciente n’est ce pas vrai ?
Oui … Oui nous devons en parler… 
Un bébé !!! C’est beaucoup de responsabilités  
 
J’ai besoin de voyager
Ce n’est qu’une virée avec des potes…
Bières, parler de foot et m’évader dans mes propres pensées…    
 
Arrête de trop t’inquiéter…
J’ai besoin de retracer les traits du nous pour me retrouver
C'est comme ça…
Je suis assis au loin et je te vois … Je nous vois au mieux…

Je t’aime… Les jeux sont faits
Mon cœur t’appartient … Tu n’as pas à t’en faire
J’ai juste besoin d’être loin…
Mettre un frein pour pouvoir te parler de nos liens  
 
Tu ne comprends pas ?
Tu penses que j’exagère ? 
Allooo… Alloo… T’es encore là ?
 
Te raconter mon quotidien ?
Mais je suis parti que depuis hier …
De spécial, il n y a rien
Y'a juste du repos, des potes que depuis trop longtemps je n’ai pas vus
 
Oui...
Je vais plutôt bien…  Au beau milieu de mon tourbillon
Les questions glissent une à une, m’explosent en pleins figure pourtant j’essai d’être en pause… sur pause.

Mon mal être me déchire le cœur… Non…
Je me pencherai plus tard, je suis sur pause.

Je danse, loin de toi, sans toi, en compagnie de ma folie… Pour toi, je suis sur pause.
 
Mais nooon… il n y a pas de femmes… Je t’assure
Crois moi… On est entre hommes
 
J'écarte les bras pour ne pas tomber… Je marche sur le fil de mes pensées, ma gorge serrée, ma voix est liée 
Mais non… Il faudrait que je le fasse j’ai trop besoin de crier mon mal… de tout extérioriser 
 
"Les jeux sont faits.".
Je vais être papa et il faut que je règle mes tracas
Je t’aime … Tu es ma femme … Tu es mon ange
J’ai besoin de toi … De te retrouver comme je t’ai connu comme au tout début
Je vais être papa et …  Je refuse de droguer nos différents à deux par la venue d’un bébé … Non je ne veux pas de ça
 
A mon retour … On parlera.
Nous avons besoin de nous retrouver à deux pour pouvoir devenir trois...
 

b--b--.JPG

 
Nous subissons presque tous des tournants décisifs dans nos vies, aussi différents pour chacun que le sont ces dernières.
Ils nous arrivent aussi  de suivre un chemin au cours duquel on prend des décisions … qui entraîneraient des changements plus ou moins radicaux...
Beaucoup de couples vivent ce genres de moments coercitifs qui leurs redirigent tout net le destin…
Le problèmes c’est que certains croient régler leurs problèmes de couple par l’arrivée d’un bébé pour soit disant cimenter leurs relations... Sur le conseil éminent de nos grands mères...  mais je suis persuadée que rien ne se règle... Ils se perdent dans le papa et la maman et finissent par oublier l'homme tapis eux et la femme tapis en elles... Fuiyant leurs problèmes en les drogant … en les masquant dans les problèmes du quotidien

Je pense que dans un couple il faut toujours des remises en questions  et beaucoup de dialogues sincères et honnêtes entre les deux.. pour que les choses avancent sainement

Et vous, vous en pensez quoi ?  
Partager cet article
Repost0
18 août 2007 6 18 /08 /août /2007 20:02

Comment dire à un être cher qu’on n’éprouve pas le même sentiment que lui ? 
Comment dire à un ami qu’on ne partage pas le même désir qu’il a pour nous ? 
Comment exprimer ce que nous voulons lui dire sans le blesser… sans lui faire du mal … sans perdre son amitié mais aussi sans allumer son agressivité … et déclencher sa violence ?

Je pari que vous avez passez par cette terrible situation … que ce soit d’aimer ou d’être aimé … Et que ça soit non partagé ... à coup double c’est l’enfer …


Comment vous avez fait ? 
Comment vous vous êtes sorti ?

 

Il y a divers comportements que j’ai remarqué dans mon entourage comme par exemple : s’allier avec le temps en se disant ça va lui passer et continuer comme si rien n’était (Que je qualifie comportement méchant) … 
Ou comme aussi lui parler en s’armant par une  tonne de diplomatie et de douceur (douce guerre des nerfs … Que je qualifie de pure sadisme) Ou… Comme enfin, être tranchant et ferme (ça risque qu'on perde le contact et surtout le précieux d’une complicité amicale…)  
 

femme-yeux-band--s.jpg

A tout les coup c’est la merde … Car c’est un chemin épineux au cours duquel se mélange culpabilité, désespoir et souffrance

 

Nous avons parfois des attentes que je qualifierai d’égoïstes et  des besoins différents… Et qui pourraient fausser sentiments et vision de l’autre de nous ou nous de l’autre  par exemple quand une copine me dis : 
« je me sens seule et j’ai envi qu’un homme remplisse par sa présence ce vide qui me fait tant de mal…  Je ne veux pas de mari… de fiancé ou d’un petit ami … Je voudrais juste un ami … un complice … une personne proche... 
Emmm… enfin, pas trop … Attends … je t’explique, je veux un ami que j’aime bien … mais que je pourrais aimer… à la seule condition qu’il ne me harcèle pas… qu’il ne m’appelle pas tout les demis heures et quand je sors avec lui et ses amis il ne me présenterait pas en tant que sa copine mais juste en tant qu’amie … »

 

Je traduis pour elle 
« Elle voudrait un ami sur mesure » 
Chose qui n’est pas évidente du tout mais ….
Quand on tombe sur une personne pareille  … 
Le problème c’est que plus la relation est intime et que les deux sont proches et plus nous attendons de l’autre qu’il nous comprenne, qu’il réponde à nos attentes, qu’il nous rejoigne dans nos idées… et qu’il partage nos sentiments …

 

Hors, le monsieur risque de mal comprendre … Il a envi … (c'est normal)... Il décide d’avancer (c'est sain) et … Quand il lui dit : 
« Je t’aime, je te désire, je souhaite te rencontrer plus souvent… J’ai même envie d’une relation sérieuse …» tout ce blablabla …

 

Moi, la tierce personne (wallahi fraïjiya)

Je lis dans une seule phrase beaucoup de demandes, qui toutes veulent être entendues et comblées !!! 
Et cela, ma foi, fiche la trouille non seulement à elle… même à moi
(en tant que fraïjiya)
 

A-t-elle osé lui dire : « Non, je ne t’aime pas »

 

Elle lui a dit juste : « Moi aussi… je t’aime bien, mais...  Sur le plan des sentiments, je ne vois pas clair en moi… Je sors d’une relation qui a mal tournée… Je t’apprécie, je recherche ta présence, je me sens bien avec toi, mais je suis loin d’envisager une vraie relation de couple… Je ne suis pas prête »

 

Dans ce qu’elle lui a dit … il y a le « bien » qui en trop

 

Comment monsieur va-t-il réagir ?

 

Déjà, à l’annonce d’une telle différence de sentiment cela a fait surgir une immense faille entre les deux petits tourtereaux…  

Une faille qui blesse, qui éloigne ou qui rend l’un agressif et l’autre fuyard 

 

Amour oblige …

Monsieur va essayer de diluer le refus qu’il a subit, de nuancer la réponse de sa bien aimée en laissant croire que bien sûr il n’est pas contre, qu’il faut quand même réfléchir, qu’il faudrait en reparler… et que peut être elle changera d’avis

 

Le problème … Elle ne va pas changer d’avis …

Elle me l’a dit !!

Et mon conseil comme une guillotine était tranchant …

 

Oser dire à quelqu’un qui nous dit « Je t’aime », « Je ne t’aime pas »

Ce qui veut dire simplement : « Je n’ai pas en moi les mêmes sentiments que toi »

C’est dur … C’est insupportable mais... C’est honnête

Arrêter de voir cette personne pour son bien, est un comportement digne d’une princesse  

 

Je pense qu’il faut être en accord avec nos sentiments réels et qu’il ne faut en aucun cas laisser croire à l’autre que nous éprouvons de l’amour pour lui, si ce n’est pas la vérité.

Je sais qu’il y a des sentiments et des ressentis qui mettent du temps à se clarifier comme l’affection, le respect, la tendresse, l’amitié, la gratitude, le plaisir à être ensemble, mais aucun ne remplace l’expression de cette phrase magique : « Moi aussi je t’aime !

 

Donc il faut être honnête et dire la vérité même si elle est dure à entendre… Difficile à accepter et qui malheureusement, pourrait nous faire perdre un ami

 

En amour, on est immature

Quand on aime une personne on ne conçois pas le fait qu’elle ne nous aime pas elle aussi

Et … Lorsqu’ on découvre qu’il n’en ait rien cela réveille  quelques vieilles blessures comme le rejet qui secrète révolte, désarroi et  souffrance.

Et souvent on réagis mal …

 

En amitié… la vraie, on est honnête

Quand on aime une personne … on lui doit la vérité …

Et pour son bien… On la protège et parfois même contre notre égoïsme… donc sage décision celle d’être tranchant … ou c’est rose d’amour et de bonbon ou c’est noir dans le stricte d’une séparation 

 

C’est mon avis … Quel est le votre ?

Partager cet article
Repost0
31 juillet 2007 2 31 /07 /juillet /2007 11:58

C’est l’été 
C’est la saison des retours des tunisiens qui vivent en France
C’est la galère avec ces Chez Nouuuuuèèèèèèèèèèètes...
Déjà ils ne sont pas foutus de parler correctement le français ou le tunisiens et … ils se prennent pour je ne sais qui .. 

C’est vrai… ils ne sont ni tunisiens ni français !! parce que quand ils sont en France ils deviennent plus tunisiens que les tunisiens mais quand ils rentrent en Tunisie ils deviennent très Français

Je ne comprend rien …

Vous comprenez quelque chose vous ?


Ils nous ramènent leurs cames passés discrètement comme si ce que nous avons ne nous suffit pas

Ils nous viennent avec des voitures dernier model acheté à la dernière minute pour le m’as tu vu, pour entretenir le mythe l’Europe c’est le paradis(mon œil), pour rendre notre circulation plus animée, pour faire des courses en plein autoroute (ils se croient en Allemagne) et pour la vendre avant de rentrer dans leurs banlieues… (seul point positif)

Ils nous créent beaucoup de problèmes croyant notre banlieue théâtre de violence comme la leurs … et nous ramènent le savoir de nouvelles technique de banditisme (dernier incident à ma connaissance le vendredi soir Calypso)


Mais bon, avec grandeur d’âme de Tunisien, on leurs souhaite la bienvenue tant que notre police y veille parce qu’ici le carcher ce n’est pas que des mots prononcés dans un discours de propagande

 

C’est l’été

Vu qu’on est dans un pays où alcool, discothèque et mini-jupe sont permis

Beaucoup de Libyens viennent s’amuser chez nous car tout est interdit chez eux

Squatter nos meilleures boites, réserver nos meilleures tables et se taper nos … filles… Pardon selon service de fiche secrète Pute…


Mais bon, avec grandeur d’âme de Tunisien, on leurs souhaite la bienvenue tant qu’ils payent…   

 

C’est l’été

Beaucoup d’algériens avec leurs familles viennent pour passer des vacances .. en général, ils louent des villas au bord de la mer

Sympas mais avec la vague du terrorisme qui nous guette … on est obligé à être plus attentif à leurs vas et vient … à leurs gestes et paroles


Mais bon, avec grandeur d’âme de Tunisien, on leurs souhaite la bienvenue tant que nos services secrets ne dorment qu’à tour de rôle ou peut être jamais

 

C’est l’été

Pour les européens … c’est différent

Ils ne paient plus … mais quand même avec grandeur d’âme de tunisien, on leurs souhaite la bienvenue… le peu qu’ils dépensent n’est pas négligeable .. il s’agit quand même de devise

Et puis leurs femmes peuvent servir … à être plumé avec élégance… à baiser avec préservatif et pour papiers si tout marche sur des roulettes mais avec Sarko dans les pattes ça devient difficile

 


Je me demande …


seul-dans-un-embryon.jpg


Sommes nous devenus paranos … trop renfermés sur nous même … ? J’ai l’impression qu’on aime personne … qu’on a aucun respect pour la différence

Sommes nous devenus trop calculateurs, matérialistes et si hypocrites ?

Sommes nous devenus négociable … que tout a un prix même l’humain en nous ?


Sommes nous à vendre … Nos corps… Nos cœurs et plus encore nos consciences ?


Sommes nous homophobes .. ?

Car l'homophobie est au même titre que le racisme et le sexisme, compromet l'exigence d'égalité et de fraternité, défigure notre générosité et notre évolution intellectuelle… et nous isole … nous pousse vers une première homophobie dite ordinaire, avec son cortège de rumeurs et de sarcasme ,  puis en deuxième vers une homophobie agressive faite d'insultes dans la rue et enfin vers une troisième homophobie destructrice avec son lot d'agressions physiques et parfois plus


Ce qui se passe dans nos rues … n’est il pas le miroir de ce qui se passe dans nos pensées … dans nos cœurs ?

 

Ou… Avons nous raison de nous méfier de tout ce beau monde ???


Partager cet article
Repost0
16 juillet 2007 1 16 /07 /juillet /2007 17:19

Juillet et Août … C’est la saison des Mariages… Alors,  je me demande… s’il est vrai que  le jour de son mariage est vraiment le plus beau jour dans la vie d’une personne ?

 

Je ne sais pas si c’est vrai … que ça soit LE PLUS BEAU … Parce qu’avoir son bac est aussi le plus beau jour … Parce que tomber amoureux c’est le plus beau jour … Parce qu’avoir son premier bébé est le plus beau jour même le deuxième d’ailleurs … Parce qu’avoir le travail de ses rêves, c’est aussi le plus beau jour… Parce que réussir son propre projet est le plus beau jour …

Il y a pleins de PLUS BEAU jour

 

A ce stade de mon raisonnement, je crois que ce n’est pas le plus beau… pourtant c’est sensé l’être … c’est plutôt important …

 

Le samedi, j’ai vécu un contraste terrible...et un amalgame d’émotions terrifiant ce qui m’a plongé dans une froideur et une dureté incroyable en apparence mais au fond j’ai été sur mes nerfs et malade à vomir au début de la soirée … Et puis miracle … Surprise et émerveillée en fin de soirée  

 

Je vous raconte ma nuit :

 

J’ai été obligé de me rendre à une cérémonie de noce et un dîner…

La mariée est une cousine à moi d’où l’obligation d’y aller

 

Tout d’abord, il faut que je vous éclaircis un fait … personne dans ma famille n’est d’accord avec son choix…  J’ai trois tantes qui ne sont pas venues … Ma tante (la maman de la mariée) est au bord des larmes … son père est un peu abattu et elle, après la signature du contrat était d’une tristesse immense… son regard éteint… dans le vague, son sourire comme volée à une marque de dentifrice et elle a laissé échappé une phrase quand tout le monde est sorti à mon égard (ah là… ça y est je ne peux plus faire marche à arrière) !!!!!!!!!!!!

 

Quand à mon sentiment à cet instant précis il ressemblait à mon désarroi au moment d’égorger l’agneau pendant l’Aid... Je la regardais assise et je lisais de la résignation (oh que je déteste ce mot)


J’avais envi de pleurer mais je ne pouvais pas … il fallait que je retienne mes larmes sinon ils diront que je suis jalouse  

 

Moi ! Jalouse … !!!

Je préfère mourir que de me vendre …

 

Qu’est ce qu’un mariage de raison ?

Elle s’est dite :

« J’ai 33 ans … j’ai aimé... on s’est quitté … le temps passe et je ne veux pas qu’on dise de moi vieille fille … c’est ma décision ... C’est mon choix… C’est lui ou un autre c’est pareil … C’est juste un homme avec qui je construirai ce qui me reste de ma vie… c’est un géniteur... car je veux un enfant… Rien de plus…

Ma vie s’arrête là… Si ça ne marche pas… aucun problème je divorcerai… La loi sera mon alliée » 

 

Quand à lui, après qu’elle a signé... il était surexcité de joie … mais j’ai lu dans son regard et pas seulement moi qui a remarqué ça... Même ma sœur ... on a vu comme au moment lorsqu’une équipe marque un but … « on a gagné … on a gagné » je vous jure que je n’imagine rien … et puis je sais lire dans les profondeurs des gens … 
(Je lis en lui ... Elle était son défi)

 

Quand on les voit ensemble, on a l’impression de regarder un bébé (le temps/la vie/la société) entrain de jouer au lego et qui essai de mettre un concept carré dans un concept  rond … il a cru avoir  réussit mais c’est juste qu’il les a bloqué… pour combien de temps … va savoir 

 

Ça se ressemble à ça son plus beau jour de sa vie ?

 

En prétextant la fatigue, je suis partie du dîner pour prendre la route pour Hammamet en direction d’une réception de mariage d’une connaissance à moi et je me suis retrouvée dans un autre cadre complètement différent, spontané… joyeux … Bon c’est vrai y a beaucoup de « m’as tu vu » mais les deux tourtereaux étaient amoureux, heureux et débordants de vie … C’est l’essentiel

 

Je regardais ces petits et mes larmes me sont échappées en fin de compte le plus beau jour... le plus important dans la vie d’une femme ou d’un homme existe bel et bien 

Il suffit d’être AMOUREUX

 

Dimanche matin, à la maison, je me suis installée moi et ma sœur dans la cuisine (notre endroit préférée) pour prendre notre café et on a commencé la séance du « Taktiii wi Taryiiche » on n‘est pas tunisien pour rien… mais non, sans blague ce n’était pas pour dire du mal ou critiquer juste pour critiquer … mais on était surpris, scandalisé par son choix… par lui… par sa famille… par l’organisation… et surtout par elle      

 

Ne plus rien attendre de beau… Ne plus penser le positif… Ne plus rêver… Ne plus imaginer un demain meilleur… 

C’est terrifiant

 

J’ai raconté à ma sœur ma réception de Hammamet… et j’ai fini mon analyse du contradictoire que j’ai due vivre … je me suis sentie au bord de la noyade entrain d’étouffer … 

Entre ces deux soirées … J’étais  à mi-chemin entre la mort et la vie entre résignation et rébellion … entre désespoir et espoir

 

Je regarde mon Moi mais non …

Non à la tristesse … Non à la résignation … Non a l’abattement … Non … Non et Non

Je Prends les mains qui se tendent vers moi … Les mains des gens qui m’aiment... qui sont présents dans ma vie… Car… j’ai lu dans le regard de ma mère « ne me ramène pas un con pareil … et ne t’avise pas à faire cette connerie»

 

Je respire…

Je Reprend confiance, je rêve encore, et puis j’aime, j’aime l’amour … j’aime la vie …

Accepter… Mais ne jamais accepter à se résigner...  
Ne pas se renier... C’est juste savoir mettre des couleurs sur les yeux pour arrêter de pleurer… 
Les inquiétudes s’envoleront... Il suffit peut être de  s'enrouler dans les bras aimants d’un ami… même virtuellement

 

Sourire… Et puis rire aussi…

Aujourd’hui… même demain, je regarde …  je regarderais le matin qui se lève, et je me dirai que tout va bien ... Car c’est vrai…  TOUT VA BIEN

Partager cet article
Repost0
29 juin 2007 5 29 /06 /juin /2007 14:34
Mon emblème est ma fourche

De ses deux bouts magiques … Je touche ta source

Ta vie devient joie… En couleur et en paillettes … Douce comme de la soie

 

Es tu prête ?

A croquer la pomme et atterrir dans mon royaume

 

Dans la foudre et l’éclair … Ton corps devient théâtre de mon enfer

Femme Démon, vêtue en rouge et en Passion

 

L’es tu vraiment ?

 

Dans le blanc … Dans la fraîcheur du vent

Dans le léger de mon nuage

Mon cœur est le sourire que j’offre sur ses pages

Oh… Flamme illumine le chemin de cette femme

Tu es ange … Tu es reine de mon âme

 

Ah bon ?

ange-ou-d--mon.jpg

Ange ou Démon… Du Blanc dans la Passion

Que le cœur… Que le corps se rencontrent … se perdent… se recherchent… se quittent et se rejoignent.

Femme, elle ne demande pas tant

 

Quand le mariage frappe à ma porte

 

« Veux tu  être ma femme ?

Je voudrais que tu sois la mère de mon enfant

J’ai besoin de toi … Je me sens perdu dans un gouffre au fond

J’ai envi de me caser, de construire ma propre famille et… Quand je me projette dans l’avenir … dans l’espoir d’une image de ma vie …

Je te vois toi, maîtresse de ma maison … le guide de mes pas … Tu es ma raison

 

Je suis sérieux,

Veux tu être ma compagne, ma confidente, mon amie, ma maîtresse et mon épouse … Veux tu être ma femme ? »

 

Quand une femme reçoit une telle déclaration, je suis certaine qu’elle ressemblerait à  un cornet de glace qui sous le choc d’une telle chaleur commencerait à fondre

Je reconnais que cela m’a fait plaisir et que sur le coup cela m’a touché mais … après mûre réflexion ma réponse me surgit du plus profond de moi-même … « NON »

Il se peut que je suis folle à lier … de refuser mon énième et peut être ma dernière demande de mariage … à l’âge de 36 ans !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Idiote, tu aurais du profiter qu’il n’est pas dans toute sa raison ;-)

 

(Heureusement que ma mère n’est pas une fidèle lectrice de mon blog sinon elle aurait piqué une crise surtout si elle voit le mec)

 

Une simple question se pose … POURQUOI ???

Quelles sont mes raisons ?

Qui se cache derrière la fermeté de mon NON … Est ce l’ange ? … Est ce le démon ?

 

femme-entre-ange-et-d--mon.jpg

Je n’en sais trop rien … C’est juste ce n’est pas l’homme que j’attend … Ce n’est pas lui avec qui je voudrais passer ma vie …

 

Vous voulez connaître l’histoire ?

Je vais vous l’écourter en trois lignes … ou en trois chances …

 

1ère Chance : Le hasard

Une rencontre aussi intéressante que belle …

Dans le jeu séducteur et intellectuel d’un homme et d’une femme qui les mène au gré des aires d’une soirée

 

2ème Chance : Nostalgie de la  première chance

Des rencontres aussi ordinaires que Bête … dans le démasque de l’Homme qui glace de froideur la jeune femme par le non savoir vivre .. par le non savoir faire   par le non savoir réfléchir …

Devant la consternation et la surprise de la femme, l’homme se rattrape et pense l’aveugler par une demande de mariage !!

Propos insensés … Séduction zéro pointée… Gestes déplacés …

Des mots prononcés par un impulsif, un égoïste, un agressif et un capricieux qui ne sait trop ce qu’il veut (ou plutôt il veut moi sans se soucier de ce que veut mon MOI)

 

3ème Chance : 
Au top de ma méfiance, j’ai décidé de lui accorder quand même une troisième chance … Honnêtement je me suis forcée car selon les critères de la famille tunisienne c’est un bon parti quand à mon humble personne je voulais revoir l’homme que j’ai rencontré la première fois … Mais, dès que je l’ai vu et laissé parler, se comporter et décider à sa guise (je tend ce genre de piège souvent)... J'ai aussitôt pris ma décision

J’en ai rien à foutre des critères sociales et familiales à la tunisienne … Ce qui m’importe c’est mes critères à moi … c’est MOI heureuse … C’est MOI convaincue


donc

Dieu si tu m’écoutes … 
Fais qu’il arrête de me téléphoner et de m’envoyer des messages .. car il a puisé ces trois malheureux et uniques chances 

 

Suis je non sérieuse ??

 

Je pourrais répondre par oui … à condition de ne pas me décevoir … à condition d’être à la hauteur de ce que j’attend pas seulement d’une relation d’amour … d’amitié ou d’autres

 

Je pourrais répondre par non mais … Je suis sérieuse !

Quand il s’agit de mon bonheur, de mon équilibre et de mon avenir je deviens intraitable

Je suis sérieuse quand il s’agit d’être à part entière avec un homme … Avec mon homme

N’est ce pas une responsabilité de tenir la main d’une personne et commencer un chemin ensemble ?

 

Est ce que le fait que je n’ai pas pris au sérieux sa demande de mariage ou même celle d’un autre cela voudrait dire que je ne pense pas à me marier et à vouloir fonder une famille et construire mon foyer ?

 

Oh que si … j’y pense

Pas tout le temps mais je vous promets que j’y pense

J’aimerai sûrement avoir un mari, un enfant et une maison de préférence avec jardin car je compte garder mon chien :-D

Mais pas à n’importe quel prix … Pas au prix de mes croyances… Pas au prix de sacrifier mon cœur, mes désirs et mon MOI.

 

Suis je une détraquée… une complexée… une malade à cause du divorce de mes parents ?

Je mentirai si je dis que ça ne m’a pas influencé mais …

Il n y a pas beaucoup comme moi qui connaissent la valeur de l’union sacré d’un homme et d’une femme

 Il n y a pas beaucoup comme moi qui connaissent ce qui soude un couple et ce qui le détruit

Il n y a pas beaucoup comme moi qui connaissent la valeur de l’union d’une famille

Il n y a pas beaucoup comme moi qui connaissent la valeur d’un enfant et dans quelles conditions il faudrait l’élever et comment l’aimer …

 

Parce que AIMER est une responsabilité mais plus encore est un art

Et les artistes se font de plus en plus rare

 

Ce n’est qu’à la perte des choses … des êtres … d’une vie qu’on se rend compte de leurs valeurs et de leurs importances donc il m’est légitime de faire plus attention… je ne vais pas me marier juste pour le mariage ou selon le proverbe égyptien très con « Dhill Rajel wela Dhill Hita » Là sincèrement je préfère l’ombre d’un mur

 

Suis je prisonnière de ma peur de l’engagement ?

Qui de nous n’a pas peur ?

Qui de nous n’est pas terrorisé de passer son unique vie avec une seule et une même personne ?

 

Tous… je pense ou peut être…  pas car il y a ceux qui considèrent l’autre comme un objet qui fait parti du décor … d’un certain cadre de vie …

Cette catégorie fonce à une vitesse étonnante…  Pas moi … Tout cela dépasse une vulgaire feuille qu’un homme ou qu’une femme signe pour sécuriser leurs doutes… pour protéger leurs arrières… pour faire semblant d’endormir leurs mauvaises foi juste pour les neuf mois qui suivent … pour droguer la malveillance sociale et familiale …

 

Je suis morte de trouille comme beaucoup

Mais moi je n’ai pas encore rencontré l’homme …

Mon homme, celui qui en face de lui je saurai oublier ma peur

Ce n’est pas évident de nos jour !

 

Retour à la raison de ce Billet
 

Je pense que cet homme passe par une période difficile, se trimballe dans les aires comme une plume ne sachant reconnaître le nord du sud … s’emporte pour rien et au gré du RIEN

Mais voilà,

Je ne suis pas une boussole pour lui indiquer la direction qu’il faudrait suivre

Je ne suis pas une bouée de sauvetage … s’il n’arrive pas à se retrouver lui même … comment pourrai je lui faire confiance et avoir de lui mon enfant .. la vie n’a jamais été une série de diplômes …

Je ne suis pas un ancre … j’ai aussi mon lot de soucis, de larmes et de souffrance et je n’ai compté que sur moi même pour régler mes problèmes et j’essais toujours …

 

Je ne cherche pas le Mariage comme un refuge… Et je ne cherche pas dans l’homme le sauveur … ou le mannequin pour le mettre dans mon album de photo au milieu de tout un monde qui fait cheeese

Partager cet article
Repost0
13 juin 2007 3 13 /06 /juin /2007 16:29

J’ai fait un rêve
J’ai rêvé de moi... Enfant, sur ma bicyclette... dans un long chemin, me diriger vers la stabilité

J’ai fait un cauchemar
Je tombe … Je me lève … J’ai mal …
Je retombe… Je me casse la figure … J’ai trop mal
Je me relève … 
J’ai encore mal

J’ai fait un rêve
J’ai rêvé du beau temps de mon insouciance … 
De mon inconscience…
Mais où est ce passé mon innocence ?

Je fais un cauchemar
L’ai je perdu ?

J’ai fait un rêve
J'ai rêvé d'un monde où les choses seraient simples et faciles telles que de savourer un bon Tiramisu… 

Mon plaisir de le faire est si délicieux…
Mon envie de le vivre est si palpable…

J’ai fait un cauchemar
Le monde n’est pas un Tiramisu

J’ai fait un rêve
Dans le rêve... Sur la bicyclette de ma réalité, je voulais garder mes deux roulettes sur les côtés... de peur de perdre mon équilibre…

J’ai fait un cauchemar
Je croyais que les histoires allaient ressembler aux contes de fées … Ce n’est pas vraiment le cas …

Je croyais que la devise était aussi la même du rêve comme pour la réalité : Tout est bien qui finit bien !!

Cauchemardesque la réalité ... Beaucoup d'histoires ne finissent pas bien
 

r--ve.jpg

Alerte à la grève
Ce que je recherche … Me semble inaccessible
Je voudrais une trêve

Fillette,
Grandis... et réveille toi ... (Rak bèch it habalni)

Mon cœur bat de plus en plus vite …
Mes mains sont froides … moites … légèrement tremblantes … 
Des gouttes de sueur ... en larmes ruissellent de mon corps … 

Et, dans ma tête, les événements bons ou mauvais, se succèdent à une vitesse hallucinantes et…

Je ne sais plus quoi faire …
Je n’arrive plus à pouvoir suivre le rythme effréné… 

Et je vous assure… 
C’est difficile de garder la tête froide quand tout autour de soi se désagrége…

C’est difficile de tenir la tête haute quand tout autour de soi ne tient qu'à un fil … 

Fatigué ... Furieuse
Cauchemar du rêve … Cauchemar d’une réalité
Je décide que...  plus de rêve … 
Je fais la grève

J'ai peur de l'avenir…
J'ai peur de grandir et… de ne plus avoir de force
J’ai peur de grossir et que mes jambes ne pourront plus me porter et soutenir le poids des responsabilités…

Ce qui se passe … Tu dois y faire face 

Fillette !
Grandis … 
Assumes... et vis

Je fais la grève …
Je déclare la guerre au négatif…

Je fais la grève … car dedans existe mon rêve
Je positive… Je jongle…
Je souris… Je pleure…
Je console

Je suis moi…
Je demeure moi
Je ne sais que… être MOI

Je fais un vœux
Je voudrais dormir … Je suis si fatiguée
Cauchemar destructeur … laisse construire ma paix intérieure 

Je suis prisonnière dans ma torpeur, je voudrai dormir échapper au vide qui me fait horreur … qui paralyse mon âme de peur

Fillette !
Grandis … Assumes et vis

Toute fuite est inutile, tu dois te résigner...
N’oublis … Dans une grève existe le rêve
C'est peut-être … c’est ça ... Etre adulte après tout...

Partager cet article
Repost0
11 juin 2007 1 11 /06 /juin /2007 12:49
Lors de ma promenade, je longeais le blanc et le bleu des maisons …
Et du regard... 
Je caressais la verdure parsemée sur les murs… Devant les maisons et ... 
Je respirais à fond, cette beauté qui me prend tendrement dans ses bras


Un sourire prend place dans mon cœur …


sidi-bou-1.jpg

Mes pensées planent dans le calme et le paisible … 
D’une musique …

Douce vibrante dans son traditionnel…
Profonde en Hommage à la mer et au monde portuaire

Mon regard traîne par ci … par là … Et s’aventure dans la découverte de la beauté d’un ensemble de petits parcours… à travers lesquels, je me suis fondue dans la mémoire du traditionnel en moi … 
Dans l’histoire d’un amour libre que je voue à une ville telle Sidi Bou Said…


Il est 01h00 du matin … 
C’est dimanche et je survole… les coins et les recoins d’une note… 
La main dans la main… 
En dégustant le charme d’une rencontre

sidi-bou-2.jpg

La nuit m’offre un autre regard sur la ville mais aussi sur l’homme qui se tient à mes côté … 
Elle me pousse vers la curiosité de vouloir survoler les racines du passé de celui-ci … Cherchant inconsciemment à caresser les possibilités futures…


Si elles existent...


Une part du défi s’installe et … Cela m’amuse … Me fait peur … M’attire et me plonge dans l’étrange d’une belle rencontre

mixed-emotions.gif

Je découvre !!!!!!!!!!!!!!! …
La naissance d’un lien fragile dans le temps... Dans son extérieur mais mystérieux et incassable dans l’intérieur de ses profondeurs …


j'y ai retrouvé le ciel … j'y ai retrouvé le vent
La légèreté de ma robe l’attire … 
La fragilité de mes gestes... L’entraîne dans un chemin de brouillard...

L’ancre de mes pensées est bel est bien sous mer solide enraciné et volontaire  … Le sécurise

Cette magique colline … Cette mer brillante

Et moi courageuse… Mais très lâche
Et lui perdu…
Mais très fonceur

Nous…
Pas simple NOUS

Rire … Complicité… Colère drôle…

Désir d’une tendresse … Tendresse d’un désir
Entre nous…

Nous sans doute… Nous avec beaucoup de doutes

Un peu… Beaucoup… Je ne sais trop rien

Dans un jour … Dans une nuit

Dans un an… Dans cent ans
Y aura t il un Nous ?

Ce lieu sera là pour d'autres voyageurs …
Ce ciel sera encore magique en étoiles ...


La mer sera toujours complice et témoin de ce qui se passe dans nos profondeurs et …


Au vent en emporte le temps....
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Dans le Monde Magique de Lili
  • : Regard sur la Vie ... sur ma Société au fil du Temps...
  • Contact

Profil

  • Lili
  • Je perds ma tête devant le simple sourire de ma nièce de 3 ans... 
 J'adore le regard joyeux et colorée de ma chienne à ma vue... 
 J'admire l’arc en ciel d’un matin de grisaille...
  • Je perds ma tête devant le simple sourire de ma nièce de 3 ans... J'adore le regard joyeux et colorée de ma chienne à ma vue... J'admire l’arc en ciel d’un matin de grisaille...

Divers

 

 

 

 

 

 

 

 

Rechercher

Archives